Du célèbre réalisateur Hayao Miyazaki, on connaît presque tous les films, à la fois enfantins et torturés, aussi féériques que ténébreux, mêlant éclats de rire gargantuesques et crises de larmes torrentielles. Mais bien plus rares sont ceux qui connaissent l'homme derrière ces chefs d'œuvres du cinéma d'animation japonais. Afin de combler ce manque, le documentaire 10 ans avec Hayao Miyazaki suit la vie du cinéaste de 2006 à 2013 au plus près de ses états d’âme. Quatre épisodes de cinquante minutes dévoilent ainsi pudiquement la vie d’un réalisateur simple et discret, réel bourreau de travail, dont la vie est dédiée à sa création. Dévoilé en 2019, ce documentaire est désormais disponible gratuitement sur le site du groupe l’audiovisuel public japonais NHK.

 

Encore plus discrète que son sujet, la caméra se fait tout à fait silencieuse, et devient le témoin privilégié de moments volés. Derrière cet objectif se cache Kaku Arakawa, auteur de sept documentaires sur Miyazaki, qui a pu pénétrer au plus près la vie du réalisateur à une seule condition : être seul à réaliser cette série de films. Comme si Miyazaki lui-même s’était pleinement fait à sa présence, le Japonais s’abandonne pour se révéler naturel et entier, pris dans ses habitudes, ses manies et ses doutes. De son studio à l’intimité de sa maison, le spectateur l’accompagne alors comme son plus fidèle compagnon.

 

Intitulé Ponyo est là, le premier épisode installe le décor et suit le Miyazaki de 2006, à bord de sa Citroën 2 CV, en quête de décors pour un film qui n’est alors pas encore né : Ponyo sur la falaise. Dans des images inédites, on observe le cinéaste armé d’un pinceau, dessiner des aquarelles qui guideront ses équipes dans la réalisation de l’anime. L'émerveillement provient sans doute de la liberté d’un dessinateur qui ne part pas d’un scénario, mais construit chaque histoire au fur et à mesure, en dessinant des scènes sorties tout droit de son imagination. Par la suite, ce sont près de 350 collaborateurs qui seront mobilisés afin de réaliser l’intégralité des dessins à la main et non virtuellement.

 

Mais au-delà de Miyazaki réalisateur, le documentaire permet au fil des épisodes de découvrir d’autres facettes du personnage. L’épisode 3, Aller de l'avant - La menace dévoile par exemple sa relation conflictuelle avec son fils, Goro, devenu réalisateur contre l’avis de son père qui se dit être très mal à l’aise face à son enfant. Mêlant souvenirs, images d’archives et présent, chaque épisode retrace ainsi la création des trois derniers animes signés par le réalisateur japonais, aujourd'hui âgé de 79 ans : Ponyo sur la falaise (2008), La colline aux coquelicots (2011) et Le vent se lève (2013).

 

10 ans avec Hayao Miyazaki est à retrouver gratuitement en streaming sur le site de la NHK.