Numero

216


Commandez-le
Numéro

Hugh Jackman dans un rôle improbable

Cinéma

Si Al Pacino et Christian Bale ont successivement été pressentis pour incarner cette figure majeure de la culture italienne, c’est finalement Hugh Jackman qui incarnera Enzo Ferrari dans un biopic signé Michael Mann. 

1/3

Très discret depuis la sortie de Hacker en 2015, Michael Mann vient d’obtenir le feu vert pour tourner son biopic sur Enzo Ferrari au printemps prochain. Un projet que le réalisateur de Heat et Public Enemies préparait depuis plusieurs décennies. Si Al Pacino et Christian Bale ont été successivement pressentis pour incarner la figure historique du sport automobile, c’est finalement Hugh Jackman qui montera dans les répliques des voitures de course de l’époque, des bolides spécialement conçus pour le film. 

 

Un an après avoir produit Le Mans 66 de James Mangold, qui retraçait la rivalité entre les constructeurs Ford et Ferrari sur les 24 Heures du Mans, Michael Mann se focalisera sur l’année 1957 et une autre course mythique : les Mille Miglia. Un été particulièrement brûlant pour le constructeur italien qui doit surmonter la disparition de son fils Dino – décédé à l’âge de 24 ans – et d’importantes difficultés financières rencontrées par sa firme. D’autant que l’organisation de son mariage est perturbée par l’apparition d’un fils caché, conçu pendant la guerre.

 


Dans un entretien accordé au magazine Deadline, le réalisateur trace les premières lignes d’un biopic excitant, qui lui évoque les saveurs authentiques italiennes offertes par la saga des Parrains de Francis Ford Coppola. “Le véritable pouvoir de ce film réside dans la force émotionnelle de ces vies, dans des circonstances complexes et extrêmes. En outre, il y a aussi la puissance explosive et la beauté mortelle de la course.”.

Lire aussi

loading loading