06 Juin

Croquetas, caviar ou fish bar, 3 restaurants à découvrir cette semaine

 

Biondi et son bar rue Amelot, le nouveau restaurant Petrossian ou Nana, un fish bar créatif rue Bréguet, découvrez trois restaurants à essayer cette semaine. 

Par Léa Zetlaoui

Bar de Biondi, bar argentin, 116, rue Amelot.

Bar de Biondi, bar argentin, 116, rue Amelot.

Bar de Biondi

 

Accolé à l'élégant bistrot argentin Biondi, le bar de Biondi propose de découvrir la cuisine argentine dans un cadre plus informel mais tout aussi convivial. Dans la salle chaleureuse aux lumières tamisées ou sur la terrasse, on découvre des petites assiettes à partager imaginées par le chef de Biondi, Fernando de Tomaso, et typiques de l’Amérique latine : empanadas de lomo, croquetas de jamon ou ceviche de maigre, mais aussi guacamole et viandes savoureuses relevées d’une sauce chimichurri. Toujours aussi exhaustive, la carte des vins propose une large sélection de vins bio, français ou argentins, sélectionnés avec soin par le propriétaire. Enfin, le chef barman propose des créations croisant les influences franco-américo-latines du lieu où tequila, mezcal, rhum et maté sont de mises.

 

116, rue Amelot, 75011 Paris

Le fish bar Nana, 10, rue Bréguet.

Le fish bar Nana, 10, rue Bréguet.

Nana, Paris 11

 

Ce petit restaurant d’à peine trente places est devenu sous l’impulsion d’Anaïs Wachenheim et Nicolas Bellini, un fish bar convivial du 11e arrondissement. Une carte qui se concentre principalement sur les produits de la mer (excepté les jours de mauvaise pêche!) en provenance du marché Richard-Lenoir transformés grâce au talent du chef Vincent Jouyaux. Que ce soit accoudé le long du bar de granit, sur la terrasse ou assis tout simplement dans le restaurant, on savoure des assiettes chatoyantes, généreuses et savoureuses où les  seiches, bonites, poulpes ou daurades s’associent à des légumes frais et colorés (pommes de terre violettes, asperges ou blettes) et des herbes parfumées. Les vins, également naturels, sont choisis en fonction des plats à la carte pour un accord mer/vin des plus redoutables.                     

 

10, rue Bréguet, 75011 Paris

 

Restaurant Petrossian, 13 boulevard de la Tour-Maubourg.

Restaurant Petrossian, 13, boulevard de la Tour-Maubourg.

Petrossian, Paris 7

 

Il y a presque 100 ans, la famille Petrossian, originaire d’Arménie, introduisait en France le caviar, ces œufs d’esturgeon pêchés dans la mer Caspienne, à travers sa boutique de la rue de la Tour Maubourg dans le 7e arrondissement. Si aujourd'hui l’offre s’est diversifiée dans cette épicerie fine (saumon fumé, truffe, foie gras…) le caviar et ses différentes variétés restent toujours rois. En 2018, l’institution parisienne inaugure son nouveau restaurant, en face de sa boutique historique, et propose de découvrir ce mets d’exception avec originalité. Si la décoration relativement sobre rappelle les couleurs Petrossian, dans l’assiette, le chef Renaud Ramamourty marie ainsi les petits œufs noirs à un œuf à la coque, un œuf parfait ou des ravioles de langoustine pour l’entrée, ou encore à un turbot confit, à du cabillaud ou à des tagliatelles à la sauce crème vodka. Il est également possible de découvrir les spécialités de la maison grâce à des assiettes plus traditionnelles qui célèbrent le savoir-faire Petrossian.

 

13, boulevard de la Tour-Maubourg, 75007 Paris

 

 

NuméroNews