128

Quelles sont les femmes qui feront le monde de demain ?

 

Chanel et “i-D” dévoilent un nouveau projet sur The Fifth Sense, leur plate-forme commune consacrée à la créativité féminine : cinq portraits de femmes qui forgeront notre futur réalisés par la très en vue Harley Weir.

Manthe Ribane, danseuse à Johannesburg.

Sollicitée par Chanel et i-D, la jeune photographe (elle n’a que 27 ans !) Harley Weir a parcouru le globe à la rencontre des femmes qui feront le monde de demain : actrice, artiste, danseuse… Elle en dresse des portraits vidéo ou photo passionnants et intimistes, esquissant une nouvelle génération de femmes fortes, créatives et singulières. Avec cette collaboration à découvrir sur thefithsense.i-d.co, Chanel et i-D lèvent en réalité le voile sur le deuxième projet artistique de leur plate-forme commune The Fifth Sense. 

 

Vouée à explorer et à mettre en lumière la créativité féminine sous toutes ses formes, la plate-forme The Fifth Sense proposera tout au long de 2016-2017 six événements artistiques et culturels. À la rentrée était ainsi dévoilée en Angleterre l’exposition ultra sensorielle de la scénographe Es Devlin, entre labyrinthe de miroirs, projections numériques et parfum provoquant une sensation de chute physique.

Zariya Allen, poète à Los Angeles.

Cinq portraits multimédias de femmes fortes, créatives et singulières

 

 

Pour ce deuxième événement, la photographe de mode Harley Weir propose cette fois-ci un projet multimédia inédit. Ses cinq portraits de femmes passionnées prennent ainsi la forme de vidéos et de photographies visibles sur l’espace virtuel de The Fifth Sense, mais aussi d’un documentaire retraçant l’aventure, et d’un fanzine gratuit diffusé dans dix lieux exclusifs. On y reconnaît toute la sensibilité de la photographe londonienne qui n’a pas son pareil pour sublimer une intimité crue en une beauté subversive. Des images à haute teneur émotionnelle qui lui ont déjà permis de séduire des labels comme Céline, Stella McCartney ou Hood By Air pour lesquels elle a réalisé des campagnes, et d’être publiée dans les Vogue français et américain, Pop et bien sûr i-D. 

Oulaya Amamra, actrice à Paris.

Une Française parmi les femmes qui s’apprêtent à changer le monde

 

 

Dès le départ, Harley Weir a souhaité concevoir ces portraits comme autant de collaborations avec les cinq artistes, cherchant à accéder à leur intimité de femme, un thème particulièrement cher à la photographe. Avec la Japonaise Momo Okabe, ce n’est pas seulement une figure fascinante et une technicienne de génie de la nouvelle photographie japonaise qui nous est présentée, mais également une artiste dont le travail est traversé par des problématiques sociétales comme la transsexualité. La danseuse sud-africaine Manthe Ribane se révèle, elle, en porte-parole d’une certaine jeunesse africaine, alors que la poète californienne Zariya Allen, d’à peine 16 ans, fait la preuve que jeunesse rime avec intrépidité et engagement. Et que dire de l’artiste sonore Christine Sun Kim, née sourde, qui dépasse quotidiennement les limites de son handicap ? Last but not least, on retrouve (pour notre plus grand plaisir) parmi ces cinq femmes puissantes Oulaya Amamra, l’incroyable actrice du film Divines. La jeune femme, l’un des plus beaux espoirs du cinéma français, mérite à elle seule que l’on se précipite pour découvrir ce projet d’Harley Weir.

 

 

Retrouvez l’intégralité du projet d’Harley Weir sur The Fifth Sense.

 

Retrouvez notre article sur l’exposition de Es Devlin pour The Fifth Sense.

Cannes 2017 : l'heure du bilan
470

Cannes 2017 : l'heure du bilan

Cinéma Après douze nuits courtes et des dizaines de projections enchainées, retour sur un consensus embrumé en conclusion d’une 70e édition du Festival de Cannes sans grand relief. Après douze nuits courtes et des dizaines de projections enchainées, retour sur un consensus embrumé en conclusion d’une 70e édition du Festival de Cannes sans grand relief.

Cannes 2017 : notre palmarès des soirées
406

Cannes 2017 : notre palmarès des soirées

Cinéma Pendant plus d'une semaine, les yeux rougis par d’innombrables heures dans les salles obscures, nous avons suivis les stars jusqu'au bout de la nuit pour établir un autre palmarès tout aussi prisé… Pendant plus d'une semaine, les yeux rougis par d’innombrables heures dans les salles obscures, nous avons suivis les stars jusqu'au bout de la nuit pour établir un autre palmarès tout aussi prisé…

Cannes 2017 : le palmarès dévoilé
462

Cannes 2017 : le palmarès dévoilé

Cinéma Après douze jours de compétition, le jury du 70e Festival de Cannes a dévoilé ce dimanche 28 mai le nom des acteurs et films primés. Après douze jours de compétition, le jury du 70e Festival de Cannes a dévoilé ce dimanche 28 mai le nom des acteurs et films primés.

En direct de Cannes : Elle Fanning, l'actrice la plus fascinante de sa génération
372

En direct de Cannes : Elle Fanning, l'actrice la plus fascinante de sa génération

Cinéma Incroyable et vénéneuse, Elle Fanning est à l'affiche du nouveau film de Sofia Coppola Les Proies et de How To Talk To Girls at Parties de l’allumé indie et queer John Cameron Mitchell. Elle se révèle en une créature de cinéma rêvée, juste assez inquiétante, juste assez réjouissante. Incroyable et vénéneuse, Elle Fanning est à l'affiche du nouveau film de Sofia Coppola Les Proies et de How To Talk To Girls at Parties de l’allumé indie et queer John Cameron Mitchell. Elle se révèle en une créature de cinéma rêvée, juste assez inquiétante, juste assez réjouissante.

Riccardo Tisci habille le “Boléro” de Ravel
858

Riccardo Tisci habille le “Boléro” de Ravel

Mode En partenariat avec l'Opéra de Paris, Numero.com s'est intéressé aux fascinants costumes imaginés par Riccardo Tisci pour le “Boléro” de Maurice Ravel chorégraphié par Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet et actuellement à l'affiche du palais Garnier. En partenariat avec l'Opéra de Paris, Numero.com s'est intéressé aux fascinants costumes imaginés par Riccardo Tisci pour le “Boléro” de Maurice Ravel chorégraphié par Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet et actuellement à l'affiche du palais Garnier.