18 Mai

Craig Green, designers géorgiens et football… Que nous réserve la nouvelle édition du Pitti Uomo ?

 

Le plus important salon de mode masculine européen dévoile enfin sa programmation. Numéro a sélectionné les évènements et invités à ne pas rater, du 12 au 15 juin 2018 à Florence.

Par La rédaction

COS x Pitti Uomo Soma

1. L’invité d’honneur : Craig Green

 

Après Virgil Abloh et son label Off-White, Gosha Rubchinskiy et Juun J., le Pitti Uomo invite le créateur anglais Craig Green. Diplômé de la célèbre Central Saint Martins School à Londres, Craig Green lance son label masculin en 2012 et défile pour la première fois en 2014. Influencé par l'art et plus particulièrement la sculpture et la peinture qu'il a étudié au début de son cursus, le designer anglais propose des collections où s'imposent fonctionnalité, radicalité et rigueur architecturale, le tout teinté de japonisme. Après avoir été récompensé du prix de Designer Masculin Émergent aux Britsh Fashion Awards de 2014, Craig Green a rejoint les équipes créatives de Moncler au début de l'année aux côtés de Pierpaolo Piccioli et Simone Rocha.

 

“La collection de Craig Green révèle de nombreux facteurs de succès pour ceux qui font la mode aujourd'hui“, explique Lapo Cianchi, directeur des communications et des événements pour Pitti Immagine. “Concrètement, sa capacité à repenser les codes de la mode masculine, même radicalement, sans perdre de vue la dynamique du marché contemporain. Nous suivons  le développement de son style qui mêle influences workwear aux formes futuristes et silhouettes sculpturales fonctionnelles. Nous sommes très enthousiastes à l'idée d'accueillir Craig Green à Pitti Uomo pour qu'il puisse nous montrer l'élégance moderne de sa vision dans un événement spectaculaire. "

Craig Green par Jack Davison

Craig Green spring-summer 2018

2. L’exposition : quand la mode se met au football

 

Le Pitti célèbre cette année les liens de plus en plus étroits entre l’univers du football et la mode avec l’exposition Fanatic Feelings- Fashion Plays Football. T-shirt Kappa, collection du designer Gosha Rubchinskiy… L’esthétique sportswear – et particulièrement footballistique - n’a jamais autant envahi les podiums et les magazines. Le célèbre commissaire d’exposition Francesco Bonami associé à Markus Ebner, fondateur des magazines de mode allemand (dont le très bon Sepp Football Fashion) s’intéressera ainsi à l’influence du foot sur la mode et à la manière dont ce sport construit l’imaginaire masculin de l’époque. Au programme : dessins footballistiques de Karl Lagerfeld et d’Hiroshi Tanabe, l’un des plus grands illustrateurs de mode contemporain, le film “A 21st century portrait” de Douglas Gordon et Philippe Parreno (chef-d’œuvre qui capture pendant les 90 minutes d’un match les mouvements de Zinedine Zidane formant une chorégraphie fascinante) et quelques icônes du style comme Eric Cantona, David Beckham ou Neymar. La section spéciale Street Style dont les vedettes du football sont les invités promet ainsi de beaux moments.

Fanatic Feelings, FanMoscow by Alexey Kiselev

Fanatic Feelings, Hiroshi Tanabe pour Sepp Football Fashion, David Beckham

Fanatic Feelings, Karl Lagerfeld pour Sepp Football Fashion

3. La performance : Wayne McGregor pour la collection capsule de COS

 

Pour cette 94ème édition du Pitti Uomo COS s’est associé avec le chorégraphe britannique Wayne McGregor afin de présenter Soma une collection capsule d’essentiels du vestiaire masculin inspiré par les rapports entre le corps et l’esprit.

 

Et c’est peu dire qu’on attend beaucoup de Wayne McGregor. Le génial Anglais n’a pas seulement chorégraphié des films comme Harry Potter et la coupe de feu ou le clip Lotus Flower de Radiohead. Il a surtout fondé à 22 ans seulement (il est né en 1970) sa propre compagnie. Passionné par la science, McGregor fut même chercheur en sciences expérimentales à l’Université de Cambridge. Ses chorégraphies forment des expériences hallucinées où émotions et expérimentations se confondent, à l’image d’Atomos où ses danseurs recréaient les mouvements et réactions des atomes, ou d’Infra qui invitait sur scène un écran LCD de 18 mètres sur lequel des animations accompagnaient la danse.

COS x Pitti Uomo Soma 

4. Le pays invité : la Géorgie

 

Depuis le succès fulgurant de Demna Gvasalia avec Vetements et Balenciaga aujourd’hui, l’Europe de l’Est et particulièrement la Géorgie dont est originaire le designer n’ont jamais été aussi scrutées. Le Pitti en profite pour inviter cette année six marques et créateurs : Aznauri, Anuka Keburia, Goladamian, Situationist, Tatuna Nikolaoshvili et Vaska. L’occasion de s’intéresser de plus près à Irakli Rusadze. Le fondateur de la marque Situationist, aussi derrière la maison Aznauri et son style inspiré des années 90 et de la culture géorgienne, est sans conteste la star du moment.

Guest Nation Georgia, Aznauri.

Guest Nation Georgia, Situationist.

5. L’avant-première : Paul Surridge pour Roberto Cavalli

 

Le nouveau directeur créatif de toutes les lignes du groupe n’est pas encore bien connu du grand public. La présentation en exclusivité de sa première collection pour homme est la bonne occasion de se pencher sur son cas. Engagé en mai 2017, cet Anglais passé par le Saint Martins College est un grand connaisseur de l’Italie où il vit depuis plus de dix ans, après un premier passage à Milan en 1996 en tant qu’assistant chez Neil Barrett. Spécialiste de la mode masculine, Paul Surridge est ensuite passé chez Burberry et Calvin Klein avant de travailler sous la direction de Raf Simons chez Jil Sander, puis de prendre les rennes de Z Zegna. Sa vision de la femme Cavalli ? “Une femme qui n’a pas peur d’être vue, mais qui ne dépend pas pour autant du regard des autres. Une femme sensuelle, moderne et prête à révéler son corps”, expliquait le designer récemment au New York Times. Pour la mode masculine, Surridge se veut pragmatique et réaliste. “Too much is costume, too little is boring”, tel est son mantra.

 

6. Le musicien : Hiroshi Fujiwara pour Moncler

 

Pour célébrer le lancement de sa première collection Moncler Genius (8 collaborations avec les plus grands noms de la mode dont Pierpaolo Piccioli), la maison italienne fait appel à la légende Hiroshi Fujiwara pour ce qui s’annonce l’événement musical de la saison. Parrain du streetweat dans l’archipel (grâce au succès de ses marques Goodenough et fragment design), Fujiwara multiplie les casquettes et les projets : collaborations avec Nike pour lequel il crée les mythiques Air Woven et Woven Boot, associations avec les artistes Takashi Murakami et Kaws, et bien sûr musique… On lui attribue le succès du hip-hop au Japon (dans les années 90, il a fondé le groupe  Tiny Panx) et il aura même dessiner une guitare pour Eric Clapton.

Hiroshi Fujiwara

Moncler par Pierpaolo Piccioli.

NuméroNews