Numero

221


Commandez-le
Numéro
10

Les corps monstrueux de Francis Bacon et Antoine d'Agata réunis dans un livre

Art

Publié par les éditions The Eyes Publishing en novembre dernier, l'ouvrage “Francis Bacon / Antoine d'Agata. Vis-à-vis artistique” réunit les œuvres crues, entre érotisme et violence, de ces deux artistes du corps. Une rencontre sombre et sensible.

1/7

L’un est britannique, peintre et mort en 1992. L’autre est français, photographe et né en 1961. Si leurs destins ne se sont pas croisés directement, les artistes Francis Bacon et Antoine d’Agata partagent pourtant bien des points communs. Du moins, leurs œuvres : chez chacun, le corps se montre à fleur de peau, la chair crue, le décor nocturne, tandis que les figures humaines dégoulinent et se déforment entre l’extase et l’horreur. La violence est évidente, la vulnérabilité de l’humain aussi, très favorables à une lecture psychologique voire psychanalytique de chaque œuvre. Ce sont ces nombreuses similitudes, ces mêmes considérations qui ont interpellé la maison d’édition The Eyes Publishing, consacrée à l’image et particulièrement à la photographie. L’an passé, celle-ci opérait en effet dans un précédent ouvrage une première rencontre artistique entre les photographes Nan Goldin et Julia Margaret Cameron, à la lumière d’un texte signé par l’historien et collectionneur Marwin T. Assaf.

 

 

Cette année, celle-ci a pensé cette année une nouvelle publication dont la mise en page permet de mettre les travaux de Francis Bacon et Antoine d’Agata en vis-à-vis. Paru en novembre dernier, celui-ci se construit en effet comme un dépliant : dans toute la première partie, 27 clichés du photographe d'origine marseillaise s’enchaînent. Ses corps nus, seuls ou en couple, saisis aux portes de l’orgasme défilent ainsi dans l’intimité d’une chambre sombre baignée d’un érotisme ardent que brutal. Dans l’autre moitié du livre, ce sont 25 peintures de Francis Bacon qui apparaissent, mettant en scène dans ses fameux espaces dépouillés des figures déformées, visages grimaçants et autres furie. Derrière, on retrouve un poème de l’écrivaine française Perrine Le Querrec, des textes de la critique d'art Léa Bismuth et du galeriste Bruno Sabatier, apportant encore une autre regard sur cette rencontre plastique et visuelle.

 

 

Francis Bacon / Antoine d'Agata. Vis-à-vis artistique, disponible depuis novembre 2020 chez The Eyes Publishing.