11 Janvier

Autoportrait nu, grenouilles et Béatrice Dalle... les photos de Juergen Teller réveillent le Marais

 

Le génial photographe allemand débarque à la galerie Suzanne Tarasieve avec trente photos récentes ou inédites.

Par La rédaction

  • Self-Portrait with Balloons, Paris 2017
    1/13
  • Suzanne in Hydra No.12, Vogue Italia, Greece 2017
    2/13
  • Beatrice Dalle No.17, Man About Town Magazine Cover Spring/Summer 2017, Paris 2017
    3/13
  • Leg,snailsandpeachesNo.25,London2017
    4/13
  • Charlotte Rampling, a Fox, and a Plate No.15, Latimer Road, London 2016
    5/13
  • Wildschweinmutter, Kolkata, India 2014
    6/13
  • Raquel Zimmermann, Celine Campaign Autumn Winter 2017, Mexico City 2017
    7/13
  • Frogs and Plates No.2, London 2016
    8/13
  • Reading, Kolkata 2014
    9/13
  • Reading, Kolkata 2014
    10/13
  • Paradise II, At Moments I Felt like Being in a Strange Dream in a Medieval Forest with 2 Naked Canadian Girls Doing Hula Hoops, Covered all over in Sweet Maple Syrup, System Magazine Supplement No.70, Canada 2017
    11/13
  • Keyhole No.6, POP magazine, Issue 37 Autumn/Winter 2017, London 2017
    12/13
  • Blaine Blaine Blaine No.1, The Travel Almanac Issue 13, Autumn/Winter 2017, New Orleans 2017
    13/13
1/13
  • Courtesy Galerie Suzanne Tarasieve, Paris, © Juergen Teller, All rights Reserved

     

     

    Avec son esthétique crue et son humour incisif, Juergen Teller s'est construit un style unique qui séduit depuis trois décennies la mode, le luxe, la musique et les magazines. Un sein de Raquel Zimmerman pour une campagne Céline, un portrait de Béatrice Dalle pour le magazine Man about Town ou des photos d'animaux... la galerie Suzanne Traviese propose une exposition de photos récentes (2016-2017) et souvent inédites. Point de départ : un autoportrait chargé de signification où, étendu sur le sol, entouré de pêches, et portant un sweatshirt aux couleurs du drapeau de l'Union européenne où il manque une étoile (en référence au Brexit), Juergen Teller semble plus s'intéresser aux sensations de l'escargot se trouvant à ses côtés (animal réputé pour sa capacité de reproduction) qu'à son téléphone à l'appareil photo enclenché... forment un tout qui reflète le style totalement identifiable du photographe allemand. Comme le rappelle le critique d'art Eric Troncy : “La photographie de Teller est caractérisée par sa bienveillance et son humilité : deux sentiments qui transparaissent toujours dans la manière dont il restitue ce quʼil photographie. Elle dépeint une époque structurée par le pouvoir et les rapports de force en utilisant radicalement les stratégies de son contraire. Teller nʼest jamais ironique avec les objets, les paysages et les personnages quʼil photographie – il se réserve en général ce traitement à lui-même.”  

     

     

    JUERGEN TELLER

    Leg, snails and peaches

    13 janvier – 03 mars 2018

    SUZANNE TARASIEVE PARIS

    7, rue Pastourelle - 75003 Paris 

  • Courtesy Galerie Suzanne Tarasieve, Paris, © Juergen Teller, All rights Reserved

     

     

