24 Mai

6 architectes et designers réinventent le nylon pour Prada

 

En janvier pour son défilé masculin automne-hiver 2018-2019, Prada conviait pour la première fois plusieurs designers et architectes à retravailler le nylon noir, un matériau ancré dans l'ADN de la maison.

Par Henri Delebarre

Pour sa collection masculine automne-hiver 2018-2019 présentée en janvier à Milan, Prada a invité six designers et architectes à développer un vêtement ou un accessoire. Seule contrainte : utiliser le nylon noir, un tissu technique inscrit dans l’ADN maison. Ainsi, Miuccia Prada a confié une partie de sa collection pour hommes à Rem Koolhaas, Konstantin Grcic et aux deux duos composés de Ronan et Erwan Bouroullec et Jacques Herzog et Pierre de Meuron. Avec leurs créations, ces designers et architectes font de la mode leur nouveau terrain de jeu et repensent l'usage du vêtement ou de l'accessoire de mode.

Le sac de Rem Koolhaas pour Prada

Le sac de Rem Koolhaas

 

Habitué à collaborer avec Miuccia Prada sur de nombreux projets, – il signe le décor des défilés chaque saison et a conçu le nouvel espace de la Fondation Prada inauguré en avril dernier – Rem Koolhaas à imaginé pour cette collection un sac en nylon noir à poches zippées, qui, plutôt que de se porter dans le dos, se positionne sur le torse pour simplifier l’accès à son contenu et renforcer le sentiment de propriété. Fondateur de l’OMA (Office for Metropolitan Architecture) et de son pendant AMO dédié aux projets qui dépassent les frontières traditionnelles de l’architecture, le néerlandais propose avec ce sac aux allures de gilet pare-balle une version améliorée du sac à dos où la fonctionnalité dicte le design.

La veste à poches multiples portée à la taille de Konstantin Grcic pour Prada

La veste à poches multiples portée à la taille de Konstantin Grcic

 

Une approche partagée par Konstantin Grcic dont les œuvres visent tout autant l’efficacité. En témoigne sa lampe Mayday, récompensée par un Compas d’Or en 2001 dont les crochets permettent à la fois de la suspendre et d’enrouler son câble. Pour Prada, Konstantin Grcic s’est inspiré de la veste de pêcheur que portait l’artiste Joseph Beuys. Réinventée en nylon noir, elle se porte désormais à la taille et allie praticité et innovation.

La chemise imprimée de Jacques Herzog et Pierre de Meuron pour Prada

La chemise imprimée de Jacques Herzog et Pierre de Meuron

 

A l’inverse, le duo d’architectes Herzog et de Meuron à qui l’ont doit notamment la Tate Modern de Londres, la Philharmonie de l’Elbe à Hambourg ou encore la boutique Prada dans le quartier d’Aoyama à Tokyo, a mené une démarche plus conceptuelle. Imprimée de textes, leur chemise en nylon résulte d’une réflexion sur le langage transformé en motif.

La pochette de Ronan et Erwan Bouroullec pour Prada

La pochette de Ronan et Erwan Bouroullec

 

Enfin, les frères Erwan et Ronan Bouroullec ont repensé le carton à dessins des étudiants en art. Son soufflet en cuir, ses élastiques et ses œillets colorés contrastent avec la sobriété du nylon et métamorphose ce banal objet en accessoire de mode désirable.

NuméroNews