Le grand public l’a découverte il y a un an avec son titre mélancolique L’amour en solitaire qui rappelle les envolées de Véronique Sanson. Aujourd’hui, Juliette Armanet dévoile L’indien, un morceau au souffle bien plus pop. Menton relevé, mains sur les hanches, la chanteuse déclare sa flamme à son indien avec panache. Posant allongée sur une flèche géante, sur une cible tournante, ou jouant du piano dans une combinaison argentée au style disco, Juliette Armanet donne le tournis et mêle chanson à texte et influences eighties

 

Juliette Armanet compose dès 14 ans puis se lance dans la comédie puis dans le journalisme. Influencée par la variété française de la fin des années 1970 et début 1980 comme le duo Souchon-Voulzy, Juliette Armanet livre un premier album très personnel, Petite amie, paru en avril 2017. Elle y chante l’amour et la solitude avec sincérité, elle ne manque pas pour autant d’espièglerie, comme sa reprise du titre I feel it coming (Je te sens venir en français) des Daft Punk et de The Weekend en témoigne. Bien que sa musique fasse penser aux chansons à texte des années 1980, Juliette Armanet apporte modernité et fraîcheur. Elle travaille avec des artistes de sa génération comme Julien Doré dans Corail ou Fishbach avec qui elle a co-écrit le tube Un autre que moi. La réédition de son album sera disponible dès le 2 février et la chanteuse sera en concert à l’Olympia les 6 et 7 mars prochain.