    Avec son esthétique crue et son humour incisif, Juergen Teller s'est construit un style unique qui séduit depuis trois décennies la mode, le luxe, la musique et les magazines. Un sein de Raquel Zimmerman pour une campagne Céline, un portrait de Béatrice Dalle pour le magazine Man about Town ou des photos d'animaux... la galerie Suzanne Traviese propose une exposition de photos récentes (2016-2017) et souvent inédites. Point de départ : un autoportrait chargé de signification où, étendu sur le sol, entouré de pêches, et portant un sweatshirt aux couleurs du drapeau de l'Union européenne où il manque une étoile (en référence au Brexit), Juergen Teller semble plus s'intéresser aux sensations de l'escargot se trouvant à ses côtés (animal réputé pour sa capacité de reproduction) qu'à son téléphone à l'appareil photo enclenché... forment un tout qui reflète le style totalement identifiable du photographe allemand. Comme le rappelle le critique d'art Eric Troncy : “La photographie de Teller est caractérisée par sa bienveillance et son humilité : deux sentiments qui transparaissent toujours dans la manière dont il restitue ce quʼil photographie. Elle dépeint une époque structurée par le pouvoir et les rapports de force en utilisant radicalement les stratégies de son contraire. Teller nʼest jamais ironique avec les objets, les paysages et les personnages quʼil photographie – il se réserve en général ce traitement à lui-même.”  

     

     

    JUERGEN TELLER

    Leg, snails and peaches

    13 janvier – 03 mars 2018

    SUZANNE TARASIEVE PARIS

    7, rue Pastourelle - 75003 Paris 

  • Courtesy Galerie Suzanne Tarasieve, Paris, © Juergen Teller, All rights Reserved

     

     

    Avec son esthétique crue et son humour incisif, Juergen Teller s'est construit un style unique qui séduit depuis trois décennies la mode, le luxe, la musique et les magazines. Un sein de Raquel Zimmerman pour une campagne Céline, un portrait de Béatrice Dalle pour le magazine Man about Town ou des photos d'animaux... la galerie Suzanne Traviese propose une exposition de photos récentes (2016-2017) et souvent inédites. Point de départ : un autoportrait chargé de signification où, étendu sur le sol, entouré de pêches, et portant un sweatshirt aux couleurs du drapeau de l'Union européenne où il manque une étoile (en référence au Brexit), Juergen Teller semble plus s'intéresser aux sensations de l'escargot se trouvant à ses côtés (animal réputé pour sa capacité de reproduction) qu'à son téléphone à l'appareil photo enclenché... forment un tout qui reflète le style totalement identifiable du photographe allemand. Comme le rappelle le critique d'art Eric Troncy : “La photographie de Teller est caractérisée par sa bienveillance et son humilité : deux sentiments qui transparaissent toujours dans la manière dont il restitue ce quʼil photographie. Elle dépeint une époque structurée par le pouvoir et les rapports de force en utilisant radicalement les stratégies de son contraire. Teller nʼest jamais ironique avec les objets, les paysages et les personnages quʼil photographie – il se réserve en général ce traitement à lui-même.”  

     

     

    JUERGEN TELLER

    Leg, snails and peaches

    13 janvier – 03 mars 2018

    SUZANNE TARASIEVE PARIS

    7, rue Pastourelle - 75003 Paris 

  • Courtesy Galerie Suzanne Tarasieve, Paris, © Juergen Teller, All rights Reserved

     

     

    Avec son esthétique crue et son humour incisif, Juergen Teller s'est construit un style unique qui séduit depuis trois décennies la mode, le luxe, la musique et les magazines. Un sein de Raquel Zimmerman pour une campagne Céline, un portrait de Béatrice Dalle pour le magazine Man about Town ou des photos d'animaux... la galerie Suzanne Traviese propose une exposition de photos récentes (2016-2017) et souvent inédites. Point de départ : un autoportrait chargé de signification où, étendu sur le sol, entouré de pêches, et portant un sweatshirt aux couleurs du drapeau de l'Union européenne où il manque une étoile (en référence au Brexit), Juergen Teller semble plus s'intéresser aux sensations de l'escargot se trouvant à ses côtés (animal réputé pour sa capacité de reproduction) qu'à son téléphone à l'appareil photo enclenché... forment un tout qui reflète le style totalement identifiable du photographe allemand. Comme le rappelle le critique d'art Eric Troncy : “La photographie de Teller est caractérisée par sa bienveillance et son humilité : deux sentiments qui transparaissent toujours dans la manière dont il restitue ce quʼil photographie. Elle dépeint une époque structurée par le pouvoir et les rapports de force en utilisant radicalement les stratégies de son contraire. Teller nʼest jamais ironique avec les objets, les paysages et les personnages quʼil photographie – il se réserve en général ce traitement à lui-même.”  

