443

New York, Atlanta ou Tokyo: les villes, ces héroïnes de série

 

Numéro s'est penché sur les toutes nouvelles séries pour sélectionner trois créations originales qui mettent, chacune à leur façon, une ville à l’honneur.

Atlanta (FX) : la cité du hip-hop

 

Creuset du mouvement des droits civiques et ville de naissance de Martin Luther King, Atlanta est un symbole fort de lutte sociale aux États-Unis. Aujourd'hui, elle est aussi l'épicentre d'une scène hip-hop contestataire et éclectique, d'Abra à Iggy Azealia en passant par le rappeur Young Thug. C'est donc le choix d'une ville à l'identité forte qu'a fait Donald Glover – plus connu sous son nom de scène, Childish Gambino – pour sa toute première réalisation qui nous fait suivre le quotidien de deux cousins, Earnest “Earn” Marks et Alfred “Paper Boi”, cherchant à laisser leur trace sur la scène rap locale, entre galères, déceptions et moments de grâce. S'ensuit une suite de questionnements qui va bien au-delà de leur désir de célébrité, chacun s’interrogeant sur son identité au-delà des clichés systématiques de black rapper/bad guy auxquels on les réduit. Au bout de quatre années à jouer dans Community et des apparitions dans 30 Rock, l’Américain Donald Glover fait ses premiers pas très réussis en tant que réalisateur mais également auteur, acteur et même producteur de sa propre série. Semi-autobiographique, Atlanta s’incrit dans la filiation d’Insecure, elle aussi dédiée au quotidien parfois étrange des jeunes Afro-Américains d’aujourd’hui. La veine comique de Glover est cependant plus subtile et en demi-teinte, avec une note de mélancolie. Parfaitement juste, il signe dix fois trente minutes à la fois touchantes et drolatiques. On en redemande.

 

 

 

 

 

High Maintenance (HBO) : volutes de weed de Brooklyn au Queens

 

Difficile de faire du neuf avec New York, inépuisable source d’inspiration qui a déjà été dépeinte sous toutes les coutures au cinéma. HBO lui doit certains de ses succès les plus retentissants : fantasme d’une ville magique dans Sex & The City, contré dix ans plus tard par l’ironie et le réalisme de Lena Dunham dans Girls. Nettement plus proche de la seconde, High Maintenance s’attarde sur les pérégrinations de The Guy, dealer de marijuana, qui passe ses journées à parcourir la ville à bicyclette pour faire ses livraisons. Un surnom derrière lequel se cache en fait un trentenaire un peu lunaire, qui guide le spectateur à travers une capitale colorée et riche en contrastes. Chaque épisode s'attarde sur l'histoire d'un personnage : ancien alcoolique vivant avec sa fille et son mari, jeune écrivaine ultra-connectée, déménagement difficile d'un habitant du Midwest et son chien dans le Queens... Le pitch politiquement incorrect de cette nouvelle pépite indé nous est livré par Ben Sinclair et Katja Blichfeld, qui l’avaient d’abord développé dans une websérie autoproduite en 2012. Ils dressent un portrait de ville tendre et piquant, qui parvient à éviter les poncifs grâce au regard impartial de The Guy, l’homme providentiel. Avec la drogue comme dernier lien entre les New-Yorkais de Brooklyn à Manhattan, une toile de personnages parfois isolés se révèle, avec son lot de points communs inattendus. Réjouissant.

Midnight Diner - Tokyo Stories (Netflix) : poésie d’un Tokyo nocturne

 

Originellement, Midnight Diner est un manga en quinze volumes de Yarô Abe, qui fut un tel best-seller au Japon qu’il finit par être porté à l’écran. D’abord trois saisons d’une série télévisée, puis deux films sortis en salle en 2015, reprennent le scénario ultra efficace de l’auteur nippon. Un immense succès populaire qui semblait destiné à rester local jusqu’à ce que Netflix décide de produire une nouvelle saison rendue accessible à un public international. Pourtant, ce carton plein peut surprendre compte tenu du minimalisme et de la simplicité de l’histoire originelle : la narration est centrée autour d’une petite gargote du quartier de Shinjuku, en plein Tokyo. Les visiteurs vont et viennent dans cet environnement chaleureux et populaire, ouvert de minuit jusqu’à l’aube, et des liens se tissent progressivement autour des plats cuisinés à la demande et des verres de saké. Le réalisateur Joji Matsuoka parvient à introduire la ville d’une manière très authentique, via un de ces commerces de rue tellement modestes qu’on les remarque à peine de prime abord. Au fil des dix épisodes, l’intrigue se déploie et les relations se tissent délicatement entre les personnages, avec toute la pudeur qui peut les caractériser. Au-delà du plaisir de découvrir Tokyo et son rythme à travers ce format, la magie de la narration opère totalement. 

