756

Tout ce que vous devez savoir sur Off-White, le label du directeur de création de Kanye West

 

Virigil Abloh, créateur iconoclaste du label Off-White, également directeur de création de Kanye West et DJ respecté rendait un hommage appuyé au groupe Oasis dans son défilé homme printemps-été 2017.

En juin dernier, le défilé masculin de Off-White poursuivait la stratégie de son fondateur Virgil Abloh, également connu pour ses activités de DJ et de directeur créatif de la mégastar Kanye West. Sur une bande-son spécialement conçue par ce dernier, qui avait développé son morceau Father Stretch My Hands en une version longue d’une heure, Virgil Abloh rendait un hommage appuyé à la dégaine du groupe de brit pop Oasis, dont les visages s’affichaient sur des mailles et des chemises. Des scorpions géants, des tirages photo glissés dans les vêtements, participaient de l’impact graphique toujours important de Off-White. 
 
Les manteaux légers et pantalons, le travail du denim en total look, les mailles, les T-shirts participaient à un jeu savant de disproportions qui signe le désir de singularité et de personnalité propre aux marques inspirées de l’allure de la rue contemporaine. Virgil Abloh, pour sa part, connaît ses classiques : loin de singer la culture du streetwear, il la célèbre, et s’applique à apporter ses méthodes et ses signes dans les sphères de la mode où elles sont encore inconnues. Pour le défilé masculin du printemps-été 2017, Virgil Abloh signait donc un partenariat créatif avec la marque de sportswear italienne Umbro, objet de culte dans les années 90. Un ensemble tunique et short, et des sur-chemises à motif tartan, arboraient fièrement les logos des deux marques – celui de Off-White, et le fameux losange de Umbro – côte à côte.
           

En juin dernier, le défilé masculin de Off-White poursuivait la stratégie de son fondateur Virgil Abloh, également connu pour ses activités de DJ et de directeur créatif de la mégastar Kanye West. Sur une bande-son spécialement conçue par ce dernier, qui avait développé son morceau Father Stretch My Hands en une version longue d’une heure, Virgil Abloh rendait un hommage appuyé à la dégaine du groupe de brit pop Oasis, dont les visages s’affichaient sur des mailles et des chemises. Des scorpions géants, des tirages photo glissés dans les vêtements, participaient de l’impact graphique toujours important de Off-White.

 

Les manteaux légers et pantalons, le travail du denim en total look, les mailles, les T-shirts participaient à un jeu savant de disproportions qui signe le désir de singularité et de personnalité propre aux marques inspirées de l’allure de la rue contemporaine. Virgil Abloh, pour sa part, connaît ses classiques : loin de singer la culture du streetwear, il la célèbre, et s’applique à apporter ses méthodes et ses signes dans les sphères de la mode où elles sont encore inconnues. Pour le défilé masculin du printemps-été 2017, Virgil Abloh signait donc un partenariat créatif avec la marque de sportswear italienne Umbro, objet de culte dans les années 90. Un ensemble tunique et short, et des sur-chemises à motif tartan, arboraient fièrement les logos des deux marques – celui de Off-White, et le fameux losange de Umbro côte à côte.

           

Tout ce que vous devez savoir sur Off-White, le label du directeur de création de Kanye West
Loin d’être anodin, ce travail ironique sur l’identité de marque s’inscrit dans la démarche du designer qui pense Off-White comme une entité culturelle en dialogue avec son époque, bien au-delà de la mode. Ancien étudiant en architecture, Virgil Abloh se distingue par son discours sur le système de la mode et sur la création de valeur symbolique dans nos sociétés. A la Philharmonie de Paris, où le défilé prenait place, une bâche couverte de l’image d’un immeuble parisien servait de toile de fond, pour mettre en perspective ce jeu sur le faux et le vrai, la projection mentale et la valeur réelle, l’ancien et le nouveau. 
 
Déconstruire les a-prioris culturels et jouer avec les représentations fait de toute évidence partie des grands plaisirs intellectuels du designer, qui intitulait sa collection Mirror mirror comme pour poser cette question : des kids de la rue et de la mode, qui s’inspire de qui ? Qui est en avance, qui en retard sur son temps ? Qui regarde qui ? Pour appuyer son propos, Virgil invitait via son compte Instagram tous les kids parisiens à venir assister au défilé, avec promesse d’aftershow musical en backstage – où, sitôt le défilé terminé, il se posait naturellement aux platines. Pour appuyer son propos, le talent multi-facettes lançait peu avant son défilé un livre en édition limitée, You Cut Me Off, qui documente la dernière heure avant, et la première heure après son premier défilé masculin à Paris, en janvier 2015. 
 
