Advertising
Comment Michel Houellebecq fait son retour au cinéma
356

Comment Michel Houellebecq fait son retour au cinéma

Cinéma Cinq ans après la sortie en librairie de “Soumission”, le sixième roman de Michel Houllebecq revient faire parler de lui, mais au cinéma. Il s'apprête à être adapté par le cinéaste Guillaume Nicloux, à qui l'on doit déjà trois films mettant en scène l'écrivain contemporain le plus controversé et acclamé de l'Hexagone : “Thalasso” (2019), “L'Enlèvement de Michel Houellebecq” (2014) et “L'Affaire Gordji : Histoire d'une cohabitation” (2012). Cette fois, l'auteur du roman ne prête pas ses traits au personnage principal et laisse la place au comédien Jean-Paul Rouve.  Cinq ans après la sortie en librairie de “Soumission”, le sixième roman de Michel Houllebecq revient faire parler de lui, mais au cinéma. Il s'apprête à être adapté par le cinéaste Guillaume Nicloux, à qui l'on doit déjà trois films mettant en scène l'écrivain contemporain le plus controversé et acclamé de l'Hexagone : “Thalasso” (2019), “L'Enlèvement de Michel Houellebecq” (2014) et “L'Affaire Gordji : Histoire d'une cohabitation” (2012). Cette fois, l'auteur du roman ne prête pas ses traits au personnage principal et laisse la place au comédien Jean-Paul Rouve. 

943

Gabriel Garzón-Montano : du hip-hop à l'eau de rose pour faire l'amour

Musique Il lit Nietzsche et Rimbaud, a fait les premières parties de Lenny Kravitz et se joue des frontières entre les genres. Gabriel Garzón-Montano est la vedette de la dernière session Colors, sortie ce 21 février. En trois morceaux, le chanteur new-yorkais étend son spectre musical, du funk au hip-hop, en passant par la sérénade romantique. Il lit Nietzsche et Rimbaud, a fait les premières parties de Lenny Kravitz et se joue des frontières entre les genres. Gabriel Garzón-Montano est la vedette de la dernière session Colors, sortie ce 21 février. En trois morceaux, le chanteur new-yorkais étend son spectre musical, du funk au hip-hop, en passant par la sérénade romantique.

Kalash Criminel, MC Jean Gab’1 et Jacques chez… le psy
834

Kalash Criminel, MC Jean Gab’1 et Jacques chez… le psy

Culture Après avoir accueilli sur son divan les rappeurs Guizmo, Liza Monet, Isha, Alkpote et Lino, l’émission "Thérapie" revient sur Vice avec le psychanalyste Fernando de Amorim. Diffusés à partir du 19 mars et jusqu’au 16 avril 2020, les épisodes de la saison 2 comporteront les confessions des musiciens et rappeurs Kitsuné Kendra, MC Jean Gab1, Kalash Criminel, Jacques et Soso Maness. Après avoir accueilli sur son divan les rappeurs Guizmo, Liza Monet, Isha, Alkpote et Lino, l’émission "Thérapie" revient sur Vice avec le psychanalyste Fernando de Amorim. Diffusés à partir du 19 mars et jusqu’au 16 avril 2020, les épisodes de la saison 2 comporteront les confessions des musiciens et rappeurs Kitsuné Kendra, MC Jean Gab1, Kalash Criminel, Jacques et Soso Maness.

Advertising
Advertising
Comment “La Petite Sirène” s'est échouée dans les rues de Berlin
612

Comment “La Petite Sirène” s'est échouée dans les rues de Berlin

Cinéma Réalisateur talentueux et incarnation d'un cinéma allemand contemporain, Christian Petzold revient avec un nouveau film : "Ondine", sélectionné à la 70e édition de la Berlinale. Inspiré du conte éponyme de Friedrich de La Motte-Fouqué (paru en 1811), qui a lui-même fait naître "La Petite Sirène" de Hans Christian Andersen, le long-métrage puise dans l’imaginaire de la fable pour façonner une histoire d’amour entre deux mondes : l'imaginaire et le réel. Réalisateur talentueux et incarnation d'un cinéma allemand contemporain, Christian Petzold revient avec un nouveau film : "Ondine", sélectionné à la 70e édition de la Berlinale. Inspiré du conte éponyme de Friedrich de La Motte-Fouqué (paru en 1811), qui a lui-même fait naître "La Petite Sirène" de Hans Christian Andersen, le long-métrage puise dans l’imaginaire de la fable pour façonner une histoire d’amour entre deux mondes : l'imaginaire et le réel.

