Déjà membre du jury du Festival du cinéma américain de Deauville présidé par Vincent Lindon en 2013, Rebecca Zlotowski succède à l’actrice française Anna Mouglalis en tant que présidente du jury de la Révélation. Cette catégorie récompense ainsi chaque année une œuvre originale révélant un acteur prometteur. Pour sa 46e édition, qui se tiendra du 4 au 13 septembre 2020, le Festival de Deauville a choisi de rendre hommage à l’acteur américain Kirk Douglas, décédé le 5 février 2020, et a fait appel à Vanessa Paradis comme présidente du jury.

 

 

Aujourd’hui figure incontournable du cinéma français, la réalisatrice Rebecca Zlotowki s’est d’abord fait remarquer en 2010 avec son premier long-métrage Belle Épine. Un succès retentissant couronné du prix Louis-Delluc du meilleur film et qui vaudra à Léa Seydoux une nomination pour le César du meilleur espoir féminin. Vient ensuite le lyrique Grand Central (2013), en sélection officielle au Festival de Cannes dans la catégorie “Un certain regard”, puis Planetarium (2016) avec à l’affiche le duo Natalie Portman et Lily-Rose Depp, et plus récemment, Une fille facile (2019) qui met en scène la sulfureuse Zahia Dehar dans le rôle d’une jeune fille libertine. 

 

 

Aussi bien engagée dans la vie que derrière la caméra, Rebecca Zlotowski débute l’année 2020 dans la continuité de sa série Les Sauvages, une fresque politique s’interrogeant sur l’identité française et le multiculturalisme diffusée sur Canal+ à la rentrée dernière, et continue son militantisme auprès du collectif 50/50 pour la parité dans le cinéma. “J’ai une foi très très grande dans le cinéma comme outil lyrique, romanesque et politique”, confie d’ailleurs la réalisatrice, qui devra décerner le Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation le 12 septembre prochain.

 

 

Le Festival du cinéma américain de Deauville se tiendra du 4 au 13 septembre 2020.