Numero

7


Commandez-le
Numéro

Le défilé Ludovic de Saint Sernin automne-hiver 2020-2021

Fashion Week

Pour sa nouvelle collection “Heartbreak” (cœur brisé), le jeune créateur Ludovic de Saint Sernin réaffirme sa passion pour les corps en offrant une place de choix à la nudité, à peine cachée par les matières légères et transparentes qui composent l’ensemble de ses pièces genderless.

1/32

Le monde délicat de Ludovic de Saint Sernin apparaît comme un hommage aux jeunes éphèbes de la Grèce antique, tout en chevelure bouclée et traits gracieux, légèrement vêtus de quelques étoffes vaporeuses. Celui qui avait fait défiler pour son premier show un mannequin vêtu seulement d'une serviette de bain fragilement ajustée autour de la taille, affirmant un goût du risque en même temps qu’une vulnérabilité extrême, puise encore dans le vaste spectre de la sexualité pour sa collection automne-hiver 2020-2021. 

 

Avec l'organza comme matière principale, ainsi que des soies ultra-fluides et des jeux sensuels de transparence, les pièces du créateur dévoilent la peau des mannequins plus qu’ils ne l’habillent. Entre chemises claires, marcels à bretelle unique, tops très courts et entrelacs de strass, cette collection contraste audacieusement avec la saison hivernale. À travers ses ensembles minimalistes – vestes de costume sur peau nue, hauts de kimono translucides –, Ludovic de Saint Sernin s'affirme une fois de plus comme un créateur de la chaleur, de celle qui anime les corps remplis de désir. En agrémentant plusieurs tenues de cœurs brisés en guise de ceinture ou de top en céramique inspiration plastron – car l’Antiquité est toujours là, en filigrane –, le jeune créateur exprime la sensibilité poussée à l’extrême par la rupture amoureuse.

 

Rappelant le travail d’orfèvre de la tisseuse Arachné, le piège de l’amour est habillement représenté par quelques toiles de strass qui ornent les bustes sculptés des jeunes garçons. La boucle infinie des sentiments est figurée par les ceintures réalisée par Swarovski, tandis que la dualité de la déchirure amoureuse s’exprime à travers la juxtaposition de matières robustes et transparentes. En incluant quatre mannequins femmes à sa collection, le créateur parisien réaffirme le caractère unisexe de ses créations. Adaptées à tous les genres, ses pièces délicates célèbrent l’épanouissement des identités multiples, encourageant le côté versatile des nouvelles générations qui transgressent les codes d’une masculinité datée. Derrière cette ode épicurienne à la nudité, Ludovic de Saint Sernin valorise avant tout l’humain, la volupté, l’aspect charnel des sentiments. Sa collection est intemporelle, universelle, essentielle.

Lire aussi

loading loading