Secrets macabres, infanticides, hôpital psychiatrique… La nouvelle mini-série de Jean-Marc Vallée, Sharp Objects, s’inscrit dans la lignée de son précédent opus Big Little Lies, où la vie paisible d’une petite ville américaine proprette sombre dans les méandres de mystérieuses disparitions. Adaptée du roman éponyme de Gillian Flynn (aussi auteure de Gone Girl), sorti en 2006, la série suit en huit épisodes les tribulations d’une journaliste spécialisée dans les affaires criminelles récemment libérée d’un hôpital psychiatrique après des années d’automutilation. Native de Wind Gap, dans le Missouri, elle s’était empressée de quitter cette ville suite à l’étrange disparition de sa sœur, qui l'avait alors plongée dans une dépression profonde. Finalement, elle décide d’y revenir, mais cette fois-ci pour enquêter sur les meurtres de deux jeunes filles, ce qui la ramène dans la maison de son enfance sous l’œil critique de sa mondaine mère Adora, l’obligeant ainsi à affronter ses démons personnels.

 

Alors qu’une éclectique flopée d'acteurs et d'actrices hors pair avait fait ses preuves dans la série adaptée du roman Big Little Lies de Liane Moriarty (comme Reese Witherspoon, Shailene Woodley, Nicole Kidman, Alexander Skarsgård ou encore Zoë Kravitz), c’est au tour de la séduisante Amy Adams de reprendre le flambeau dans le rôle principal. Elle sera accompagnée, entre autres, de Patricia Clarkson (La Ligne verte, Shutter Island) et Chris Messina (Argo, Palo Alto).

 

Pour parfaire le dénouement à suspense et haute tension de Sharp Objects, le réalisateur californien distille une atmosphère inquiétante à la David Fincher (connu pour avoir été aux commandes du troublant film Gone Girl), et fait appel à Jason Blum, producteur du hit movie glaçant Get Out. La bande-annonce laisse d’ailleurs entendre une BO électrisante rappelant la bande-son des films de Nicolas Winding Refn. Un combo habile qui garanti l’arrivée d’une série déjà prédite palpitante.

 

 

Sharp Objects sera disponible à partir du 8 juillet sur HBO et à partir du 9 juillet sur OCS.