Numero

Jean-Luc Godard: la Cinémathèque et Chanel lui consacrent une rétrospective

Cinéma

Le 8 janvier, en partenariat avec Chanel, le musée du cinéma à Paris consacre sa toute première rétrospective au cinéaste français Jean-Luc Godard, instigateur et dernier vivant du mouvement de la Nouvelle Vague. Au programme : la projection de deux cents de ses films et des discussions autour de son œuvre, dont une sera animée par le réalisateur en personne. 

1/25

Alors qu'il a soufflé sa 89e bougie le 3 décembre, l'illustre cinéaste Jean-Luc Godard revient sur les devants de la scène. Rediffusant l'intégralité de ses films, la Cinémathèque française célèbre le réalisateur de Pierrot le fou. À Milan, la Fondation Prada vient également de le mettre à l'honneur en reproduisant le “Studio d'Orphée” –  l'atelier de création où travaille le cinéaste dans sa maison de Rolle (en Suisse) . En octobre, il a aussi été honoré par le Festival d'Automne où son long-métrage Le Livre d'image à été présenté sous forme d'installationau théâtre des Amandiers (à Nanterre).

 

Dès le 8 janvier, à Paris, l'ouverture de la rétrospective Jean-Luc Godard devait être accompagnée de la présentation du long-métrage Vivre sa vie (1962) en compagnie de son actrice principale, Anna Karina. Cependant l'ancienne compagne et muse du cinéaste, qui l'a acompagné sur sept films (entre 1960 et 1966) vient de décéder. C'est donc un double hommage que la Cinémathèque et Chanel s'apprêtent à rendre dans les salles obsucres du musée du cinéma.

 

Avec deux cents films au compteur, Jean-Luc Godard est l'une des figures majeures de la création d'un nouveau genre de cinéma, la Nouvelle Vague. Apparu à l'aube des années 60, celui-ci se distingue par des tournages réalisés en extérieur et met en scène des personnages jeunes qui se libèrent des carcans de la société corsetée de l'époque, assignant des rôles bien définis. Caractérisé par une liberté de forme, de ton et aussi par celle de ses personnages, la Nouvelle Vague se témoigne d'une grande liberté dans les thèmes abordés – dont l'amour (Une femme est une femme), l'insurrection politique (La Chinoise) ou la sociologie (Masculin Féminin). Figure essentielle de ce mouvement, Jean-Luc Godard s'est imposé comme l'un des cinéastes français les plus emblématiques à l'international. En explorant l'intégralité de son cinéma, de ses débuts romantiques à ses derniers films plus expérimentaux (dont Le Livre d'image ou Numéro Deux), la Cinémathèque propose une rétrospective absolument cruciale, étendue sur presque deux mois.

 

Retrouvez le programme complet de la rétrospective Jean-Luc Godard sur le site de la Cinémathèque. 

Lire aussi

loading loading