     

     

    JUERGEN TELLER

    Leg, snails and peaches

    13 janvier – 03 mars 2018

    SUZANNE TARASIEVE PARIS

    7, rue Pastourelle - 75003 Paris 

  • Courtesy Galerie Suzanne Tarasieve, Paris, © Juergen Teller, All rights Reserved

     

     

    Avec son esthétique crue et son humour incisif, Juergen Teller s'est construit un style unique qui séduit depuis trois décennies la mode, le luxe, la musique et les magazines. Un sein de Raquel Zimmerman pour une campagne Céline, un portrait de Béatrice Dalle pour le magazine Man about Town ou des photos d'animaux... la galerie Suzanne Traviese propose une exposition de photos récentes (2016-2017) et souvent inédites. Point de départ : un autoportrait chargé de signification où, étendu sur le sol, entouré de pêches, et portant un sweatshirt aux couleurs du drapeau de l'Union européenne où il manque une étoile (en référence au Brexit), Juergen Teller semble plus s'intéresser aux sensations de l'escargot se trouvant à ses côtés (animal réputé pour sa capacité de reproduction) qu'à son téléphone à l'appareil photo enclenché... forment un tout qui reflète le style totalement identifiable du photographe allemand. Comme le rappelle le critique d'art Eric Troncy : “La photographie de Teller est caractérisée par sa bienveillance et son humilité : deux sentiments qui transparaissent toujours dans la manière dont il restitue ce quʼil photographie. Elle dépeint une époque structurée par le pouvoir et les rapports de force en utilisant radicalement les stratégies de son contraire. Teller nʼest jamais ironique avec les objets, les paysages et les personnages quʼil photographie – il se réserve en général ce traitement à lui-même.”  

     

     

    JUERGEN TELLER

    Leg, snails and peaches

    13 janvier – 03 mars 2018

    SUZANNE TARASIEVE PARIS

    7, rue Pastourelle - 75003 Paris 

  • Courtesy Galerie Suzanne Tarasieve, Paris, © Juergen Teller, All rights Reserved

     

     

    Avec son esthétique crue et son humour incisif, Juergen Teller s'est construit un style unique qui séduit depuis trois décennies la mode, le luxe, la musique et les magazines. Un sein de Raquel Zimmerman pour une campagne Céline, un portrait de Béatrice Dalle pour le magazine Man about Town ou des photos d'animaux... la galerie Suzanne Traviese propose une exposition de photos récentes (2016-2017) et souvent inédites. Point de départ : un autoportrait chargé de signification où, étendu sur le sol, entouré de pêches, et portant un sweatshirt aux couleurs du drapeau de l'Union européenne où il manque une étoile (en référence au Brexit), Juergen Teller semble plus s'intéresser aux sensations de l'escargot se trouvant à ses côtés (animal réputé pour sa capacité de reproduction) qu'à son téléphone à l'appareil photo enclenché... forment un tout qui reflète le style totalement identifiable du photographe allemand. Comme le rappelle le critique d'art Eric Troncy : “La photographie de Teller est caractérisée par sa bienveillance et son humilité : deux sentiments qui transparaissent toujours dans la manière dont il restitue ce quʼil photographie. Elle dépeint une époque structurée par le pouvoir et les rapports de force en utilisant radicalement les stratégies de son contraire. Teller nʼest jamais ironique avec les objets, les paysages et les personnages quʼil photographie – il se réserve en général ce traitement à lui-même.”  

