27 Février

Bagarre, uppercut musical de l’année

 

Et si le groupe français venait de sortir, avec Club 12345, l’album d’une génération ? Orgie musicale à la croisée des genres, du cloud rap à la techno, son premier opus signe l’hymne ravageur d’une jeunesse qui ne s'interdit rien. Rencontre.

Par Alexis Thibault, Portraits Jules Faure

Le groupe Bagarre photographié par Jules Faure pour Numero.com Hair & make up : Kazuko Kitaoka @ Agence Saint Germain Merci au Studio des Acacias

Il y a des coups dont on ne se relève pas, et il y a ceux qui, comme le premier album du groupe Bagarre, vous galvanisent. Avec Club 12345, les Français assènent des droites puissantes qui font enfin relever la tête à la pop française. Parce que leurs textes ciselés culbutent de front notre monde contemporain : “On écrit comme on vit, et on vit maintenant”, déclare le groupe. Parce que sa musique, pensée pour les clubs, idéale pour la vie, ressemble à une orgie euphorique entre techno et rap, baile funk et trap. Parce que Bagarre est sans cesse à la recherche d’un énième shot de nuit parisienne: “On a toujours eu cette idée de s’en foutre, sauf que maintenant on le fait mieux”, résume La Bête, l’un des cinq membres du groupe (quatre garçons, une fille).

 

 

L’industrie ne va pas aussi vite que l’iPod des gens. Internet a entièrement explosé les barrières.”

 

 

L'histoire commence en 2014. Le groupe sort alors un premier EP ardent (Bonsoir nous sommes Bagarre), avant Musique de Club, l’année suivante. Deux décharges électro-rock mêlant verve poétique acérée et fièvre de clubbeur. Fin 2016, le clan entame la composition de son premier album Club 12345, poussant plus loin l’exploration des contrées musicales de l’ère post-Internet qui fait s’entrechoquer les genres et les époques. “L’industrie ne va pas aussi vite que l’iPod des gens. Internet a entièrement explosé les barrières. Les cases n’ont plus de sens. Nous nous permettons d'ouvrir le spectre”, explique Majnoun. On ne s'étonne donc guère de voir surgir sur scène un clavier Casio VL Tone, synthé vintage tout droit sorti du grenier poussiéreux d’un grand oncle… Dans la tracklist, les orgasmes de Diamant succèdent à l’explosion de Béton armé, seule manière qu'a trouvée Bagarre d’exorciser le traumatisme des attentats de Paris. Le morceau a d’ailleurs eu droit à son clip, qui s’autorise une esthétique pop colorée, représentation factice.

 

 

Club 12345 est un terrain de jeu d’hybridation musicale, chaque morceau appartient à un univers. Pourtant ça sonne Bagarre.”

 

Majnoun

La Bête

Enfants de l’ère numérique, ils ont été abreuvés par des playlist Soundcloud et Spotify, mariage improbable entre le ghetto house et le baile funk. Chez Bagarre, chaque morceau naît d’un dialogue, personne n’en revendique la paternité. Et dans leur Club 12345, sorte de pays imaginaire gravitant autour d’un souffle techno, les cinq noctambules ne cherchent qu’à être encore plus survoltés. Ici, un skateur amateur de rock hardcore cohabite avec un collectionneur de Game Boy bercé par la frénésie punk des Ramones. “Nous nous sommes rencontrés en soirée, explique le groupe, et nous n'avions absolument pas les mêmes goûts.” En fait, Bagarre forme une véritable partouze musicale dans laquelle un texte et une instru tomberaient irrémédiablement amoureux : “Club 12345 est un terrain de jeu d’hybridation musicale, chaque morceau appartient à un univers. Pourtant, ça sonne Bagarre, explique La Bête. Notre album ressemble à la façon dont on écoute de la musique aujourd’hui.”

 

 

Leur club est un lieu insensé, hybride, propice aux explosions mentales et voué, c'est certain, à un avenir radieux.

 

Si le Wu-Tang Clan représente un modèle de groupe à leurs yeux, par sa capacité à générer une esthétique cohérente et efficace, Bagarre se rallie au manifeste Pon de Replay (2005), délire de Rihanna aux évasions dance-hall. Un exemple supplémentaire de leur musique mappemonde et de leur tropisme pour le club. “Le club, c'est vital”, confirme le groupe. Un lieu insensé, hybride, propice aux explosions mentales et voué, c'est certain, à un avenir radieux.

 

Bagarre, Club 12345 (Entreprise), disponible. 

Emmaï Dee

Bagarre - Béton armé

Mus

Maître Clap

NuméroNews