666

“Teller on Mapplethorpe”, l'exposition hommage de Juergen Teller à Robert Mapplethorpe

 À Londres, la Alison Jacques Gallery rend hommage à Robert Mapplethorpe via une exposition curatée par le brillant Juergen Teller. L'occasion de redécouvrir son œuvre photographique sous un nouveau jour.

Par Marion Ottaviani

À l’occasion de ce qui aurait été les soixante-dix ans de Robert Mapplethorpe, la galerie londonienne Alison Jacques a demandé à Juergen Teller d'être le conservateur d'un ultime accrochage du travail du maître. L’occasion de se replonger dans ses vastes archives de clichés sulfureux et provocateurs en noir et blanc, dont la plupart avaient fait des vagues dans les années 70. Représentation dénudée d’hommes et femmes, autoportraits et portraits troublants d’Andy Warhol ou Debbie Harrie, natures mortes sensuelles, instantanés de sa muse de toujours Patti Smith.... Emporté par le sida en 1989, il laisse derrière lui une œuvre dont la portée émotionnelle continue d’inspirer une génération entière.
 
Juergen Teller est d'ailleurs typiquement associé à cette relève, notamment dans sa manière de représenter les femmes. Kate Moss, Marion Cotillard, Björk... Toutes sont passées devant l'objectif de son Contax C2. Difficile d'oublier ses séries devenues cultes dans les pages du magazine The Face, ou même ses campagnes au style racé pour notamment Marc Jacobs et Céline. Dans le cadre de l'exposition, il livre une sublime sélection de clichés intimistes, tantôt charnels, tantôt drôles et toujours saisissants de beauté. 
 
Teller on Mapplethorpe à la Alison Jacques Gallery, du 18 novembre au 7 janvier. www.alisonjacquesgallery.com

À l’occasion de ce qui aurait été les soixante-dix ans de Robert Mapplethorpe, la galerie londonienne Alison Jacques a demandé à Juergen Teller d'être le conservateur d'un ultime accrochage du travail du maître. L’occasion de se replonger dans ses vastes archives de clichés sulfureux et provocateurs en noir et blanc, dont la plupart avaient fait des vagues dans les années 70. Représentation dénudée d’hommes et femmes, autoportraits et portraits troublants d’Andy Warhol ou Debbie Harrie, natures mortes sensuelles, instantanés de sa muse de toujours Patti Smith.... Emporté par le sida en 1989, il laisse derrière lui une œuvre dont la portée émotionnelle continue d’inspirer une génération entière.

 

Juergen Teller est d'ailleurs typiquement associé à cette relève, notamment dans sa manière de représenter les femmes. Kate Moss, Marion Cotillard, Björk... Toutes sont passées devant l'objectif de son Contax C2. Difficile d'oublier ses séries devenues cultes dans les pages du magazine The Face, ou même ses campagnes au style racé pour notamment Marc Jacobs et Céline. Dans le cadre de l'exposition, il livre une sublime sélection de clichés intimistes, tantôt charnels, tantôt drôles et toujours saisissants de beauté. 

 

Teller on Mapplethorpe à la Alison Jacques Gallery, du 18 novembre au 7 janvier. www.alisonjacquesgallery.com

“Teller on Mapplethorpe”, l'exposition hommage de Juergen Teller à Robert Mapplethorpe
“Teller on Mapplethorpe”, l'exposition hommage de Juergen Teller à Robert Mapplethorpe
“Teller on Mapplethorpe”, l'exposition hommage de Juergen Teller à Robert Mapplethorpe
“Teller on Mapplethorpe”, l'exposition hommage de Juergen Teller à Robert Mapplethorpe
“Teller on Mapplethorpe”, l'exposition hommage de Juergen Teller à Robert Mapplethorpe
“Teller on Mapplethorpe”, l'exposition hommage de Juergen Teller à Robert Mapplethorpe
“Teller on Mapplethorpe”, l'exposition hommage de Juergen Teller à Robert Mapplethorpe
“Teller on Mapplethorpe”, l'exposition hommage de Juergen Teller à Robert Mapplethorpe
“Teller on Mapplethorpe”, l'exposition hommage de Juergen Teller à Robert Mapplethorpe
Pourquoi il faut redécouvrir le photographe Jimmy DeSana, génie punk des années 80
588

Pourquoi il faut redécouvrir le photographe Jimmy DeSana, génie punk des années 80

Photographie La Steven Kasher Gallery expose les clichés pop et psychédéliques du photographe américain Jimmy DeSana jusqu’au 18 février. L’occasion de (re)découvrir une œuvre photographique brillante et injustement méconnue en Europe. La Steven Kasher Gallery expose les clichés pop et psychédéliques du photographe américain Jimmy DeSana jusqu’au 18 février. L’occasion de (re)découvrir une œuvre photographique brillante et injustement méconnue en Europe.

Qui est James Bidgood, père fondateur de la culture queer ?
588

Qui est James Bidgood, père fondateur de la culture queer ?

Photographie Photographe et réalisateur longtemps méconnu, James Bidgood expose ce mois-ci à Paris ses tirages vintage de 1963 à la Galerie Mathias Coullaud. L’occasion rêvée de se pencher sur l’histoire de cet artiste américain à l'avant-garde de l’esthétique gay. Photographe et réalisateur longtemps méconnu, James Bidgood expose ce mois-ci à Paris ses tirages vintage de 1963 à la Galerie Mathias Coullaud. L’occasion rêvée de se pencher sur l’histoire de cet artiste américain à l'avant-garde de l’esthétique gay.

Les images surréalistes de Damien Blottière dévoilées au Cœur
986

Les images surréalistes de Damien Blottière dévoilées au Cœur

Photographie Le réalisateur du dernier clip d’Aaron et contributeur de Numéro expose images inédites et collages surréalistes au Cœur à Paris. Le réalisateur du dernier clip d’Aaron et contributeur de Numéro expose images inédites et collages surréalistes au Cœur à Paris.