Formé à la meilleure des écoles par l’œil de la photographe Annie Leibovitz, réalisateur de clips pour la planète entière – signant pour Beyoncé, Lenny Kravitz, Jay-Z ou Norah Jones –, Philip Andelman révèle une autre de ses passions, la pâtisserie, en ouvrant à Paris sa première boutique. Déjà repéré pour ses cookies, vendus chez Maison Plisson et Colette, il étoffe sa base de recettes en s’associant avec Cassie, chef pâtissière californienne passée par les restaurants Verjus et No glu, reprend l’adresse de sa maison de l’Hudson – Stoney Clove – comme titre, la vue de son salon comme logo, et appelle l’architecte Charles-Edmond Henry pour monter son décor. Dans la rue pavée charmante du quartier Montorgueil, luminaires rétro, murs jaune canari et bleu pastel éclairent la liste de ses cookies fétiches, des classiques chocolate chip au peanut butter and jelly, le meilleur au bacon caramélisé et chocolat noir. Sur les serviteurs en couleur, la traditionnelle apple pie rappelle la bonne Amérique, l’addictif banana cream caramel beurre salé ou la version patate douce s’emportant toute la journée. Gloire aussi aux pâtisseries régressives avec une série de gâteaux et biscuits – Ding Dongs, S’Mores, Twinkies, Oreos… – archiconnus des Américains, et revisités ici avec les meilleurs ingrédients.

 

Stoney Clove Bakery, 71, rue Greneta, Paris 2e. Tél. 09 51 96 89 85. Ouvert du mardi au samedi de 8h30 à 19h.

 

À DÉGUSTER AUSSI : Le pâtissier Pierre Hermé célèbre le macaron pour une noble cause

 

SÉLECTION DE LA RÉDACTION : L'accessoire fétiche : l'espadrille Castañer fête ses 90 ans