752

Demna Gvasalia repousse à nouveau les limites de Balenciaga

 

Pour la collection printemps-été 2017, Demna Gvasalia s’attaque cette fois au thème du fétichisme et à ses matières : latex, lycra...

La nomination de Demna Gvasalia à la tête de Balenciaga incarne la rencontre d’une inspiration venue de la rue, avec sa part de transgression assumée, et de la mode parisienne la plus prestigieuse, issue de l’histoire de la haute couture. Une situation génératrice d’étincelles et d’électricité, que le créateur georgien illustre avec une acuité particulière pour cette saison printemps-été 2017, sa deuxième à la tête de l’institution.

 

Outre ses codes désormais établis que sont l’oversize, les carrures appuyées et les robes fleuries, le second degré ravageur de Demna Gvasalia s’attaque cette fois au thème du fétichisme et à ses matières : latex, lycra, travaillés en drapés couture ou gainant les jambes - ou plutôt, des cuissardes moulantes. Déclinés dans des roses, violets ou rouges stridents, ces touches appuyées électrisent le tailoring impeccable, les trench-coats, les chemises à rayures banquier et autres jupes aux proportions revisitées.

 

 

  • 1/45
  • 2/45
  • 3/45
  • 4/45
  • 5/45
  • 6/45
  • 7/45
  • 8/45
  • 9/45
  • 10/45
  • 11/45
  • 12/45
  • 13/45
  • 14/45
  • 15/45
  • 16/45
  • 17/45
  • 18/45
  • 19/45
  • 20/45
  • 21/45
  • 22/45
  • 23/45
  • 24/45
  • 25/45
  • 26/45
  • 27/45
  • 28/45
  • 29/45
  • 30/45
  • 31/45
  • 32/45
  • 33/45
  • 34/45
  • 35/45
  • 36/45
  • 37/45
  • 38/45
  • 39/45
  • 40/45
  • 41/45
  • 42/45
  • 43/45
  • 44/45
  • 45/45
L’énergie rock de Dior Homme fait vibrer Tokyo
33

L’énergie rock de Dior Homme fait vibrer Tokyo

Fashion Week Après le Grand Palais en janvier, Kris Van Assche présentait hier les principaux looks de sa collection automne-hiver 2017-2018 pour Dior Homme à Tokyo. Énergie rock, jeux de néons et looks monochromes, Kris Van Assche a fait vibrer Tokyo.  Après le Grand Palais en janvier, Kris Van Assche présentait hier les principaux looks de sa collection automne-hiver 2017-2018 pour Dior Homme à Tokyo. Énergie rock, jeux de néons et looks monochromes, Kris Van Assche a fait vibrer Tokyo. 

L’échappée poétique de Dior à Tokyo
123

L’échappée poétique de Dior à Tokyo

Fashion Week À l’occasion de l’ouverture de sa nouvelle boutique à Tokyo, la maison Dior présentait la collection Couture printemps-été 2017 ainsi que quelques modèles exclusifs inspirés de la robe “Jardin japonais” créée par Monsieur Dior lui-même en 1953. Dans un décor rappelant le sublime labyrinthe du défilé parisien, les silhouettes poétiques de Maria Grazia Chiuri se sont succédé avec grâce. À l’occasion de l’ouverture de sa nouvelle boutique à Tokyo, la maison Dior présentait la collection Couture printemps-été 2017 ainsi que quelques modèles exclusifs inspirés de la robe “Jardin japonais” créée par Monsieur Dior lui-même en 1953. Dans un décor rappelant le sublime labyrinthe du défilé parisien, les silhouettes poétiques de Maria Grazia Chiuri se sont succédé avec grâce.

Le défilé Chanel automne-hiver 2017-2018
450

Le défilé Chanel automne-hiver 2017-2018

Fashion Week Cette saison Karl Lagerfeld envoie Chanel au coeur des constellations. Au sein du Grand Palais, au pied d’une fusée de 37 mètres de haut, 90 mannequins chaussées de bottes scintillantes et de tailleurs tweed revisités sont en partance pour l'espace. Cette saison Karl Lagerfeld envoie Chanel au coeur des constellations. Au sein du Grand Palais, au pied d’une fusée de 37 mètres de haut, 90 mannequins chaussées de bottes scintillantes et de tailleurs tweed revisités sont en partance pour l'espace.

Backstage : le défilé Ottolinger automne-hiver 2017-2018 vu par Yulya Shadrinsky
24895

Backstage : le défilé Ottolinger automne-hiver 2017-2018 vu par Yulya Shadrinsky

Fashion Week Pour leur premier défilé parisien, le duo undergound berlinois Ottolinger a proposé un jeu de matières saisissant, entre tissus brûlés et toile kaki détourné. Découvrez les backstages photographiés par Yulya Shadrinsky. Pour leur premier défilé parisien, le duo undergound berlinois Ottolinger a proposé un jeu de matières saisissant, entre tissus brûlés et toile kaki détourné. Découvrez les backstages photographiés par Yulya Shadrinsky.

Backstage : le défilé Ellery automne-hiver 2017-2018 vu par Yulya Shadrinsky
450

Backstage : le défilé Ellery automne-hiver 2017-2018 vu par Yulya Shadrinsky

Fashion Week Découvrez les backstages du défilé Ellery automne-hiver 2017-2018 inspiré du vestiaire de la femme bourgeoise et de sa rencontre avec l'esthétique psychédélique. Découvrez les backstages du défilé Ellery automne-hiver 2017-2018 inspiré du vestiaire de la femme bourgeoise et de sa rencontre avec l'esthétique psychédélique.