Numero

219


Commandez-le
Numéro

6 films Netflix à ne pas manquer en ce début d'année

Cinéma

2021 a débuté sans qu'aucun film ne soit projeté dans une salle de cinéma française… Mais sur les plateformes, cette nouvelle année a commencé sous le signe de la profusion. Rien que sur Netflix, 6 films estampillés du géant du streaming mondial s'apprêtent à être diffusés jusqu'à mi-février. 

© Netflix

1/6

 

1. “Pieces of a Woman” de Kornél Mundruczó, disponible depuis hier

 

Grâce à la performance de l'actrice britannique Vanessa Kirby – d'ailleurs récompensée de la coupe Volpi de la meilleure interprétation féminine à la Mostra de Venise – dans le rôle d'une femme endeuillée après la mort de son bébé à la naissance, Pieces of a Woman tétanise le spectateur. À travers l'histoire du déchirement d'un couple et plus généralement de la fracture d'une famille, le spectateur plonge avec les personnages dans des abîmes de chagrin et suivent (ou pas) leur reconstruction. Réalisé par le cinéaste hongrois Kornel Mundruczo (primé à Cannes en 2014 pour son film White God), le film acheté par Netflix lors de sa présentation au Festival de Venise en septembre dernier est surement l'un des plus poignants et réussis de la plateforme.

 

À lire : la critique complète de “Pieces of a Woman”

 

2. “Le Tigre Blanc” de Ramin Bahrani, sortie le 22 janvier 

 

Adapté du best-seller de l'écrivain indien Aravind Adiga, le prochain film du réalisateur américain Ramin Bahrani (99 HomesFahrenheit 451) promet d'être un beau récit d'émancipation culturelle, intellectuelle et sociale. À travers l'histoire d'un jeune homme qui se rebelle contre le système de caste en Inde et passe de villageois sans-le-sou à riche entrepreneur, Le Tigre Blanc, en lice pour les Oscars 2021, semble avoir toutes les chances d'être remarqué.

 

3. “The Dig” de Simon Stone, sortie le 29 janvier

 

Grand metteur en scène de théâtre contemporain (Medea, La Trilogie de la vangeance) et habitué du Festival d'Avignon, Simon Stone a aussi tiré son épingle du jeu en tant que cinéaste. Après avoir réalisé The Daughter en 2015, un film d'horreur sur fond d'époque victorienne, l'Australien s'attaque à l'adaptation d'un roman de John Preston. Toujours hors de l'époque contemporaine, Simon Stone nous embarque dans l'Angleterre de la fin des années 30, où une riche veuve (Carey Mulligan) engage un archéologue amateur (Ralph Fiennes) pour exhumer une sépulture dans sa propriété. Ils découvrent alors un trésor et doivent se serrer les coudes face au British Museum qui entend s'en emparer.

 

4. “Malcolm et Marie” de Sam Levinson, sortie le 5 février

 

Après avoir fait parler de lui en sortant deux épisodes spéciaux de sa série Euphoria (dont le second est prévu le 25 janvier), Sam Levinson revient avec un film, tourné lui aussi aux côté de l'actrice Zendaya. Annoncé en juillet dernier, réalisé en pleine pandémie, le long-métrage en noir et blanc mêle histoire de couple et déclaration d'amour au cinéma. Interprété par John David Washington (le fils de Denzel Washington), le personnage de Malcolm, jeune cinéaste, projette son film en avant-première. Mais lorsqu'il rentre chez lui avec sa petite amie (Zendaya), les deux amants doivent affronter certaines vérités sur leur couple qui mettent à l'épreuve la force de leurs sentiments…

 

 

5. “En Passant Pécho “Les carottes sont cuites”” de Julien Royal, disponible le 10 février

 

Dernier film en date produit par le Français Hugo Sélignac avec sa société Chi-Fou-Mi, le premier film de Julien Royal promet d'être une comédie hilarante, transgressive et iconoclaste. Adapté de la websérie du même nom, l'histoire est centrée sur deux dealers, Hedi et Cokeman. Arnaqueurs à la petite semaine, ils survivent en faisant passer des Carambars pour des barrettes de shit. Fatigués de ce train de vie, leur quotidien va considérablement s’éclaircir lors du mariage de Zlatana, la petite sœur d'Hedi, avec un grand baron de la drogue : Arsène Van Gluten. Ce dernier, sous la pression de sa nouvelle femme, leur fournira plusieurs kilos de Mojo Mango, du cannabis de toute première main. Hedi et Cokeman ont enfin l’opportunité d’ouvrir leur propre réseau…

 

À lire : l'interview de Hugo Sélignac, le producteur derrière les plus grands succès du cinéma français 

 

6. “La Mission” de Paul Greengrass, disponible le 10 février

 

Dernier projet en date de Tom Hanks, La Mission est un récit purement américain prenant racine au lendemain de la guerre de Sécession. Ici, l'interprète légendaire de Forrest Gump (1994) incarne le capitaine Jefferson Kyle Kidd, vétéran de trois guerres, sillonnant le pays de ville en ville en qualité de rapporteur public. Grâce à ses lectures, ce dernier tient les gens informés des péripéties des grands de ce monde, des querelles du gratin, ainsi que des plus terribles catastrophes ou aventures du bout du monde. En traversant les plaines du Texas, il croise le chemin de Johanna, une enfant de 10 ans capturée 6 ans plus tôt par la tribu des Kiowa et élevée comme l’une des leurs… Prévu pour le 10 février sur Netflix, le dernier long-métrage de Paul Greengrass (Vol 93) promet d'être un beau récit initiatique et, qui sait, un bel hommage à L'Enfant sauvage (1970) de François Truffaut.