« Off-White, ce n’est pas seulement des vêtements, nous expliquait-il backstage. C’est un mouvement de kids qui sont intellectuels, et c’est important de produire des objets qui montrent ce qu’il y a derrière la marque. C’était en grande partie le propos de mon défilé. Ce qui se cache derrière la façade de ce bâtiment, c’est une armée de kids avec un esprit indépendant et de nouvelles idées. Le livre est un moyen de montrer tout cela. »
 
www.off---white.com
 
Par Delphine Roche

Loin d’être anodin, ce travail ironique sur l’identité de marque s’inscrit dans la démarche du designer qui pense Off-White comme une entité culturelle en dialogue avec son époque, bien au-delà de la mode. Ancien étudiant en architecture, Virgil Abloh se distingue par son discours sur le système de la mode et sur la création de valeur symbolique dans nos sociétés. A la Philharmonie de Paris, où le défilé prenait place, une bâche couverte de l’image d’un immeuble parisien servait de toile de fond, pour mettre en perspective ce jeu sur le faux et le vrai, la projection mentale et la valeur réelle, l’ancien et le nouveau. 

 

Déconstruire les a-prioris culturels et jouer avec les représentations fait de toute évidence partie des grands plaisirs intellectuels du designer, qui intitulait sa collection Mirror mirror comme pour poser cette question : des kids de la rue et de la mode, qui s’inspire de qui ? Qui est en avance, qui en retard sur son temps ? Qui regarde qui ? Pour appuyer son propos, Virgil invitait via son compte Instagram tous les kids parisiens à venir assister au défilé, avec promesse d’aftershow musical en backstage – où, sitôt le défilé terminé, il se posait naturellement aux platines. Pour appuyer son propos, le talent multi-facettes lançait peu avant son défilé un livre en édition limitée, You Cut Me Off, qui documente la dernière heure avant, et la première heure après son premier défilé masculin à Paris, en janvier 2015. 

 

« Off-White, ce n’est pas seulement des vêtements, nous expliquait-il backstage. C’est un mouvement de kids qui sont intellectuels, et c’est important de produire des objets qui montrent ce qu’il y a derrière la marque. C’était en grande partie le propos de mon défilé. Ce qui se cache derrière la façade de ce bâtiment, c’est une armée de kids avec un esprit indépendant et de nouvelles idées. Le livre est un moyen de montrer tout cela. »

 

www.off---white.com

 

Par Delphine Roche

Tout ce que vous devez savoir sur Off-White, le label du directeur de création de Kanye West
Tout ce que vous devez savoir sur Off-White, le label du directeur de création de Kanye West
Tout ce que vous devez savoir sur Off-White, le label du directeur de création de Kanye West
À quoi ressemble la troisième collection d'Alexander Wang pour Adidas?
963

À quoi ressemble la troisième collection d'Alexander Wang pour Adidas?

Mode Toujours sous l'objectif de Juergen Teller, découvrez la troisième collection d'Alexander Wang et Adidas, mettant en scène Rocco Ritchie, Lexi Boling, Hanne Gaby Odiele, Binx Walton, Luke Storey et Chris Fernandez. Toujours sous l'objectif de Juergen Teller, découvrez la troisième collection d'Alexander Wang et Adidas, mettant en scène Rocco Ritchie, Lexi Boling, Hanne Gaby Odiele, Binx Walton, Luke Storey et Chris Fernandez.

Moncler dévoile sa collaboration avec l'artiste Greg Lauren
963

Moncler dévoile sa collaboration avec l'artiste Greg Lauren

Mode Durant la fashion week parisienne, Moncler présentait à la VNH Galerie “Collide“, sa collaboration originale avec l’artiste Greg Lauren. Durant la fashion week parisienne, Moncler présentait à la VNH Galerie “Collide“, sa collaboration originale avec l’artiste Greg Lauren.

Riccardo Tisci, Marc Newson et Arthur Huang réinventent la Nike Air Max
8569

Riccardo Tisci, Marc Newson et Arthur Huang réinventent la Nike Air Max

Accessoires À l’occasion du 30ème anniversaire des mythiques Air Max, le Nikelab s’associe à Riccardo Tisci, Marc Newson et à l'architecte Arthur Huang pour la création de modèles exclusifs. À l’occasion du 30ème anniversaire des mythiques Air Max, le Nikelab s’associe à Riccardo Tisci, Marc Newson et à l'architecte Arthur Huang pour la création de modèles exclusifs.