N'avez-vous jamais rêvé de porter une chemise où sont imprimées des images de votre film préféré? Ce long-métrage est-il le film d'horreur le plus réussi de l'Italien Dario Argento, Suspiria? Alors qu'aucune marque ne l'avait encore imaginé, la label milanais MSGM l'a fait. Après la présentation de sa collection homme automne-hiver 2020-2021, où Massimo Giorgietti a imaginé des looks en collaboration avec Dario Argento – dont il est passionné depuis l’adolescence – cette fois, le directeur artistique de la maison italienne va encore plus loin : il a dessiné une série de vêtements dont le style découle directement du chef d'oeuvre le plus connu du cinéaste italien.

 

 

Sorti en 1977 et constituant le premier volet de sa trilogie Trilogie des Enfers [avec Inferno (1980) et La Troisième Mère (2007)], Suspiria, le sixième film du réalisateur romain regorge de références en tous genres : il est inspiré d'un passage du livre Suspiria de Profundis de l'écrivain britannique Thomas de Quincey, où l'auteur conte l'histoire de trois nonnes défuntes. Dans la tête de Dario Argento, qui a passé son enfance dans un pensionnat très strict, l'histoire se mue et transforme les bonnes soeurs en jeunes danseuses mi-humaines mi-socières, prisonnières d'un internat où les morts mystérieuses s'enchaînent. Savant mélange, d'après son réalisateur, des univers des “contes de Walt Disney et de Grimm avec la violence de L'Exorciste”, Suspiria a hanté toute une génération et inspiré une nouvelle vague de cinéastes, dont l'Italien Luca Guadagnino, qui est allé jusqu'à réaliser un remake (raté) du film en 2018 – avc Tilda Swinton et Dakota Johnson au casting. 

 

 

Cette fois, c'est donc au tour d'un créateur ultra talentueux de s'inspirer de son idôle pour imaginer sa collection automne-hiver 2020-2021 : Massimo Giorgietti a fait défiler ses mannequins ce samedi, arborant des looks qui rappelent l'esthétique du film. Les tenues faites de foulards et chemisiers roses à pois noirs, de gros manteaux en fausse fourrure cyan et de chemisiers amples imprimés des plans de Suspiria évoquent aussi toute une époque : les années 70, avec des boas rose fushia et bleu turquoise, des mocassins noir sur des chaussettes blanches, des longs manteaux en laine rose vif et des tops vert fluo ou a sequins. Dario Argento, assis au premier rang, en a profité pour décrire la collection en ces termes : “La mode, et plus particulièrement celle de MSGM, a réussi à capturer parfaitement sur le tissu toutes les nombreuses émotions que l'on peut trouver dans mes films.” Massimo Giorgietti en profite donc pour insuffler en vent de fraîcheur sur cet univers à la fois pop et macabre, et nous rappeler les plus belles et les plus épouvantables scènes de ce film d'anthologie, plus de quarante ans après sa sortie.