     

     

    JUERGEN TELLER

    Leg, snails and peaches

    13 janvier – 03 mars 2018

    SUZANNE TARASIEVE PARIS

    7, rue Pastourelle - 75003 Paris 

  • Courtesy Galerie Suzanne Tarasieve, Paris, © Juergen Teller, All rights Reserved

     

     

    Avec son esthétique crue et son humour incisif, Juergen Teller s'est construit un style unique qui séduit depuis trois décennies la mode, le luxe, la musique et les magazines. Un sein de Raquel Zimmerman pour une campagne Céline, un portrait de Béatrice Dalle pour le magazine Man about Town ou des photos d'animaux... la galerie Suzanne Traviese propose une exposition de photos récentes (2016-2017) et souvent inédites. Point de départ : un autoportrait chargé de signification où, étendu sur le sol, entouré de pêches, et portant un sweatshirt aux couleurs du drapeau de l'Union européenne où il manque une étoile (en référence au Brexit), Juergen Teller semble plus s'intéresser aux sensations de l'escargot se trouvant à ses côtés (animal réputé pour sa capacité de reproduction) qu'à son téléphone à l'appareil photo enclenché... forment un tout qui reflète le style totalement identifiable du photographe allemand. Comme le rappelle le critique d'art Eric Troncy : “La photographie de Teller est caractérisée par sa bienveillance et son humilité : deux sentiments qui transparaissent toujours dans la manière dont il restitue ce quʼil photographie. Elle dépeint une époque structurée par le pouvoir et les rapports de force en utilisant radicalement les stratégies de son contraire. Teller nʼest jamais ironique avec les objets, les paysages et les personnages quʼil photographie – il se réserve en général ce traitement à lui-même.”  

     

     

    JUERGEN TELLER

    Leg, snails and peaches

    13 janvier – 03 mars 2018

    SUZANNE TARASIEVE PARIS

    7, rue Pastourelle - 75003 Paris 

  • Courtesy Galerie Suzanne Tarasieve, Paris, © Juergen Teller, All rights Reserved

     

     

    Avec son esthétique crue et son humour incisif, Juergen Teller s'est construit un style unique qui séduit depuis trois décennies la mode, le luxe, la musique et les magazines. Un sein de Raquel Zimmerman pour une campagne Céline, un portrait de Béatrice Dalle pour le magazine Man about Town ou des photos d'animaux... la galerie Suzanne Traviese propose une exposition de photos récentes (2016-2017) et souvent inédites. Point de départ : un autoportrait chargé de signification où, étendu sur le sol, entouré de pêches, et portant un sweatshirt aux couleurs du drapeau de l'Union européenne où il manque une étoile (en référence au Brexit), Juergen Teller semble plus s'intéresser aux sensations de l'escargot se trouvant à ses côtés (animal réputé pour sa capacité de reproduction) qu'à son téléphone à l'appareil photo enclenché... forment un tout qui reflète le style totalement identifiable du photographe allemand. Comme le rappelle le critique d'art Eric Troncy : “La photographie de Teller est caractérisée par sa bienveillance et son humilité : deux sentiments qui transparaissent toujours dans la manière dont il restitue ce quʼil photographie. Elle dépeint une époque structurée par le pouvoir et les rapports de force en utilisant radicalement les stratégies de son contraire. Teller nʼest jamais ironique avec les objets, les paysages et les personnages quʼil photographie – il se réserve en général ce traitement à lui-même.”  

     

     

    JUERGEN TELLER

    Leg, snails and peaches

    13 janvier – 03 mars 2018

    SUZANNE TARASIEVE PARIS

    7, rue Pastourelle - 75003 Paris 

  • Courtesy Galerie Suzanne Tarasieve, Paris, © Juergen Teller, All rights Reserved

     

     

