16 Mars

Qui est Clare Waight Keller, la nouvelle directrice artistique de Givenchy ?

 

Après son départ de la maison Chloé, la créatrice britannique devient la première femme directrice artistique de la maison Givenchy.

Par Delphine Roche

  • Clare Waight Keller, directrice de la création de Chloé photographiée par Théo Wenner.
  •  

    1.  

De Bowie à la broderie

 

Parmi les influences de Clare Waight Keller, qui l’ont incitée à devenir créatrice de mode, figurent ex æquo sa passion de la musique pop et son amour pour les dentelles et broderies propres à l’histoire anglaise de l’habillement. Initiée par sa mère à la couture, et éveillée par sa grand-mère à la beauté des vêtements anciens, Clare a fréquenté assidûment les boutiques de disques rares, à l’adolescence, en compagnie de sa sœur, s’émerveillant des looks incroyables arborés par les musiciens sur les pochettes d’albums. Avec une préférence pour Siouxsie and the Banshees, New Order et David Bowie, soit le meilleur de l’insularité britannique.

 

Défilé Chloé automne-hiver 2016 par Clare Waight Keller

Défilé Chloé automne-hiver 2016 par Clare Waight Keller

De l'amour de la maille au glamour de Tilda Swinton

 

Depuis ses débuts, la maille est un véritable fil directeur dans le travail de Clare Waight Keller. Après un master’s spécialisé dans ce domaine, au Royal College of Arts, elle se révèle aux rênes de Pringle of Scotland, la maison écossaise spécialisée dans le cachemire, qu’elle dynamise, notamment en recrutant l’actrice Tilda Swinton comme égérie. De belles mailles, un peu de storytelling, un peu de glamour… la formule prend. 

Défilé Chloé automne-hiver 2005 par Clare Waight Keller

Défilé Chloé automne-hiver 2005 par Clare Waight Keller

La rencontre avec Tom Ford

 

C’est en travaillant aux côtés de Tom Ford, chez Gucci, à partir de 2000, que Clare Waight Keller a appris les ficelles de l’industrie de la mode : comment équilibrer la création et le marketing, comment élaborer une identité de marque suffisamment forte pour irriguer jusqu’au moindre accessoire proposé…

 

Défilé Chloé automne-hiver 2016 par Clare Waight Keller

L’attitude Chloé

 

Chez Chloé, Clare Waight Keller a mis en avant, plus que des vêtements, une attitude : « le code le plus frappant de la maison est le sens du mouvement : les robes fluides, les cheveux au vent », déclarait-elle récemment à Numéro. Des sœurs Haim, rockeuses californiennes pétillantes au look subtilement 70s, à Isabelle Huppert, qui montait les marches à Cannes pour le film Elle dans une tenue sur mesure de Chloé, les égéries choisies par Clare Waight Keller sont des esprits libres, adeptes de silhouettes effortless qui ne les déguisent pas.

 

Défilé Chloé printemps-été 2017 par Clare Waight Keller

Défilé Chloé printemps-été 2017 par Clare Waight Keller

L’art du mix

 

Pendant ses six années à la direction artistique de Chloé, Clare Waight Keller a su nuancer et renouveler son discours de mode, saison après saison, en jonglant intelligemment avec les facettes complémentaires de sa Chloé girl. Lignes pures, simplicité et tailoring soft pour marquer l’identité parisienne de la maison… Longues robes fluides volant au vent, pour la touche romantique et la féminité intemporelle qui font le cœur bohème 70s de Chloé… Touche boyish, sportive, qui ancre le style du côté du streetwear anglais, avec des références 90s appuyées et assumées… Accessoires à détails bijoux ultra-désirables, bagues et charms Alphabet ludiques… Sous le règne de Clare, chaque femme pouvait s’approprier une partie de l’identité Chloé. Un art du mix que la belle Anglaise emportera assurément dans ses nouvelles aventures.