25 mai 2024

Cannes 2024 : Emilia Perez, signé Jacques Audiard, remporte deux prix mérités

Jacques Audiard a présenté ce samedi 18 mai au Festival de Cannes 2024 une comédie musicale pharaonique intitulée Emilia Perez. Voici ce qu’il faut savoir sur ce film fou coproduit par Saint Laurent qui met en scène la chanteuse Selena Gomez et les actrices Zoe Saldana et Karla Sofía Gascón avec une audace folle. Et qui a reçu le prix du jury et le prix d’interprétation féminine d’ensemble.

La bande-annonce d’Emilia Perez (2024).

On n’attendait pas forcément le réalisateur de De rouille et d’os (2012) avec Marion Cotillard et des Olympiades (2021) sur ce terrain-là, même si on connaît le soin qu’il apporte à la musique de ses long-métrages.

Mais le réalisateur français Jacques Audiard a tourné Emilia Perez, une comédie musicale en espagnol queer dantesque, qui lui a valu le 18 mai une longue standing ovation au Festival de Cannes 2024. Lors de la cérémonie de clôture du festival le 25 mai, le film n’a pas reçu de Palme d’or mais il a été récompensé par le prix du jury et un prix d’interprétation d’ensemble pour les quatre actrices principales.

Emilia Perez, un film épique avec Selena Gomez, Karla Sofia Gascón et Zoe Saldana récompensé au Festival de Cannes 2024

Emilia Perez, projet audacieux coproduit par Saint Laurent (ce qui donne lieu à des costumes spectaculaires et ultra glamour) et tourné en région parisienne met en scène Zoe Saldana (Avatar), qui a joué dans quatre films qui ont dépassé les deux milliards de dollars au box-office, en avocate surdouée et l’actrice espagnole transgenre Karla Sofia Gascón (Rebelde) en chef de quartel mexicain devenu une femme qui veut du bien autour d’elle. On y découvre également une Selena Gomez ex-femme de criminel ultra sexy, amoureuse et torturée, très éloignée de son image en tant que pop star. Chacune des trois actrices mérite amplement son prix d’interprétation pour sa performance endiablée mêlant chant, danse et émotion.

Cette odyssée fascinante chez les narcotrafiquants dont l’héroïne est une femme transgenre lorgne plus du côté de Pedro Almodóvar, de Leos Carax (période Annette), d’un Jacques Demy (sous acide), de Damien Chazelle et de Robert Rodriguez que du cinéma français.

Le pitch cet objet qui mélange les genres (film de mafia, film noir, telenovela, thriller, pamphlet féministe, comédie musicale…) ? « Surqualifiée et surexploitée, Rita use de ses talents d’avocate au service d’un gros cabinet plus enclin à blanchir des criminels qu’à servir la justice. Mais une porte de sortie inespérée s’ouvre à elle : aider le chef de cartel Manitas, à se retirer des affaires et réaliser le plan qu’il peaufine en secret depuis des années : devenir enfin la femme qu’il a toujours rêvé d’être. » La question sous-jacente ? Est-ce que quand Manitas devient Emilia Perez et change de sexe, cela éradique la violence ?

La gestation chaotique du nouveau film de Jacques Audiard

Le film épique de Jacques Audiard est déjà l’un des chocs du Festival de Cannes 2024. Un résultat au diapason de sa genèse chaotique. En janvier 2022, le magazine Télérama révélait, dans une série d’articles consacrés à la gestation d’Emilia Perez, qu’il serait « une aventure un peu folle chez les narcotrafiquants mexicains. » La préparation de ce long-métrage qui devait, au départ, être tourné au Mexique, a comporté beaucoup de péripéties. Jacques Audiard aurait demandé à plusieurs musiciens d’écrire les chansons du film. Sollicités, Tom Waits, Chilly Gonzales (qui a composé quelques maquettes) et Nick Cave auraient décliné l’offre par manque de temps ou par peur de la somme de travail annoncée. Le réalisateur s’est ensuite tourné vers la chanteuse Camille qui l’avait impressionné sur scène et vers le musicien Clément Ducol. C’est donc, au final, les deux artistes français qui se cachent derrière la musique du film pensé au départ par Jacques Audiard comme un opéra en cinq actes.

Emilia Perez, un projet de longue date pour Jacques Audiard


Télérama, qui a rencontré le cinéaste en 2022 dans son bureau parisien dans lequel trônaient des photos de Bob Dylan et d’Étienne Daho, décrivait un artiste à la fois excité et stressé par ce projet d’envergure. Dans l’un des articles relatant la gestation de ce film virtuose et éblouissant, le réalisateur confiait : « À chaque fois, c’est pareil, on ne capitalise jamais l’expérience. On s’inquiète et, une fois sur le terrain, on se rend compte qu’on sait quand même un peu le latin. Mais pas cette fois : je n’ai pas de repères pour ce nouveau projet qui me fait très peur. Il n’y a pas grand-chose que je connaisse.« 

Si surprenante soit-elle, l’idée d’une comédie musicale est en fait un projet de longue date pour Jacques Audiard. Il en avait parlé en 2012 en interview, pensant déjà à un scénario tournant autour du trafic de drogues. À l’époque, le cinéaste évoquait le nom de James Murphy de LCD Soundsystem comme premier choix pour confectionner la partition de son film. Hélas, cette collaboration n’a pas abouti. Mais la nouvelle création du réalisateur d’Un prophète (2009) est à la hauteur des ambitions affichées par l’artiste.

Emilia Perez (2024) de Jacques Audiard, avec Selena Gomez et Zoe Saldana, au cinéma le 28 août 2024.

Selena Gomez à l’AFI Fest 2022 pour la première de Selena Gomez: My Mind And Me au TCL Chinese Theatre le 2 novembre 2022 à Hollywood, en Californie. Photo par Axelle/Bauer-Griffin/FilmMagic/Getty Images