Advertising
Advertising
14 Janvier

Le défilé Prada homme automne-hiver 2020-2021

 

Les mannequins défilent autour d’une statue équestre assemblée à la manière d’un jeu d’enfant. Créée par l’artiste Rem Koolhaas, ami proche de la créatrice Miuccia Prada, la statue donne le ton à cette saison, dans un esprit solennel et pourtant léger et ludique.

Par La rédaction

1/54
2/54
3/54
4/54
5/54
6/54
7/54
8/54
9/54
10/54
11/54
12/54
13/54
14/54
15/54
16/54
17/54
18/54
19/54
20/54
21/54
22/54
23/54
24/54
25/54
26/54
27/54
28/54
29/54
30/54
31/54
32/54
33/54
34/54
35/54
36/54
37/54
38/54
39/54
40/54
41/54
42/54
43/54
44/54
45/54
46/54
47/54
48/54
49/54
50/54
51/54
52/54
53/54
54/54
  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

  • La collection se déroule sur un riche répertoire de costumes, prouvant que le tailoring s’est modernisé à travers des coupes larges. Sous les costumes deux-pièces, autre modernité : un gilet en vinyle doublé de laine complète audacieusement la silhouette. Le vinyle se porte également en manteau ou en pull sans manche dans des teintes naturelles. Des cravates et chemises colorées rehaussent des costumes noirs parfaitement coupés, qui laissent peu à peu place à des vestes aux couleurs éclatantes. Le turquoise se marie au vert bouteille avec une teinte de bleu marine, associations classiques chez Prada. Autre audace : Miuccia Prada emprunte aux différents vestiaires masculins, pour créer des chemises à jabot ou des silhouettes rappelant les uniformes stricts des dentistes. Côtés accessoires, des baskets avant-gardistes s’associent à des bottes colorées dans un esprit futuriste, rappelant la mode des années 1960. Imprimés récurrents chez Prada, les motifs géométriques, qui font partie intégrante de l’ADN de la maison italienne, s’affichent sur des pulls rétro ou en total look.

Advertising
Advertising
Advertising

NuméroNews