The Avalanches invitent Blood Orange pour une ballade cosmique
249

The Avalanches invitent Blood Orange pour une ballade cosmique

Musique Les australiens de The Avalanches sont de retour avec un nouveau single “We Will Always Love You” (2020). Blood Orange est l'invité d'honneur de cette ballade contemplative et romantique. Les australiens de The Avalanches sont de retour avec un nouveau single “We Will Always Love You” (2020). Blood Orange est l'invité d'honneur de cette ballade contemplative et romantique.

Koffee, l'enfant prodige du reggae
224

Koffee, l'enfant prodige du reggae

Musique À la rencontre du reggae "old school" et du dancehall, la jamaïcaine Koffee réinterprète toute une tradition musicale avec son EP "Rapture" (2019), nommé Meilleur Album Reggae à la 62e cérémonie des Grammy Awards. Une révélation musicale féminine qui interpelle tout autant Usain Bolt que la famille Obama. À la rencontre du reggae "old school" et du dancehall, la jamaïcaine Koffee réinterprète toute une tradition musicale avec son EP "Rapture" (2019), nommé Meilleur Album Reggae à la 62e cérémonie des Grammy Awards. Une révélation musicale féminine qui interpelle tout autant Usain Bolt que la famille Obama.

“Wendy”, une relecture sombre de Peter Pan
900

“Wendy”, une relecture sombre de Peter Pan

Cinéma Après le succès de son premier long-métrage sublime, “Les Bêtes du Sud Sauvage”, le cinéaste américain Benh Zeitlin revient aujourd'hui avec “Wendy”. Adapté du célèbre roman de J. M. Barrie paru en 1904, “Peter Pan”, le film, dont la première bande-annonce vient d'être dévoilée, offre au conte une nouvelle approche, à la fois naturaliste et étonnante.  Après le succès de son premier long-métrage sublime, “Les Bêtes du Sud Sauvage”, le cinéaste américain Benh Zeitlin revient aujourd'hui avec “Wendy”. Adapté du célèbre roman de J. M. Barrie paru en 1904, “Peter Pan”, le film, dont la première bande-annonce vient d'être dévoilée, offre au conte une nouvelle approche, à la fois naturaliste et étonnante. 

693

Mottron lévite dans la forêt

Musique Après “Lighter” et ”They Know”, Mottron revient avec “Fire”, un nouveau titre atmosphérique. Troisième clip d’une série aux accents anxiogènes, la vidéo de “Fire” continue de suivre les aventures du chanteur, après avoir “ligoté une famille pour lui chanter une chanson”. Cette fois, Olivier Groulx, toujours derrière la caméra, donne une dimension fantastique à la série. Dans une forêt enneigée, Mottron se met à léviter, tout en poursuivant ses chants envoûtants.  Après “Lighter” et ”They Know”, Mottron revient avec “Fire”, un nouveau titre atmosphérique. Troisième clip d’une série aux accents anxiogènes, la vidéo de “Fire” continue de suivre les aventures du chanteur, après avoir “ligoté une famille pour lui chanter une chanson”. Cette fois, Olivier Groulx, toujours derrière la caméra, donne une dimension fantastique à la série. Dans une forêt enneigée, Mottron se met à léviter, tout en poursuivant ses chants envoûtants. 