    Avec son esthétique crue et son humour incisif, Juergen Teller s'est construit un style unique qui séduit depuis trois décennies la mode, le luxe, la musique et les magazines. Un sein de Raquel Zimmerman pour une campagne Céline, un portrait de Béatrice Dalle pour le magazine Man about Town ou des photos d'animaux... la galerie Suzanne Traviese propose une exposition de photos récentes (2016-2017) et souvent inédites. Point de départ : un autoportrait chargé de signification où, étendu sur le sol, entouré de pêches, et portant un sweatshirt aux couleurs du drapeau de l'Union européenne où il manque une étoile (en référence au Brexit), Juergen Teller semble plus s'intéresser aux sensations de l'escargot se trouvant à ses côtés (animal réputé pour sa capacité de reproduction) qu'à son téléphone à l'appareil photo enclenché... forment un tout qui reflète le style totalement identifiable du photographe allemand. Comme le rappelle le critique d'art Eric Troncy : “La photographie de Teller est caractérisée par sa bienveillance et son humilité : deux sentiments qui transparaissent toujours dans la manière dont il restitue ce quʼil photographie. Elle dépeint une époque structurée par le pouvoir et les rapports de force en utilisant radicalement les stratégies de son contraire. Teller nʼest jamais ironique avec les objets, les paysages et les personnages quʼil photographie – il se réserve en général ce traitement à lui-même.”  

     

     

    JUERGEN TELLER

    Leg, snails and peaches

    13 janvier – 03 mars 2018

    SUZANNE TARASIEVE PARIS

    7, rue Pastourelle - 75003 Paris 

  • Courtesy Galerie Suzanne Tarasieve, Paris, © Juergen Teller, All rights Reserved

     

     

    Avec son esthétique crue et son humour incisif, Juergen Teller s'est construit un style unique qui séduit depuis trois décennies la mode, le luxe, la musique et les magazines. Un sein de Raquel Zimmerman pour une campagne Céline, un portrait de Béatrice Dalle pour le magazine Man about Town ou des photos d'animaux... la galerie Suzanne Traviese propose une exposition de photos récentes (2016-2017) et souvent inédites. Point de départ : un autoportrait chargé de signification où, étendu sur le sol, entouré de pêches, et portant un sweatshirt aux couleurs du drapeau de l'Union européenne où il manque une étoile (en référence au Brexit), Juergen Teller semble plus s'intéresser aux sensations de l'escargot se trouvant à ses côtés (animal réputé pour sa capacité de reproduction) qu'à son téléphone à l'appareil photo enclenché... forment un tout qui reflète le style totalement identifiable du photographe allemand. Comme le rappelle le critique d'art Eric Troncy : “La photographie de Teller est caractérisée par sa bienveillance et son humilité : deux sentiments qui transparaissent toujours dans la manière dont il restitue ce quʼil photographie. Elle dépeint une époque structurée par le pouvoir et les rapports de force en utilisant radicalement les stratégies de son contraire. Teller nʼest jamais ironique avec les objets, les paysages et les personnages quʼil photographie – il se réserve en général ce traitement à lui-même.”  

     

     

    JUERGEN TELLER

    Leg, snails and peaches

    13 janvier – 03 mars 2018

    SUZANNE TARASIEVE PARIS

    7, rue Pastourelle - 75003 Paris 

  • Courtesy Galerie Suzanne Tarasieve, Paris, © Juergen Teller, All rights Reserved

     

     

    Avec son esthétique crue et son humour incisif, Juergen Teller s'est construit un style unique qui séduit depuis trois décennies la mode, le luxe, la musique et les magazines. Un sein de Raquel Zimmerman pour une campagne Céline, un portrait de Béatrice Dalle pour le magazine Man about Town ou des photos d'animaux... la galerie Suzanne Traviese propose une exposition de photos récentes (2016-2017) et souvent inédites. Point de départ : un autoportrait chargé de signification où, étendu sur le sol, entouré de pêches, et portant un sweatshirt aux couleurs du drapeau de l'Union européenne où il manque une étoile (en référence au Brexit), Juergen Teller semble plus s'intéresser aux sensations de l'escargot se trouvant à ses côtés (animal réputé pour sa capacité de reproduction) qu'à son téléphone à l'appareil photo enclenché... forment un tout qui reflète le style totalement identifiable du photographe allemand. Comme le rappelle le critique d'art Eric Troncy : “La photographie de Teller est caractérisée par sa bienveillance et son humilité : deux sentiments qui transparaissent toujours dans la manière dont il restitue ce quʼil photographie. Elle dépeint une époque structurée par le pouvoir et les rapports de force en utilisant radicalement les stratégies de son contraire. Teller nʼest jamais ironique avec les objets, les paysages et les personnages quʼil photographie – il se réserve en général ce traitement à lui-même.”  

