Advertising
Advertising
28 Septembre

Le défilé Yohji Yamamoto printemps-été 2020

 

Une fois de plus pour cette nouvelle collection, le créateur japonais reste fidèle aux fondements de son label : la maîtrise de l’asymétrie et de la déconstruction, et surtout, la poésie du noir. Comme une signature Yamamoto, de larges chapeaux recouvrent partiellement les visages puis se délitent en lambeaux structurés qui encadrent les silhouettes, en écho aux bandes de tissu tressées qui ornent certaines pièces. Maintenues par des volumes cubiques placés sur les épaules, les premières vestes et robes sont savamment fragmentées par des ouvertures géométriques, semblables aux pièces d’un puzzle non résolu qui ne tiennent qu’à un fil. Plus tard apparaissent des robes à volutes rigidifiés par des fils de fer intégrés aux coutures, ainsi que des ensembles en nuances de blanc remarquables par leurs jeux de superpositions. Quelques silhouettes dénotent avec une explosion de couleurs ou de riches broderies qui viennent ponctuer des tissus fluides, attribuant aux pièces un caractère résolument couture.

par La rédaction

1/49
2/49
3/49
4/49
5/49
6/49
7/49
8/49
9/49
10/49
11/49
12/49
13/49
14/49
15/49
16/49
17/49
18/49
19/49
20/49
21/49
22/49
23/49
24/49
25/49
26/49
27/49
28/49
29/49
30/49
31/49
32/49
33/49
34/49
35/49
36/49
37/49
38/49
39/49
40/49
41/49
42/49
43/49
44/49
45/49
46/49
47/49
48/49
49/49
Advertising
Advertising
Advertising

NuméroNews