Une paire de chaises Miss Dorn imaginées par Philippe Starck (1982), un système lumineux électrique de l’artiste italien Gregorio Vardanega ou une œuvre en néon et Plexiglas de sa propre création… Alexandre de Betak abandonne une bonne partie de son patrimoine. Le designer et scénographe français met en vente le mobilier de son appartement parisien chez Piasa. Plus de 200 œuvres (dont une importante part d’art cinétique), des robots japonais, des œuvres contemporaines et du mobilier design. 

 

En 1990, alors qu’il n’a que 20 ans, Alexandre de Betak crée sa propre agence de design dédiée à l’univers du luxe. Depuis, de Jacquemus à Dior, Alexandre de Betak a produit et mis en scène plus de 1000 défilés. Parallèlement à sa profession, ce self-made-man n'a cessé de collectionner des pièces, transformant son appartement parisien en véritable cabinet de curiosités.

 

Parisian Interior, Art + Design, vente aux enchères de la collection d’Alexandre de Betak, le 28 mars, Piasa, Paris VIIIe.