Advertising
69

À Venise, les artistes font leur show en musique

 

Evènement iconoclaste et incontournable de la Biennale de Venise, The Venitian Blinds invite les groupes de rock fondés par des artistes à se produire sur scène du 7 au 9 mai.

À l’initiative du Palazzo Grassi, du Consortium à Dijon, et du Silencio à Paris, "The Venetian Blinds. Artist-run Bands" s’installe à la 56e édition de la Biennale de Venise du 7 au 9 mai

 

Ce festival est le premier dédié intégralement aux groupes de rock fondés par des artistes contemporains. Les concerts se tiendront au majestueux Teatrino qui a rouvert il y a deux ans et a été entièrement repensé par l’architecte japonais Tadao Ando.

I Apologize, le groupe mené par Jean-Luc Verna.

Vue d'un concert du groupe de l'artiste canadien Martin Creed.

Samedi 9 mai à 22h30, Martin Creed (lauréat du Turner Prize en 2001) and his band partagera son rock alternatif au public vénitien. Son dernier album Love To You, produit par Johnny Marr et Nick McCarthy des Franz Ferdinand, est sorti en 2012.

Je suis né dans les années 60, j’ai donc 25 ans. C’est le moment rêvé pour chausser des talons aiguilles et pousser une petite gueulante, une petite croonante.” Jean-Luc Verna

 

 

 

 

Jeudi 7 mai à 22h30, le groupe mené par le photographe et vidéaste canadien Rodney Graham délivrera sa musique folk-rock psychédélique.« Graham n’a jamais tranché la question : suis-je un musicien emprisonné dans l’esprit d’un artiste ou bien un artiste prisonnier du corps d’un musicien ? », écrit à son propos Kim Gordon, la chanteuse et bassiste des Sonic Youth.

L'artiste Jean-Luc Verna.

Samedi 9 mai à 21h30, I Apologize, groupe formé par Jean-Luc Verna, Gautier Tassart, Julien Tiberi revisite les chansons et les attitudes de leurs icônes Siouxsie and the Banshees, T.Rex, Janis Joplin. « Je suis né dans les années 60, déclare-t-il, j’ai donc 25 ans. C’est le moment rêvé pour chausser des talons aiguilles et pousser une petite gueulante, une petite croonante. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Palazzo Grassi, Venise, du 7 au 9 mai. Retrouvez l'ensemble de la programmation avec Emily Sundblad & Matt Sweenery, The Rodney Graham Band, The Cornichons, Bob Carol Ted, I Apologize, Martin Creed and his band sur www.thevenetianblinds.com/en/lineup

Un an, 365 photos : le projet fou de 3 photographes contemporaines
800

Un an, 365 photos : le projet fou de 3 photographes contemporaines

Photographie Elles s'appellent Zhong Lin, Zanele Muholi et Atsuko Morita. Toutes trois ont fait le choix, à leur manière, de créer des séries de 365 photographies, à l'image des jours et du temps qui passe.  Elles s'appellent Zhong Lin, Zanele Muholi et Atsuko Morita. Toutes trois ont fait le choix, à leur manière, de créer des séries de 365 photographies, à l'image des jours et du temps qui passe. 

Hommage à Judit Reigl en 3 œuvres iconiques
217

Hommage à Judit Reigl en 3 œuvres iconiques

Art Le 7 août dernier, l’une des dernières figures de l’histoire de l’art moderne s’est éteinte. Elle a laissé derrière elle une œuvre s'étendant sur plus cinquante années de travail. Amie d’André Breton et de Simon Hantaï, Judit Reigl n’a jamais voulu se limiter à un seul mouvement artistique. Cherchant à explorer les limites du mouvement dans l’art, c’est en travaillant en parallèle du surréalisme et de l’abstraction que la peintre d’origine hongroise a trouvé une façon de figurer son ambition. Retour sur trois œuvres marquantes de l'artiste. Le 7 août dernier, l’une des dernières figures de l’histoire de l’art moderne s’est éteinte. Elle a laissé derrière elle une œuvre s'étendant sur plus cinquante années de travail. Amie d’André Breton et de Simon Hantaï, Judit Reigl n’a jamais voulu se limiter à un seul mouvement artistique. Cherchant à explorer les limites du mouvement dans l’art, c’est en travaillant en parallèle du surréalisme et de l’abstraction que la peintre d’origine hongroise a trouvé une façon de figurer son ambition. Retour sur trois œuvres marquantes de l'artiste.

