752

Demna Gvasalia repousse à nouveau les limites de Balenciaga

 Pour la collection printemps-été 2017, Demna Gvasalia s’attaque cette fois au thème du fétichisme et à ses matières : latex, lycra...

La nomination de Demna Gvasalia à la tête de Balenciaga incarne la rencontre d’une inspiration venue de la rue, avec sa part de transgression assumée, et de la mode parisienne la plus prestigieuse, issue de l’histoire de la haute couture. Une situation génératrice d’étincelles et d’électricité, que le créateur georgien illustre avec une acuité particulière pour cette saison printemps-été 2017, sa deuxième à la tête de l’institution.

 

Outre ses codes désormais établis que sont l’oversize, les carrures appuyées et les robes fleuries, le second degré ravageur de Demna Gvasalia s’attaque cette fois au thème du fétichisme et à ses matières : latex, lycra, travaillés en drapés couture ou gainant les jambes - ou plutôt, des cuissardes moulantes. Déclinés dans des roses, violets ou rouges stridents, ces touches appuyées électrisent le tailoring impeccable, les trench-coats, les chemises à rayures banquier et autres jupes aux proportions revisitées.

 

 

  • 1/45
  • 2/45
  • 3/45
  • 4/45
  • 5/45
  • 6/45
  • 7/45
  • 8/45
  • 9/45
  • 10/45
  • 11/45
  • 12/45
  • 13/45
  • 14/45
  • 15/45
  • 16/45
  • 17/45
  • 18/45
  • 19/45
  • 20/45
  • 21/45
  • 22/45
  • 23/45
  • 24/45
  • 25/45
  • 26/45
  • 27/45
  • 28/45
  • 29/45
  • 30/45
  • 31/45
  • 32/45
  • 33/45
  • 34/45
  • 35/45
  • 36/45
  • 37/45
  • 38/45
  • 39/45
  • 40/45
  • 41/45
  • 42/45
  • 43/45
  • 44/45
  • 45/45