Sur une étendue de sable blanc, alors que le soleil se couche et donne au ciel des teintes chaleureuses, un homme jette son iPhone dans l’océan, accompagné d’un cri de désespoir. Après avoir sillonné la route des vins en taxi dans Saint Amour, Benoît Delépine et Gustave Kervern place leur nouveau film, Effacer l’historique, au coeur de la guerre entre les hommes et la technologie. Pas de long-métrage de science-fiction au budget colossal à l’horizon. Dans un lotissement de province, trois personnages font l’expérience malheureuse des réseaux sociaux. Tandis que Marie affronte un cas aussi classique que cruel de revenge porn, Bertrand assiste impuissant au harcèlement de sa fille et Christine, chauffeur VTC, tente désespérément d’augmenter les notes attribuées par ses clients.  

 

Dans cette nouvelle comédie à l’humour noir et désespéré, le duo de réalisateurs retrouve une flopée de leurs acteurs fétiches, de Benoît Poelvoorde à Vincent Lacoste, en passant par l’écrivain Michel Houellebecq. À cette bande loufoque s’ajoute le sociétaire de la Comédie Française Denis Podalydès et l’humoriste multi-récompensée Blanche Gardin. Après avoir remporté le Molière de l’humour en 2018 puis en 2019, la Française est à l’affiche de trois films, en ce début d’année 2020. Mère de famille dans Selfie de Thomas Bidegain puis ex-femme dans #JeSuisLà d’Eric Lartigau, l’autodérision n’effraie pas l’humoriste féministe, qui revient ici avec un rôle de femme victime de revenge porn. Une intrigue qui a séduit le jury du Festival international du film de Berlin, où il s’est vu remettre l’Ours d’argent spécial de la 70e édition. En France, le film sortira sur les écrans le 22 avril 2020. 

 

Effacer l’historique, en salle le 22 avril 2020.