Advertising
936

À la VNH Gallery, Michelangelo Pistoletto brise la glace

 

Installations, sculptures, performances… Michelangelo Pistoletto, l’enfant terrible de l’arte povera, revient cet automne à la VNH Gallery pour tout casser. Sauf notre plaisir.

Par Maxime Gasnier

Vues de l’exposition RESPECT, VNH Gallery, 108, rue Vieille-du-Temple (Paris).

Photo : Philippe Servent

 

 

 

Trois ans après sa carte blanche au Louvre, Michelangelo Pistoletto s’établit à la VNH Gallery. Prologue de son exposition, la performance qu’il a accordée durant le vernissage du 20 octobre allie le double caractère provocant et spirituel qu’on lui connaît. À travers le geste, Pistoletto s’impose autant destructeur que façonneur d’images en éclatant à grands coups de marteau ses fameux “tableaux-miroirs”, concepts inventés en 1962. Une fois brisée, chaque glace s’active et révèle une version picturale du mot “respect”, inscrit dans une langue particulière.

 

 

Figure incontournable de l’arte povera italien, Michelangelo Pistoletto a l’habitude de questionner son public autour de philosophies humaines et sociétales. La quasi-omniprésence du miroir dans l’exposition dévoile une valeur symbolique forte, associée aux notions de métamorphose et d’avenir ; plus que jamais, le visiteur a envie de contempler son reflet.

 

Avec l’exposition RESPECT, l’artiste italien signe également un parcours thématique orienté vers ses inspirations majeures : l’art, l’éducation et la politique. Ces dernières prennent forme dès l’entrée à travers une installation monumentale qui s’articule entre absence et présence, entre vide et saturation.

 

En écho à cette œuvre hybride, le projet Love Differenceprésenté à la Biennale de Venise en 2003 – se distingue au centre de la galerie. Une table à l’esthétique géographique, dont le plateau dessine le contour du bassin méditerranéen, est entourée de chaises hétéroclites issues des différents pays littoraux. Le design du meuble et la scénographie imposante donnent au visiteur le sentiment d’assister à une “réunion fantôme”, aux enjeux supposés géopolitiques et multiculturels. Mais l’installation sert en vérité de base d’échanges et de dialogues, que Pistoletto a imaginée comme une “étape préliminaire à un Parlement culturel méditerranéen”.

 

 

RESPECT de Michelangelo Pistoletto à la VNH Gallery en collaboration avec la Galleria Continua, 108, rue Vieille-du-Temple, jusqu’au 23 décembre.

 

Le jour où Brad Pitt a tenté de devenir architecte
777

Le jour où Brad Pitt a tenté de devenir architecte

Architecture Si l’on connaît Brad Pitt pour sa carrière hollywoodienne prestigieuse (“Seven”, “Fight Club”, “Troie”, “Inglourious Basterds”…), encore récompensée en 2020 par un Oscar du meilleur second rôle pour le film “Once Upon a Time... in Hollywood” de Quentin Tarantino, on connaît beaucoup moins la passion de l'acteur américain pour l’architecture et ses incursions dans ce domaine. Retour sur une tentative de carrière semée d’embûches, démarrée aux côtés du célèbre architecte Frank Gehry. Si l’on connaît Brad Pitt pour sa carrière hollywoodienne prestigieuse (“Seven”, “Fight Club”, “Troie”, “Inglourious Basterds”…), encore récompensée en 2020 par un Oscar du meilleur second rôle pour le film “Once Upon a Time... in Hollywood” de Quentin Tarantino, on connaît beaucoup moins la passion de l'acteur américain pour l’architecture et ses incursions dans ce domaine. Retour sur une tentative de carrière semée d’embûches, démarrée aux côtés du célèbre architecte Frank Gehry.

