Alors que dès demain, Netflix diffusera Da 5 Bloods, le dernier film de Spike Lee sur les stigmates de la guerre du Vietnam sur la communauté noire, la plateforme en a profité pour dévoiler une toute nouvelle catégorie intitulée “Black Lives Matter” – et “Héros et héroïnes noirs” en France. Rassemblant plus de 45 œuvres (films, séries et documentaires), cette sélection arrive à point nommé, tant il est indispensable, en ces temps de soulèvements anti-racisme aux quatre coins du globe, de valoriser les productions artistiques isues de la communauté noire. Aussi, elles permettent, selon Netflix, de “tenter de comprendre au mieux les expériences des Afro-Américains”.

 

À l'affiche, on retrouve le sublime Moonlight, signé Barry Jenkins et récompensé de l'Oscar du meilleur film en 2017, mais aussi le très effrayant Get Out du metteur en scène en vogue à Hollywood, Jordan Peele, ainsi que la série Self Made : D’après la vie de Madam C. J. Walker, retraçant l'histoire de la première millionaire afro-américaine. Côté documentaires, Netflix diffuse le poignant I Am Not Your Negro, inspiré de l'oeuvre de James Baldwin mais aussi, dans un registre plus léger mais tout aussi nécessaire, Whitney, revenant sur la carrière et les déboires de la pop star décédée prématurément des suites d'une noyade – provoquée par une maladie cardio-vasculaire et la cocaïne.

 

Après la diffusion de la série musicale The Eddy, un show au casting ultra diversifié et tourné dans des quartiers populaires parisiens, Netflix semble plus que jamais déterminé à soutenir la communauté afro-américaine, que ce soit à travers la diffusion de programmes réalisés par ses membres ou même par la mise en ligne, aux États-Unis, de documentaires sur “l'expérience noire”, signés par des cinéastes blancs tels que Les Blank et Shirley Clarke.