14 Mai

La première collection de bijoux de Clare Waight Keller pour Givenchy

 

Après une première collection de bijoux pour chats, Clare Waight Keller dévoile une ligne de bagues et boucles aux allures de talismans inspirées par les signes du Zodiac. 

Par La rédaction

  • 1/14
  • 2/14
  • BÉLIER (21 mars-19 avril) : Rouge pourpre • Rhodolite
    3/14
  • TAUREAU (20 avril-20 mai) : Vert • Agate verte
    4/14
  • GÉMEAUX (21 mai-20 juin) : Gris/Lavande • Chalcédoine
    5/14
  • CANCER (21 juin-22 juillet) : Blanc • Perle baroque blanche
    6/14
  • LION (23 juillet-23 août) : Or • Citrine
    7/14
  • VIERGE (24 août-22 septembre) : Marron • Œil de tigre
    8/14
  • BALANCE (23 septembre-22 octobre) : Bleu-Vert clair • Amazonite
    9/14
  • SCORPION (23 octobre-21 novembre) : Noir • Onyx
    10/14
  • SAGITTAIRE (22 novembre-21 décembre) : Orange • Œil de taureau
    11/14
  • CAPRICORNE (22 décembre-19 janvier) : Rose pâle • Quartz rose
    12/14
  • VERSEAU (20 janvier-19 février) : Bleu marine • Dumortiérite
    13/14
  • POISSONS (20 février-20 mars) : Turquoise • Amazonite russe
    14/14
1/14
  • Outre sa capacité à imaginer des vestiaires hautement désirables, Clare Waight Keller s'illustre également avec ses accessoires. Après une première collection de colliers pour chats (mais pas que), la designer anglaise dévoile sa première ligne de bijoux pour femmes. Fortement inspirées par les talismans, que ce soit par leur esthétique ou leur propriété ésothérique, les boucles d'oreilles et bagues Zodiac, modelées à la main, reprennent les douze signes astrologiques, chacun assorti d'une pierre naturelle adaptée. Avec leurs structures aux influence mi-art nouveau mi-baroques, ces bijoux précieux et chargés de sens s'imposent avec élégance et viennent s'opposer aux constructions graphiques et maximalistes actuelles. 

     

    Directrice artistique de Givenchy depuis 2017, c'est en douceur et en discretion que Clare Waight Keller transforme la maison parisienne. Une première collection printemps-été 2018 élégante et féline, à mille lieues du street-sexy de son prédecesseur Riccardo Tisci, mais également très éloignée de l'attitude romantico-sportswear qu'elle avait développée chez Chloé durant six ans. Une première collection haute couture faisant la part belle aux robes de soirées gracieuses ou au contraires aux allures plus structurées, s'initiant ainsi à la technique du tailoring. Enfin une collection automne-hiver 2018-2019 à la fois dramatique et glamour inspirée par l'ambiance film noir. Lentement mais sûrement la Britannique instaure une nouvelle ère chez Givenchy. 

  • Outre sa capacité à imaginer des vestiaires hautement désirables, Clare Waight Keller s'illustre également avec ses accessoires. Après une première collection de colliers pour chats (mais pas que), la designer anglaise dévoile sa première ligne de bijoux pour femmes. Fortement inspirées par les talismans, que ce soit par leur esthétique ou leur propriété ésothérique, les boucles d'oreilles et bagues Zodiac, modelées à la main, reprennent les douze signes astrologiques, chacun assorti d'une pierre naturelle adaptée. Avec leurs structures aux influence mi-art nouveau mi-baroques, ces bijoux précieux et chargés de sens s'imposent avec élégance et viennent s'opposer aux constructions graphiques et maximalistes actuelles. 

     

    Directrice artistique de Givenchy depuis 2017, c'est en douceur et en discretion que Clare Waight Keller transforme la maison parisienne. Une première collection printemps-été 2018 élégante et féline, à mille lieues du street-sexy de son prédecesseur Riccardo Tisci, mais également très éloignée de l'attitude romantico-sportswear qu'elle avait développée chez Chloé durant six ans. Une première collection haute couture faisant la part belle aux robes de soirées gracieuses ou au contraires aux allures plus structurées, s'initiant ainsi à la technique du tailoring. Enfin une collection automne-hiver 2018-2019 à la fois dramatique et glamour inspirée par l'ambiance film noir. Lentement mais sûrement la Britannique instaure une nouvelle ère chez Givenchy. 

  • Outre sa capacité à imaginer des vestiaires hautement désirables, Clare Waight Keller s'illustre également avec ses accessoires. Après une première collection de colliers pour chats (mais pas que), la designer anglaise dévoile sa première ligne de bijoux pour femmes. Fortement inspirées par les talismans, que ce soit par leur esthétique ou leur propriété ésothérique, les boucles d'oreilles et bagues Zodiac, modelées à la main, reprennent les douze signes astrologiques, chacun assorti d'une pierre naturelle adaptée. Avec leurs structures aux influence mi-art nouveau mi-baroques, ces bijoux précieux et chargés de sens s'imposent avec élégance et viennent s'opposer aux constructions graphiques et maximalistes actuelles. 

     

    Directrice artistique de Givenchy depuis 2017, c'est en douceur et en discretion que Clare Waight Keller transforme la maison parisienne. Une première collection printemps-été 2018 élégante et féline, à mille lieues du street-sexy de son prédecesseur Riccardo Tisci, mais également très éloignée de l'attitude romantico-sportswear qu'elle avait développée chez Chloé durant six ans. Une première collection haute couture faisant la part belle aux robes de soirées gracieuses ou au contraires aux allures plus structurées, s'initiant ainsi à la technique du tailoring. Enfin une collection automne-hiver 2018-2019 à la fois dramatique et glamour inspirée par l'ambiance film noir. Lentement mais sûrement la Britannique instaure une nouvelle ère chez Givenchy. 