     

     

    JUERGEN TELLER

    Leg, snails and peaches

    13 janvier – 03 mars 2018

    SUZANNE TARASIEVE PARIS

    7, rue Pastourelle - 75003 Paris 

  • Courtesy Galerie Suzanne Tarasieve, Paris, © Juergen Teller, All rights Reserved

     

     

    Avec son esthétique crue et son humour incisif, Juergen Teller s'est construit un style unique qui séduit depuis trois décennies la mode, le luxe, la musique et les magazines. Un sein de Raquel Zimmerman pour une campagne Céline, un portrait de Béatrice Dalle pour le magazine Man about Town ou des photos d'animaux... la galerie Suzanne Traviese propose une exposition de photos récentes (2016-2017) et souvent inédites. Point de départ : un autoportrait chargé de signification où, étendu sur le sol, entouré de pêches, et portant un sweatshirt aux couleurs du drapeau de l'Union européenne où il manque une étoile (en référence au Brexit), Juergen Teller semble plus s'intéresser aux sensations de l'escargot se trouvant à ses côtés (animal réputé pour sa capacité de reproduction) qu'à son téléphone à l'appareil photo enclenché... forment un tout qui reflète le style totalement identifiable du photographe allemand. Comme le rappelle le critique d'art Eric Troncy : “La photographie de Teller est caractérisée par sa bienveillance et son humilité : deux sentiments qui transparaissent toujours dans la manière dont il restitue ce quʼil photographie. Elle dépeint une époque structurée par le pouvoir et les rapports de force en utilisant radicalement les stratégies de son contraire. Teller nʼest jamais ironique avec les objets, les paysages et les personnages quʼil photographie – il se réserve en général ce traitement à lui-même.”  

     

     

    JUERGEN TELLER

    Leg, snails and peaches

    13 janvier – 03 mars 2018

    SUZANNE TARASIEVE PARIS

    7, rue Pastourelle - 75003 Paris 

  • Courtesy Galerie Suzanne Tarasieve, Paris, © Juergen Teller, All rights Reserved

     

     

    Avec son esthétique crue et son humour incisif, Juergen Teller s'est construit un style unique qui séduit depuis trois décennies la mode, le luxe, la musique et les magazines. Un sein de Raquel Zimmerman pour une campagne Céline, un portrait de Béatrice Dalle pour le magazine Man about Town ou des photos d'animaux... la galerie Suzanne Traviese propose une exposition de photos récentes (2016-2017) et souvent inédites. Point de départ : un autoportrait chargé de signification où, étendu sur le sol, entouré de pêches, et portant un sweatshirt aux couleurs du drapeau de l'Union européenne où il manque une étoile (en référence au Brexit), Juergen Teller semble plus s'intéresser aux sensations de l'escargot se trouvant à ses côtés (animal réputé pour sa capacité de reproduction) qu'à son téléphone à l'appareil photo enclenché... forment un tout qui reflète le style totalement identifiable du photographe allemand. Comme le rappelle le critique d'art Eric Troncy : “La photographie de Teller est caractérisée par sa bienveillance et son humilité : deux sentiments qui transparaissent toujours dans la manière dont il restitue ce quʼil photographie. Elle dépeint une époque structurée par le pouvoir et les rapports de force en utilisant radicalement les stratégies de son contraire. Teller nʼest jamais ironique avec les objets, les paysages et les personnages quʼil photographie – il se réserve en général ce traitement à lui-même.”  

     

     

    JUERGEN TELLER

    Leg, snails and peaches

    13 janvier – 03 mars 2018

    SUZANNE TARASIEVE PARIS

    7, rue Pastourelle - 75003 Paris 

NuméroNews