Quand les artistes contemporains interrogent la condition humaine à Venise
539

Quand les artistes contemporains interrogent la condition humaine à Venise

Numéro art Juqu'au 13 décembre, la Collection Pinault accueille entre les murs de la Point de la Douane à Venise le travail de non moins de 69 artistes contemporains, sélectionné avec attention par un trio de commissaires dont fait partie le sculpteur Thomas Houseago. Vibrantes d’humanité et parfois provocantes, les œuvres choisies poussent l’art hors de sa zone de confort. Et font vaciller ses partis pris. Juqu'au 13 décembre, la Collection Pinault accueille entre les murs de la Point de la Douane à Venise le travail de non moins de 69 artistes contemporains, sélectionné avec attention par un trio de commissaires dont fait partie le sculpteur Thomas Houseago. Vibrantes d’humanité et parfois provocantes, les œuvres choisies poussent l’art hors de sa zone de confort. Et font vaciller ses partis pris.

Advertising
Le jour où une œuvre de Damien Hirst a fini à la poubelle
698

Le jour où une œuvre de Damien Hirst a fini à la poubelle

Numéro art Connu pour ses sculptures et installations provocantes et kitsch parcourant volontiers les thèmes de la mort, la science ou encore la religion, Damien Hirst est aujourd'hui l'un des artistes contemporains les plus célèbres et les plus chers du marché. Un statut qui n'a pas empêché à l'artiste britannique de voir, en 2001, l'une de ses œuvres jetée par erreur à la poubelle.  Connu pour ses sculptures et installations provocantes et kitsch parcourant volontiers les thèmes de la mort, la science ou encore la religion, Damien Hirst est aujourd'hui l'un des artistes contemporains les plus célèbres et les plus chers du marché. Un statut qui n'a pas empêché à l'artiste britannique de voir, en 2001, l'une de ses œuvres jetée par erreur à la poubelle. 

Comment l'artiste Yasmina Benabderrahmane explore ses racines au Bal
870

Comment l'artiste Yasmina Benabderrahmane explore ses racines au Bal

Numéro art Pendant sept ans, l'artiste française d'origine marocaine Yasmina Benabderrahmane a déroulé au Maroc le fil d'un récit intime d'un territoire et d'une histoire qu'elle n'a que très peu connu. Jusqu'au 23 août, ses vidéos déploient dans l'espace du Bal un regard sensible et sensoriel sur le quotidien des membre de sa famille mais aussi les traditions qui habitent toujours un pays qu'elle tente d'apprivoiser. Pendant sept ans, l'artiste française d'origine marocaine Yasmina Benabderrahmane a déroulé au Maroc le fil d'un récit intime d'un territoire et d'une histoire qu'elle n'a que très peu connu. Jusqu'au 23 août, ses vidéos déploient dans l'espace du Bal un regard sensible et sensoriel sur le quotidien des membre de sa famille mais aussi les traditions qui habitent toujours un pays qu'elle tente d'apprivoiser.

De Nan Goldin à Cy Twombly, les artistes disent l'intime à la Collection Lambert
549

De Nan Goldin à Cy Twombly, les artistes disent l'intime à la Collection Lambert

Numéro art Jusqu'au 20 septembre en Avignon, la Collection Lambert tente de saisir l’impalpable notion d’intime, à travers le regard de divers artistes de Nan Goldin à Roni Horn. Une réflexion captivante sur ce qui caractérise le mystère de l’être. Jusqu'au 20 septembre en Avignon, la Collection Lambert tente de saisir l’impalpable notion d’intime, à travers le regard de divers artistes de Nan Goldin à Roni Horn. Une réflexion captivante sur ce qui caractérise le mystère de l’être.

Les monstres de David Altmejd se décuplent à la galerie White Cube
496

Les monstres de David Altmejd se décuplent à la galerie White Cube

Numéro art Sur le site de la galerie White Cube, l'artiste québécois David Altmejd présente jusqu'au 3 septembre une sélection de ses sculptures mutantes croisant l'humain, l'animal et le minéral pour composer un monde hybride et habité. L'occasion de découvrir, entre autres, ses œuvres les plus récentes appliquant à ses créatures le principe numérique de la répétition.  Sur le site de la galerie White Cube, l'artiste québécois David Altmejd présente jusqu'au 3 septembre une sélection de ses sculptures mutantes croisant l'humain, l'animal et le minéral pour composer un monde hybride et habité. L'occasion de découvrir, entre autres, ses œuvres les plus récentes appliquant à ses créatures le principe numérique de la répétition.