Après s'être réapproprié le titre de Janis Joplin I Need a Man to Love pour défendre le mariage lesbien, Kesha soutient la jeunesse sans-papiers américaine dans son nouveau clip Hymn. Dans la continuité de ses précédents clips, la chanteuse s'aventure en territoire désertique, sous un ciel étoilé extatique, et rencontre un groupe de jeunes immigrants sans-papiers de différents horizons autour d'une voiture en lévitation, rappelant l'imagerie du clip céleste de Lana Del Rey pour son morceau Love.

 

Avocate passionnée des plus grandes causes sociales, Kesha s'est récemment alliée à l'association United We Dream, qui vient en aide aux jeunes sans-papiers. Ainsi dédié aux “Dreamers”, le clip fait suite à sa rencontre avec la cofondatrice Cristina Jimenez, au Time 100 Gala. “J'étais tellement touchée par ce qu'elle et son équipe font pour valoriser les jeunes immigrants de notre pays. Nous sommes tous les mêmes, nés selon le bon vouloir de l'univers, et je pense qu'avoir de grands rêves devrait être un droit pour tous”, déclare la chanteuse.

 

Celle qui a récemment renoncé au symbole du dollar dans son nom de scène par souci de sobriété s'adonne aujourd'hui à la promotion de son dernier album en date, Rainbow, sorti en août dernier. Militante engagée en faveur de la communauté LGBT+, Kesha s'est jointe au rappeur Macklemore, activiste pour la même cause, dans une tournée estivale nord-américaine intitulée The Adventures of Kesha and Macklemore.