Partisan d'un mouvement révolutionnaire et avant-gardiste dans le monde chic des festivités nocturnes, le Studio 54 ouvre ses portes fin 1974, au 273 West 54th Street, en plein Manhattan. Ses deux fondateurs, Ian Schrager et Steve Rubell, achevaient à peine de purger leur dernier mois de prison pour évasion fiscale. C’est alors que la frénésie débute. Les plus grandes icônes de la pop culture et de la mode se précipitent dans ce parc d'attraction pour adultes : Andy Warhol, Grace Jones, Elton John, Nile Rodgers, Calvin Klein, David Bowie, Elizabeth Taylor, Mick Jagger, Jack Nicholson, Yves Saint Laurent…

 

Glamour, sexe et drogues en tous genres, ce temple de la démesure et de l'excès a rassemblé la communauté LGBT, les mannequins, les artistes et autres célébrités. En pleine période disco, le club à l'opulence digne de Gatsby le magnifique autorise tout le monde à entrer, sans aucune sélection. À l’entrée, la file d'attente s’étend sur des centaines de mètres. Finalement, en 1986, le club ferme ses portes après onze ans d’existence. Une descente de police a révélé plusieurs sacs remplis de drogue et de billets...

 

Diffusé en avant-première au Sundance Film Festival en janvier, le documentaire de Matt Tyrnauer, sobrement intitulé Studio 54, suit l'ascension délirante et palpitante du légendaire club de New York. Au travers d'images d'archives inédites, le film met en scène ceux qui ont fait la renommée de ce club à succès dont l’apogée aura été presque aussi célèbre que sa chute.

 

Alors que le documentaire de Matt Tyrnaurer Studio 54 sera disponible aux États-Unis le 15 juin, aucune date n'a été annoncée concernant sa sortie en France.