Advertising
Quand les galeristes parlent de leurs artistes : Douglas Gordon vu par Kamel Mennour
195

Quand les galeristes parlent de leurs artistes : Douglas Gordon vu par Kamel Mennour

Numéro art L’ex-enfant terrible de l’art britannique et immense artiste conceptuel, Douglas Gordon, a rejoint Kamel Mennour en 2018. À l'occasion de notre série d'été revenant sur les histoires exceptionnelles entre les artistes et leurs galeristes, le célèbre galeriste parisien en dresse un portrait sincère, entre amitié et admiration. L’ex-enfant terrible de l’art britannique et immense artiste conceptuel, Douglas Gordon, a rejoint Kamel Mennour en 2018. À l'occasion de notre série d'été revenant sur les histoires exceptionnelles entre les artistes et leurs galeristes, le célèbre galeriste parisien en dresse un portrait sincère, entre amitié et admiration.

Le jour où Brad Pitt a tenté de devenir architecte
777

Le jour où Brad Pitt a tenté de devenir architecte

Architecture Si l’on connaît Brad Pitt pour sa carrière hollywoodienne prestigieuse (“Seven”, “Fight Club”, “Troie”, “Inglourious Basterds”…), encore récompensée en 2020 par un Oscar du meilleur second rôle pour le film “Once Upon a Time... in Hollywood” de Quentin Tarantino, on connaît beaucoup moins la passion de l'acteur américain pour l’architecture et ses incursions dans ce domaine. Retour sur une tentative de carrière semée d’embûches, démarrée aux côtés du célèbre architecte Frank Gehry. Si l’on connaît Brad Pitt pour sa carrière hollywoodienne prestigieuse (“Seven”, “Fight Club”, “Troie”, “Inglourious Basterds”…), encore récompensée en 2020 par un Oscar du meilleur second rôle pour le film “Once Upon a Time... in Hollywood” de Quentin Tarantino, on connaît beaucoup moins la passion de l'acteur américain pour l’architecture et ses incursions dans ce domaine. Retour sur une tentative de carrière semée d’embûches, démarrée aux côtés du célèbre architecte Frank Gehry.

Quand les artistes contemporains interrogent la condition humaine à Venise
539

Quand les artistes contemporains interrogent la condition humaine à Venise

Numéro art Juqu'au 13 décembre, la Collection Pinault accueille entre les murs de la Point de la Douane à Venise le travail de non moins de 69 artistes contemporains, sélectionné avec attention par un trio de commissaires dont fait partie le sculpteur Thomas Houseago. Vibrantes d’humanité et parfois provocantes, les œuvres choisies poussent l’art hors de sa zone de confort. Et font vaciller ses partis pris. Juqu'au 13 décembre, la Collection Pinault accueille entre les murs de la Point de la Douane à Venise le travail de non moins de 69 artistes contemporains, sélectionné avec attention par un trio de commissaires dont fait partie le sculpteur Thomas Houseago. Vibrantes d’humanité et parfois provocantes, les œuvres choisies poussent l’art hors de sa zone de confort. Et font vaciller ses partis pris.

Le jour où une œuvre de Damien Hirst a fini à la poubelle
698

Le jour où une œuvre de Damien Hirst a fini à la poubelle

Numéro art Connu pour ses sculptures et installations provocantes et kitsch parcourant volontiers les thèmes de la mort, la science ou encore la religion, Damien Hirst est aujourd'hui l'un des artistes contemporains les plus célèbres et les plus chers du marché. Un statut qui n'a pas empêché à l'artiste britannique de voir, en 2001, l'une de ses œuvres jetée par erreur à la poubelle.  Connu pour ses sculptures et installations provocantes et kitsch parcourant volontiers les thèmes de la mort, la science ou encore la religion, Damien Hirst est aujourd'hui l'un des artistes contemporains les plus célèbres et les plus chers du marché. Un statut qui n'a pas empêché à l'artiste britannique de voir, en 2001, l'une de ses œuvres jetée par erreur à la poubelle.