Avec son tapis “Traces”, Sophie Dries décline une nouvelle fois une idée qui lui est chère : celle de l'empreinte liée au passage temps. Après une série de céramiques d'inspiration primitive, elle investit désormais l'univers textile. C'est lors d'un séjour de recherche à La Villa Can Lis, à Majorque, que la créatrice est tombée sous le charme de ses murs, dont les craquelures – stigmates du temps – lui ont inspiré son motif. Fabriqué par les ateliers Jan Kath, selon une technique de tissage manuel traditionnel perse originaire du nord de l'Inde, son tapis, rappelant le marbre, met en contraste une soie dorée brillante et une laine couleur gris mat.

 

Le tapis a été présenté lors du Salone del Mobile de Milan du 17 au 22 avril.