Empreint du romantisme noir qui baigne l'album “Rest” de Charlotte Gainsbourg (sorti en novembre), le clip de "Lying with you" nous plonge dans l'atmosphère d'un film d'épouvante. Petit fantôme errant dans une maison obscure encombrée de souvenirs, une fillette en robe blanche déambule parmi des marionnettes (un pantin de Serge Gainsbourg posé sur un fauteuil) et des sculptures inquiétantes (L'homme à la tête de chou). Cette maison n'est autre que le domicile de la rue de Verneuil où vivait Serge Gainsbourg, resté intact depuis sa mort, avec ses instruments de musique, ses objets personnels… jusqu'au paquet de Gitanes posé au coin d'un meuble. Une mort qu'évoque crûment Charlotte dans cette chanson d'amour à son père défunt : “Où est parti mon baiser quand le coffre s'est fermé. J'entends toujours battre les clous, toi perdu moi éperdue…” Grave et poignante, la voix de Charlotte, délicate et musicale, sème l'émotion dans toute sa nudité, magistralement servie par la production du talentueux maître de l'électro SebastiAn.