Numero

216


Commandez-le
Numéro

Jon Rafman, Arthur Jafa... découvrez en vidéo leurs plus folles expositions

Art

Sous un format nouveau, la collectionneuse allemande Julia Stoschek revient de manière quotidienne sur les œuvres qui ont rythmé les saisons de sa fondation dédiée à l'art contemporain. De Jon Rafman, à Rindon Johnson en passant par Tobias Zielony, retrouvez en vidéo les travaux de ces artistes exposés par la collection, entre Berlin et Düsseldorf.

Rindon Johnson, “Among other things” (2019). Single channel HD video, 26’34’’, color, sound. Soundtrack by Zeelie Brown. Courtesy of the artist.

La collectionneuse d'art allemande Julia Stoschek est une figure incontournable de l'art contemporain. Membre du conseil d’administration du MoMa PS1 et du Whitney Museum of American Art à New York, de la Kansthalle à Düsseldorf ou encore de la Tate à Londres, elle fonde la Julia Stoschek Collection en 2007 et y accueille des artistes contemporains dont les œuvres multimédias répondent à la question qui l'obsède : comment l'art peut-il interroger le rapport de l'humain à la technologie? Avec ses deux espaces d'exposition, l'un à Düsseldorf et l'autre Berlin, sa fondation privée s'est affirmée comme un établissement à la pointe de l'avant-garde artistique. Suite à la fermeture prématurée de ses expositions liée à la pandémie de Covid-19, la Julia Stochek Collection déplace une partie de sa programmation sur les réseaux sociaux pour une série de capsules vidéo qui chaque jour revient sur le travail d’artistes avec lesquels elle a collaboré. Un récapitulatif digital qui propose des discussions live ou encore des visites numériques des expositions sur Facebook et Instagram. 

 

C'est l’artiste et écrivain américain Rindon Johnson qui ouvre cette série de vidéos. Présentée de mars à juillet 2019 à Düsseldorf, son exposition Circumscribe s’intéressait aux formes matérielles et conceptuelles de circulation et de confinement à travers le capitalisme et la consommation. Interrogeant les conventions du langage, des corps et des images, Rindon Johnson utilise la peinture, la sculpture et même la réalité virtuelle pour son installation in situ. Second dans cette programmation virtuelle, le photographe allemand Tobias Zielony, qui avait réalisé pour le dernier Numéro art une série consacrée à la jeunesse berlinoise underground. C'est principalement sur les adolescents et les jeunes adultes dans les lieux publics que celui-ci avait concentré sa série Maskirovka (2017), dont certaines photographies sont actuellement mises à disposition par la collection. 

 

Parmi les artistes mis à l’honneur, nous retrouvons également l’artiste québécois Jon Rafman, dont le travail a été exposé à multiple reprises de 2016 à 2018 à la collection Julia Stoschek. La capsule vidéo revient sur le court-métrage Still Life, première partie de l’œuvre en trois temps Betamale Trilogy (Glass Cabin) réalisée en 2013, qui alterne des scènes dans différentes pièces où des geeks ne lâchent plus leur écran et des personnes déguisées en animal déambulent. Le mélange chaotique de ces images expose la vision d’une société dystopique et hyper-connectée de Jon Rafman. Toutes les capsules vidéo publiées sur Instagram sont également disponibles en version longue sur le site de la collection Stoschek. 

 

Vidéos disponibles sur l’Instagram et la médiathèque en ligne de la collection Julia Stoschek www.jsc.art.

Lire aussi

loading loading