Numero

216


Commandez-le
Numéro

Le Studio Ghibli annonce son premier film en 3D

Cinéma

Créant la surprise parmi les fans de Hayao Miyazaki, le Studio Ghibli a annoncé la sortie prochaine d’un premier dessin animé en 3D, rompant ainsi avec la technique du dessin à la main dont il était passé maître, de “Porco Rosso” à Ponyo sur la Falaise”. Réalisé par le fils du réalisateur Goro Miyazaki, Aya to Majo promet l’épanouissement d’une nouvelle héroïne peu farouche.

Le Château Ambulant (2005) © Buena Vista International

En 2013, le maître de l’anime Hayao Miyazaki affolait ses admirateurs en annonçant prendre sa retraite. C'était finalement pour se dédire, puisque le cinéaste annonçait en 2017 travailler sur son nouveau long-métrage Comment vivez-vous ?. Cette année, en parallèle de ce projet encore en plein chantier, il supervisera le planning du nouveau film du Studio Ghibli, réalisé par son fils Goro et produit par l'ancien président du studio Toshio Suzuki. Petit dernier d'une grande famille née dans les années 80, Aya to Majo devrait sortir cet hiver au Japon.

 

Alors que Comment vivez-vous sera réalisé entièrement à la main (ce qui explique la lenteur de sa production), tout comme Porco Rosso (1992) ou Ponyo sur la Falaise (2008), Aya to Majo sera le premier film du studio Ghibli conçu en 3D à la manière des films de Pixar ou Disney. Après avoir réalisé Les Contes de Terremer (2006) et La Colline aux coquelicots (2011) dans une esthétique proche de celle de son père, Goro Miyazaki marque donc une claire rupture en saisissant cette nouvelle technologie, au risque de décevoir les fans les plus puristes mais aussi de les étonner en bien.

 

Pour la seconde fois, le studio Ghibli plonge son inspiration dans la littérature de Diana Wynne Jones, auteure britannique de romans fantastiques dont le livre Le Château de Hurle avait déjà inspiré l’histoire du Château ambulant. Pour cette nouvelle production, le studio met en images l’héroïne du roman Earwig and the Witch, paru l'année de la mort de sa créatrice en 2011 : jeune et joyeuse orpheline, Earwig est un jour adoptée par Bella Yaga, une sorcière renommée. Loin de s’en effrayer, la jeune fille découvre avidement sa nouvelle demeure remplie d’esprits. Initialement prévu pour être projeté lors du festival de Cannes 2020, le film sera finalement diffusé au Japon cet hiver avant de gagner les salles du reste du monde.

Lire aussi

loading loading