Advertising
83

Les maîtres de l'art contemporain exposés galerie Kamel Mennour

 

La curatrice Béatrice Gross propose avec l'exposition "Double Eye Poke" un regard rafraîchissant, sensible et amusé sur quatre artistes majeurs : Bruce Nauman, Sol LeWitt, Dan Flavin et Lynda Benglis.

83

Figures tutélaires de l'art conceptuel ou minimal, Bruce Nauman, Sol LeWitt, Dan Flavin et Lynda Benglis (un peu moins connue que ses confrères) ont marqué d'une empreinte indélébile l'histoire de l'art depuis les années 60. 

Avec l'exposition "Double Eye Poke", la commissaire d'exposition Béatrice Gross rappelle avec talent que loin de pouvoir être réduites à ces mouvements à la réputation d'hermétisme et d'austérité, leurs œuvres sont avant tout des expériences physiques qui engagent le spectateur. Les néons de Dan Flavin éblouissent littéralement au point d'établir un rapport physique avec celui qui les contemple. Surtout, les pièces présentées ne sont pas dénuées d'humour, comme cette vidéo de Lynda Benglis où deux femmes s'embrassent goulûment, parodiant un fantasme masculin répandu et pornographique. Ou encore dans ces très rares esquisses de Bruce Nauman où la légende américaine dessine son visage dans différentes moues plus grotesques les unes que les autres. On l'aura compris, le corps est au centre de cette exposition. On l'éprouve, on le trouble, on le regarde. on lui fait même réaliser des œuvres (comme les dessins de Sol LeWitt qui exigent toute l'adresse de dessinateurs expérimentés pour être reproduits). Le corps forme la matière première de l'art. Évidemment, l'exposition ne perd jamais de vue l'idée de répétition ou de sérialité et d'épurement des formes caractérisant les courants conceptuel ou minimal. Mais ces mouvements se redécouvrent, à travers l'œil de la curatrice française aujourd'hui installée aux États-Unis, dans leurs aspects les plus vivants, incarnés, drôles et sensationnels.

 

Par Thibaut Wychowanok

 

DOUBLE EYE POKE : Lynda Benglis, Dan Flavin, Sol LeWitt, Bruce Nauman à la galerie Kamel Mennour, 47, rue Saint-André des Arts et 6, rue du Pont de Lodi à Paris. Du 26 mai au 25 juillet 2015. Vernissage le mardi 26 mai de 19h à 21h30.

Bruce Nauman"Opened Eyes" (from the series Infrared Outtakes), 2006, impression jet d'encre, 48.3 x 71.1 cm.

© Bruce Nauman / ADAGP, Paris 2015 Courtesy the artist

 

Bruce Nauman"Hands only" (from the series Infrared Outtakes), 2006, Impression jet d'encre, 48.3 x 50.8 cm.

© Bruce Nauman / ADAGP, Paris 2015 Courtesy the artist

Dan Flavin"monument" for V. Tatlin, 1975, tubes fluorescents, 304.5 x 61 x 12 cm.

© Bruce Nauman / ADAGP, Paris 2015 Courtesy the artist

Dan Flavinuntitled (in Honor of Harold Joachim) 2, 1977, tubes fluorescents : rose, jaune, bleu et vert, 122 x 122 cm, Collection FRAC Nord-Pas-De-Calais, Dunkerque, France

© Dan Flavin ADAGP, Paris 2015 © Photo. Fabrice Seixas Collection FRAC Nord-Pas de Calais Courtesy the artist

 

Lynda Benglis"Lynda Benglis Presents Metallized Knots", 1974, Encart publicitaire [photo par Marsha Resnik], Artforum 12, no.8 (avril / April 1974), p.85, imprimé en offset, 27 x 26.5 cm.

La Fondation van Gogh dévoile une étrange découverte photographique
765

La Fondation van Gogh dévoile une étrange découverte photographique

Numéro art À Arles, cet été, la Fondation Vincent van Gogh propose une étonnante découverte : des photographies, élégiaques et fantaisistes à la fois, de Roberto Donetta. Un personnage digne d’un roman rural du XIXème, né dans la vallée du Tessin en Suisse en 1865.... À Arles, cet été, la Fondation Vincent van Gogh propose une étonnante découverte : des photographies, élégiaques et fantaisistes à la fois, de Roberto Donetta. Un personnage digne d’un roman rural du XIXème, né dans la vallée du Tessin en Suisse en 1865....

Jane Fonda, Marlène Dietrich et Sean Penn dans des clichés ensoleillés de Willy Rizzo
678

Jane Fonda, Marlène Dietrich et Sean Penn dans des clichés ensoleillés de Willy Rizzo

Photographie Jusqu’au 31 juillet, l’exposition "Sunlight" de Willy Rizzo revient sur ses photographies de stars en plein soleil, dont certaines n’ont jamais été exposées auparavant. L’occasion de redécouvrir Jack Nicholson, Brigitte Bardot, Jane Fonda, et tant d’autres, sous un autre jour au Studio Willy Rizzo à Paris. Jusqu’au 31 juillet, l’exposition "Sunlight" de Willy Rizzo revient sur ses photographies de stars en plein soleil, dont certaines n’ont jamais été exposées auparavant. L’occasion de redécouvrir Jack Nicholson, Brigitte Bardot, Jane Fonda, et tant d’autres, sous un autre jour au Studio Willy Rizzo à Paris.

Advertising
Cinéma, danse, théâtre : que nous réserve le Festival d’Automne ?
563

Cinéma, danse, théâtre : que nous réserve le Festival d’Automne ?

Culture Chaque année depuis sa création par Michel Guy en 1972, le Festival d’Automne constitue un rendez-vous international incontournable pour les amateurs d'art. De septembre à février, l’événement accueillera à Paris troupes de théâtre et de danse, opéras, rétrospectives et débats d’idées. Chaque année depuis sa création par Michel Guy en 1972, le Festival d’Automne constitue un rendez-vous international incontournable pour les amateurs d'art. De septembre à février, l’événement accueillera à Paris troupes de théâtre et de danse, opéras, rétrospectives et débats d’idées.

Quand Nan Goldin photographiait les drag queens de Boston
999

Quand Nan Goldin photographiait les drag queens de Boston

Photographie La Librairie Marian Goodman expose pour la première fois les œuvres de la célèbre photographe Nan Goldin. À découvrir jusqu’au 25 juillet.  La Librairie Marian Goodman expose pour la première fois les œuvres de la célèbre photographe Nan Goldin. À découvrir jusqu’au 25 juillet. 

Jon Rafman, Arthur Jafa... découvrez en vidéo leurs plus folles expositions
188

Jon Rafman, Arthur Jafa... découvrez en vidéo leurs plus folles expositions

Art Sous un format nouveau, la collectionneuse allemande Julia Stoschek revient de manière quotidienne sur les œuvres qui ont rythmé les saisons de sa fondation dédiée à l'art contemporain. De Jon Rafman, à Rindon Johnson en passant par Tobias Zielony, retrouvez en vidéo les travaux de ces artistes exposés par la collection, entre Berlin et Düsseldorf. Sous un format nouveau, la collectionneuse allemande Julia Stoschek revient de manière quotidienne sur les œuvres qui ont rythmé les saisons de sa fondation dédiée à l'art contemporain. De Jon Rafman, à Rindon Johnson en passant par Tobias Zielony, retrouvez en vidéo les travaux de ces artistes exposés par la collection, entre Berlin et Düsseldorf.