Marion Ottaviani

La saison 4 de Black Mirror se dévoile... avec Jodie Foster aux commandes
713

La saison 4 de Black Mirror se dévoile... avec Jodie Foster aux commandes

Série Les sombres dystopies de Black Mirror se poursuivent dans une quatrième saison. La célèbre série britannique diffusée sur Netflix révèle deux nouvelles bandes-annonces avec, entre autres, un épisode réalisé par Jodie Foster. Les sombres dystopies de Black Mirror se poursuivent dans une quatrième saison. La célèbre série britannique diffusée sur Netflix révèle deux nouvelles bandes-annonces avec, entre autres, un épisode réalisé par Jodie Foster.

De Mad Men à The Square, rencontre avec l’irrésistible Elisabeth Moss
776

De Mad Men à The Square, rencontre avec l’irrésistible Elisabeth Moss

Série C’est dans la série À la Maison Blanche qu’elle a fait des débuts prometteurs, avant d’interpréter Peggy Olson dans Mad Men. À travers ses rôles d’héroïnes forgeant leur destinée envers et contre tout, Elisabeth Moss s’impose à 35 ans comme une actrice puissante au talent sûr, capable de donner de l’envergure à tous les personnages qu’elle incarne. Elle crève aujourd’hui l’écran dans The Handmaid’s Tale : la Servante écarlate, et le nouveau film de Ruben Östlund The Square. Rencontre. C’est dans la série À la Maison Blanche qu’elle a fait des débuts prometteurs, avant d’interpréter Peggy Olson dans Mad Men. À travers ses rôles d’héroïnes forgeant leur destinée envers et contre tout, Elisabeth Moss s’impose à 35 ans comme une actrice puissante au talent sûr, capable de donner de l’envergure à tous les personnages qu’elle incarne. Elle crève aujourd’hui l’écran dans The Handmaid’s Tale : la Servante écarlate, et le nouveau film de Ruben Östlund The Square. Rencontre.

De Stranger Things à Mindhunter découvrez notre sélection des séries de l’automne
884

De Stranger Things à Mindhunter découvrez notre sélection des séries de l’automne

Série Entre la comédie de mœurs signée Spike Lee, l’autofiction à l’humour grinçant, l’ambiance angoissante de Stranger Things ou le polar orchestré par David Fincher, chaque public trouvera sa pépite. Entre la comédie de mœurs signée Spike Lee, l’autofiction à l’humour grinçant, l’ambiance angoissante de Stranger Things ou le polar orchestré par David Fincher, chaque public trouvera sa pépite.

Que penser de la série évènement “La servante écarlate” ?
568

Que penser de la série évènement “La servante écarlate” ?

Culture   Avec huit trophées sur treize nominations dont celui de la meilleure série dramatique, The Handmaid’s Tale était l'attraction principale de la 69e cérémonie des Emmy Awards. Cette série d’anticipation nous plonge au cœur d’une nation qui a basculé dans le totalitarisme. Les femmes n’y ont plus le droit de lire et vivent en esclaves, réduites à leur seule fonction reproductrice. Une dystopie haletante qui s’impose comme l’une des pépites de l’année.     Avec huit trophées sur treize nominations dont celui de la meilleure série dramatique, The Handmaid’s Tale était l'attraction principale de la 69e cérémonie des Emmy Awards. Cette série d’anticipation nous plonge au cœur d’une nation qui a basculé dans le totalitarisme. Les femmes n’y ont plus le droit de lire et vivent en esclaves, réduites à leur seule fonction reproductrice. Une dystopie haletante qui s’impose comme l’une des pépites de l’année.  

En direct de Cannes : Netflix, la grande polémique du 70e Festival de Cannes
417

En direct de Cannes : Netflix, la grande polémique du 70e Festival de Cannes

Cinéma En compétition officielle pour la Palme d’Or, les deux films Netflix “Okja” et “The Meyerowitz Stories” sont la grande polémique de cette 70e édition du Festival de Cannes. Retour en direct sur ce premier scandale cannois. En compétition officielle pour la Palme d’Or, les deux films Netflix “Okja” et “The Meyerowitz Stories” sont la grande polémique de cette 70e édition du Festival de Cannes. Retour en direct sur ce premier scandale cannois.

Qui est Brit Marling, créatrice de la série culte “The OA” ?
857

Qui est Brit Marling, créatrice de la série culte “The OA” ?

Série Actrice et scénariste, Brit Marling s’est forgé un espace bien à elle à Hollywood, en écrivant ses propres rôles. De la place des femmes aux utopies communautaires contemporaines, cette nouvelle voix explore le potentiel de subversion que recèlent la fiction et le récit, notamment dans la série The OA, diffusée sur Netflix. Rencontre. Actrice et scénariste, Brit Marling s’est forgé un espace bien à elle à Hollywood, en écrivant ses propres rôles. De la place des femmes aux utopies communautaires contemporaines, cette nouvelle voix explore le potentiel de subversion que recèlent la fiction et le récit, notamment dans la série The OA, diffusée sur Netflix. Rencontre.