L'envoûtant "In the Mood for Love" revient sur la Croisette
675

L'envoûtant "In the Mood for Love" revient sur la Croisette

Cinéma Le superbe film de Wong Kar-Wai fête ses vingt ans. A cette occasion, le Festival de Cannes le célèbrera en lui dédiant une projection sur la Croisette, en version restaurée 4k. Le distributeur du film, The Jokers, annonce par ailleurs qu'il ressortira en salles cet été en France.  Le superbe film de Wong Kar-Wai fête ses vingt ans. A cette occasion, le Festival de Cannes le célèbrera en lui dédiant une projection sur la Croisette, en version restaurée 4k. Le distributeur du film, The Jokers, annonce par ailleurs qu'il ressortira en salles cet été en France. 

Faut-il encore aller voir un film de Clint Eastwood?
3

Faut-il encore aller voir un film de Clint Eastwood?

Cinéma Depuis hier, les cinémas français sont pris d'assaut par le trente-huitième film de Clint Eastwood : “Le Cas Richard Jewell”. Le long-métrage revient sur un drame qui a fait trembler l'Amérique en 1996, alors que la ville d'Atlanta accueille les Jeux Olympiques d'été : une bombe explose au beau milieu du village olympique, tuant deux personnes et en blessant cent-onze autres. Comme à son habitude, Clint Eastwood porte à l'écran une histoire où s'entremêlent une vision étriquée de l'héroïsme à l'américaine, une apologie des combats individuels, un patriotisme (trop) évident, le tout saupoudré d'une vision rance et caricaturale de la femme. Depuis hier, les cinémas français sont pris d'assaut par le trente-huitième film de Clint Eastwood : “Le Cas Richard Jewell”. Le long-métrage revient sur un drame qui a fait trembler l'Amérique en 1996, alors que la ville d'Atlanta accueille les Jeux Olympiques d'été : une bombe explose au beau milieu du village olympique, tuant deux personnes et en blessant cent-onze autres. Comme à son habitude, Clint Eastwood porte à l'écran une histoire où s'entremêlent une vision étriquée de l'héroïsme à l'américaine, une apologie des combats individuels, un patriotisme (trop) évident, le tout saupoudré d'une vision rance et caricaturale de la femme.

Ezra Miller, l’insaisissable jeune premier d’Hollywood
952

Ezra Miller, l’insaisissable jeune premier d’Hollywood

Cinéma Du blockbuster au film indépendant, en passant par les drames d’époque, Ezra Miller s’est imposé comme l’un des acteurs les plus demandés de sa génération. Pourtant, l’Américain met un point d’honneur à ne rentrer dans aucune case. Tandis qu'il s'impose comme nouvelle égérie de la maison française Saint Laurent, découvrez le portrait d'un acteur inclassable. Du blockbuster au film indépendant, en passant par les drames d’époque, Ezra Miller s’est imposé comme l’un des acteurs les plus demandés de sa génération. Pourtant, l’Américain met un point d’honneur à ne rentrer dans aucune case. Tandis qu'il s'impose comme nouvelle égérie de la maison française Saint Laurent, découvrez le portrait d'un acteur inclassable.

De “Parasite” à “Apocalypse Now”: à quoi servent les director’s cut?
672

De “Parasite” à “Apocalypse Now”: à quoi servent les director’s cut?

Cinéma Alors que le multi primé "Parasite" de Bong Joon-ho fait l’objet d’une nouvelle sortie en salles ce mercredi dans une version en noir et blanc et qu’un projet d’adaptation du film au format série est en cours, la vaste question du remodelage des œuvres cinématographiques se pose à nouveau. La tendance du director’s cut est-elle pertinente au regard des nombreuses révisions que les cinéastes proposent de leurs films ? Retour sur quelques cas emblématiques. Alors que le multi primé "Parasite" de Bong Joon-ho fait l’objet d’une nouvelle sortie en salles ce mercredi dans une version en noir et blanc et qu’un projet d’adaptation du film au format série est en cours, la vaste question du remodelage des œuvres cinématographiques se pose à nouveau. La tendance du director’s cut est-elle pertinente au regard des nombreuses révisions que les cinéastes proposent de leurs films ? Retour sur quelques cas emblématiques.

loading
Plus d'articles