04 Mai

Au Grand Palais, la croisière s’amuse avec Chanel et Karl Lagerfeld

 

Pour la collection croisière 2019 de Chanel présenté hier au Grand Palais, Karl Lagerfeld revient au sens littéral de ce mot, et choisit comme thème de son défilé... la croisière.

 

Par La rédaction

  • 1/99
  • 2/99
  • 3/99
  • 4/99
  • 5/99
  • 6/99
  • 7/99
  • 8/99
  • 9/99
  • 10/99
  • 11/99
  • 12/99
  • 13/99
  • 14/99
  • 15/99
  • 16/99
  • 17/99
  • 18/99
  • 19/99
  • 20/99
  • 21/99
  • 22/99
  • 23/99
  • 24/99
  • 25/99
  • 26/99
  • 27/99
  • 28/99
  • 29/99
  • 30/99
  • 31/99
  • 32/99
  • 33/99
  • 34/99
  • 35/99
  • 36/99
  • 37/99
  • 38/99
  • 39/99
  • 40/99
  • 41/99
  • 42/99
  • 43/99
  • 44/99
  • 45/99
  • 46/99
  • 47/99
  • 48/99
  • 49/99
  • 50/99
  • 51/99
  • 52/99
  • 53/99
  • 54/99
  • 55/99
  • 56/99
  • 57/99
  • 58/99
  • 59/99
  • 60/99
  • 61/99
  • 62/99
  • 63/99
  • 64/99
  • 65/99
  • 66/99
  • 67/99
  • 68/99
  • 69/99
  • 70/99
  • 71/99
  • 72/99
  • 73/99
  • 74/99
  • 75/99
  • 76/99
  • 77/99
  • 78/99
  • 79/99
  • 80/99
  • 81/99
  • 82/99
  • 83/99
  • 84/99
  • 85/99
  • 86/99
  • 87/99
  • 88/99
  • 89/99
  • 90/99
  • 91/99
  • 92/99
  • 93/99
  • 94/99
  • 95/99
  • 96/99
  • 97/99
  • 98/99
  • 99/99
1/99
  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

  • Destinées aux femmes qui partent en vacances – ou en croisière – durant l’hiver, les collections du même nom ont, ces dernières années, gagné en importance au point de devenir le théâtre de toutes les extravagances. Après Saint-Tropez, Dubai, Séoul ou le Cap d’Antibes, Karl Lagerfeld reste chez lui à Paris et pour présenter une collection croisière jouant sur le thème maritime de la croisière. Un bateau aux faux airs de Titanic, des rayures marines, des silhouettes sensuelles et estivales, du bleu, du blanc, du noir parfois un rose poudré, on retrouve dans les 88 looks l'essence même de la femme Chanel vue par Karl Lagerfeld. 

NuméroNews