De l’éruption volcanique au tonnerre, de la fête des couleurs en Inde aux escapades à cheval en montagne… Le réalisateur Darren Aronofsky (Requiem for a Dream, Black Swan, Mother!) retrace l’histoire de notre planète avec One Strange Rock une série documentaire réalisée pour National Geographic. Comptant dix épisodes, la série, présentée par Will Smith, propose des images exceptionnelles : séquences tournées dans l’espace par des astronautes, prises de vues de la nature, témoignages de figures emblématiques, telle l’astronaute américaine Mae Jemison qui a passé 8 jours dans l’espace. One Strange Rock sera diffusée à partir du 25 mars sur la chaîne National Geographic.

 

Le réalisateur américain de 49 ans Darren Aronofsky est connu pour ses films détonants qui divisent la critique. Filmé clandestinement dans le métro new-yorkais, son premier long-métrage Pi (1998) bouscule le monde du cinéma avec un style immédiatement qualifié de “radical”. Deux ans plus tard, Darren Aronofsky signe Requiem for a Dream, descente aux enfers d’un jeune couple devenant accro à la drogue et d’une mère shootée à la télévision et aux coupe-faim. Dans tous ses films, le réalisateur semble explorer l'équilibre précaire entre l'harmonie et le chaos, Qu’il soit incarné sous la forme d’un cygne maléfique dans Black Swan, à travers le Déluge s'abattant sur un Noé réinventé, ou d'une Jennifer Lawrence terrorisée par son environnement (Mother!, 2017), le chaos s'oppose à la beauté chez Darren Aronofsky, tiraillé entre apocalypse et renaissance mystique. Dans One Strange Rock, c'est cette fois-ci le destin de la planète Terre que Darren Aronosfky met en scène avec le sens de la dramaturgie qui fait son succès.