Advertising
Advertising
30 Juillet

Qui est Florence Pugh, la future Black Widow héritière de Scarlett Johansson ?

 

Florence Pugh est le nouveau visage à suivre du cinéma anglophone. Dernièrement à l’affiche de l’horrifique “Midsommar” de Ari Aster et du romanesque “Les Filles du docteur March” de Greta Gerwig, l’actrice britannique de 24 ans donnera bientôt la réplique à Scarlett Johansson dans “Black Widow”, dont la sortie est prévue pour le 28 octobre 2020. Retour sur le début de carrière prolifique d'une actrice déjà prometteuse.

Par Emma Naroumbo Armaing

“Midsommar” (2019) de Ari Aster.

On ne passe pas à côté de la moue boudeuse de Florence Pugh. De son visage à l’expression immanquablement capricieuse et joviale à la fois, qui donne à cette jeune actrice l'accès à des personnages tourmentés frôlant, bien souvent, la folie. Saluée entre autres pour ses rôles de Dani dans Midsommar (2019) et de la jeune Amy March dans Les Filles du docteur March (2019), l’actrice britannique de 24 ans ne doit pas cette impressionnante ascension au hasard.

 

 

Un visage à l’expression mémorable

 

 

Encore inconnue du grand public il y a quelques années, Florence Pugh grandit entre la petite ville anglaise d’Oxford, où elle est née, et la ville espagnole de Sotogrande, où elle habite jusqu’à ses six ans : la jeune fille étant atteinte d’une trachéomalacie – une affection de la trachée –, ses parents choisissent de quitter les îles britanniques pour le climat chaud andalou. Enfant, Florence Pugh se rêve déjà comédienne à l’instar de son frère aîné Toby Sebastian, aperçu dans la série Game of Thrones dans le rôle de Trystane Martell. Son tout premier rôle, elle tient dans une crèche vivante avec le personnage de Marie, teinté d’un fort accent du Yorkshire. Une réputation d'immitatrice d’accents qu'elle gardera avec elle de tournage en tournage. 

 

 

Mais c'est en 2014 que Florence Pugh fait ses premiers pas sur un vrai plateau de tournage, aux côtés de la jeune actrice Maisy Williams dans le drame de Carol Morley The Falling. Ce premier rôle remarqué lui vaut déjà deux nominations au Festival du Film de Londres et au London Film Critics Circle Awards en tant que meilleur espoir britannique. Vient ensuite The Young Lady deux ans plus tard, la fresque policière de William Oldroyd se déroulant dans l’Angleterre rurale du XIXe siècle dans laquelle Florence Pugh incarne Katherine Lester, une jeune femme liée par intérêt à un mari beaucoup trop possessif, qui recouvre sa liberté à travers le meurtre et l’adultère.

“Les Filles du docteur March” (2019) de Gretaa Gerwig.

Une entrée fracassante sur grand écran

 

 

Devant cette interprétation de Katherine Lester, le réalisateur américain Ari Aster décide de se rapprocher de Florence Pugh. Car une fois encore, la moue de l’actrice aura marqué son public et la magie opère. Subjugué par la performance de la jeune actrice, l'auteur du cauchemardesque Hérédité (2018) lui propose le rôle principal dans son nouveau long métrage horrifique. Alors qu’elle est en plein tournage de la mini-série d’espionnage The Little Drummer Girl diffusée sur BBC One en 2018, Florence Pugh reçoit le scénario de Midsommar (2019). Une perturbante histoire de rupture amoureuse et de co-dépendance qui suit le parcours de Dani (Florence Pugh) et son petit-ami Christian (Jack Reynor), alors qu’ils participent à la célébration du solstice d’été dans une communauté païenne en Suède se tenant une fois tous les 90 ans. Ruptures traumatiques, larmes de désespoir et prise de pouvoir… Florence Pugh signe ici une performance puissante qui fait officiellement décoller sa carrière.

 

 

“Nous ne savions pas à quel point Florence serait géniale. Nous savions qu’elle serait incroyable, mais nous ne savions pas jusqu’à quel point.”

 

 

Force de proposition, l'actrice britannique offre une large palette de jeux, mais c’est dans le drame que ses personnages brillent le plus. Avec Amy March dans Les Filles du docteur March (2019), elle propose une introspection sensible dans la vie d’une jeune sœur cadette et d’une femme en devenir, avec toutes les limitations et les résistances qu’elle rencontre. Pour ce film, la réalisatrice Greta Gerwig ne lésine pas sur la distribution : Emma Watson, Saoirse Ronan, Eliza Scanlen, Timothée Chalamet, Louis Garrel et l’iconique Meryl Streep. Le succès est immédiat et Florence Pugh est sacrée meilleure actrice dans un second rôle aux Oscar et aux BAFTA Awards en 2020.

Bande annonce de “Black Widow” | Studios Marvel.

Future héritière de Scarlett Johansson pour les Studios Marvel

 

 

En cinq ans seulement, Florence Pugh s’est hissée sur le devant de la scène. Le magazine Forbes la nomme d’ailleurs parmi les 30 personnalités de moins de 30 ans les plus influentes d’Europe dans sa liste annuelle “30 Under 30”. Une ascension manifeste qui lui offre une place de choix dans la nouvelle création des Studios Marvel : le film Black Widow. Florence Pugh y incarnera le personnage de Yelena Belov, la sœur de Natasha Romanoff interprétée par Scarlett Johansson. Un tout premier rôle pour un blockbuster à l’opposé de ses précédents choix qui amorce une nouvelle phase dans sa carrière d'actrice tout public. 

 

 

Le public s’attendrait à une histoire des origines, nous sommes donc allés dans la direction opposée. Nous ne savions pas à quel point Florence serait géniale. Nous savions qu’elle serait incroyable, mais nous ne savions pas à quel point. Scarlett est si bienveillante envers elle en lui “passant le relais”. Ce film va amorcer une nouvelle narration centrée sur un personnage féminin”, confie la réalisatrice Cate Shortland au magazine Empire. Prévu pour sortir fin octobre en France, le prochain Black Widow servira donc de passation de rôle entre Scarlett Johansson, qui apparaissait déjà dans quatre des films de la série Avengers, et Florence Pugh, qui enfilera à son tour le costume de Black Widow dans les prochains films de la saga.

Black Widow de Cate Shortland, dans les salles françaises le 28 octobre 2020.

Advertising

NuméroNews