  • Outre sa capacité à imaginer des vestiaires hautement désirables, Clare Waight Keller s'illustre également avec ses accessoires. Après une première collection de colliers pour chats (mais pas que), la designer anglaise dévoile sa première ligne de bijoux pour femmes. Fortement inspirées par les talismans, que ce soit par leur esthétique ou leur propriété ésothérique, les boucles d'oreilles et bagues Zodiac, modelées à la main, reprennent les douze signes astrologiques, chacun assorti d'une pierre naturelle adaptée. Avec leurs structures aux influence mi-art nouveau mi-baroques, ces bijoux précieux et chargés de sens s'imposent avec élégance et viennent s'opposer aux constructions graphiques et maximalistes actuelles. 

     

    Directrice artistique de Givenchy depuis 2017, c'est en douceur et en discretion que Clare Waight Keller transforme la maison parisienne. Une première collection printemps-été 2018 élégante et féline, à mille lieues du street-sexy de son prédecesseur Riccardo Tisci, mais également très éloignée de l'attitude romantico-sportswear qu'elle avait développée chez Chloé durant six ans. Une première collection haute couture faisant la part belle aux robes de soirées gracieuses ou au contraires aux allures plus structurées, s'initiant ainsi à la technique du tailoring. Enfin une collection automne-hiver 2018-2019 à la fois dramatique et glamour inspirée par l'ambiance film noir. Lentement mais sûrement la Britannique instaure une nouvelle ère chez Givenchy. 

  • Outre sa capacité à imaginer des vestiaires hautement désirables, Clare Waight Keller s'illustre également avec ses accessoires. Après une première collection de colliers pour chats (mais pas que), la designer anglaise dévoile sa première ligne de bijoux pour femmes. Fortement inspirées par les talismans, que ce soit par leur esthétique ou leur propriété ésothérique, les boucles d'oreilles et bagues Zodiac, modelées à la main, reprennent les douze signes astrologiques, chacun assorti d'une pierre naturelle adaptée. Avec leurs structures aux influence mi-art nouveau mi-baroques, ces bijoux précieux et chargés de sens s'imposent avec élégance et viennent s'opposer aux constructions graphiques et maximalistes actuelles. 

     

    Directrice artistique de Givenchy depuis 2017, c'est en douceur et en discretion que Clare Waight Keller transforme la maison parisienne. Une première collection printemps-été 2018 élégante et féline, à mille lieues du street-sexy de son prédecesseur Riccardo Tisci, mais également très éloignée de l'attitude romantico-sportswear qu'elle avait développée chez Chloé durant six ans. Une première collection haute couture faisant la part belle aux robes de soirées gracieuses ou au contraires aux allures plus structurées, s'initiant ainsi à la technique du tailoring. Enfin une collection automne-hiver 2018-2019 à la fois dramatique et glamour inspirée par l'ambiance film noir. Lentement mais sûrement la Britannique instaure une nouvelle ère chez Givenchy. 

  • Outre sa capacité à imaginer des vestiaires hautement désirables, Clare Waight Keller s'illustre également avec ses accessoires. Après une première collection de colliers pour chats (mais pas que), la designer anglaise dévoile sa première ligne de bijoux pour femmes. Fortement inspirées par les talismans, que ce soit par leur esthétique ou leur propriété ésothérique, les boucles d'oreilles et bagues Zodiac, modelées à la main, reprennent les douze signes astrologiques, chacun assorti d'une pierre naturelle adaptée. Avec leurs structures aux influence mi-art nouveau mi-baroques, ces bijoux précieux et chargés de sens s'imposent avec élégance et viennent s'opposer aux constructions graphiques et maximalistes actuelles. 

     

    Directrice artistique de Givenchy depuis 2017, c'est en douceur et en discretion que Clare Waight Keller transforme la maison parisienne. Une première collection printemps-été 2018 élégante et féline, à mille lieues du street-sexy de son prédecesseur Riccardo Tisci, mais également très éloignée de l'attitude romantico-sportswear qu'elle avait développée chez Chloé durant six ans. Une première collection haute couture faisant la part belle aux robes de soirées gracieuses ou au contraires aux allures plus structurées, s'initiant ainsi à la technique du tailoring. Enfin une collection automne-hiver 2018-2019 à la fois dramatique et glamour inspirée par l'ambiance film noir. Lentement mais sûrement la Britannique instaure une nouvelle ère chez Givenchy. 

  • Outre sa capacité à imaginer des vestiaires hautement désirables, Clare Waight Keller s'illustre également avec ses accessoires. Après une première collection de colliers pour chats (mais pas que), la designer anglaise dévoile sa première ligne de bijoux pour femmes. Fortement inspirées par les talismans, que ce soit par leur esthétique ou leur propriété ésothérique, les boucles d'oreilles et bagues Zodiac, modelées à la main, reprennent les douze signes astrologiques, chacun assorti d'une pierre naturelle adaptée. Avec leurs structures aux influence mi-art nouveau mi-baroques, ces bijoux précieux et chargés de sens s'imposent avec élégance et viennent s'opposer aux constructions graphiques et maximalistes actuelles. 

     

    Directrice artistique de Givenchy depuis 2017, c'est en douceur et en discretion que Clare Waight Keller transforme la maison parisienne. Une première collection printemps-été 2018 élégante et féline, à mille lieues du street-sexy de son prédecesseur Riccardo Tisci, mais également très éloignée de l'attitude romantico-sportswear qu'elle avait développée chez Chloé durant six ans. Une première collection haute couture faisant la part belle aux robes de soirées gracieuses ou au contraires aux allures plus structurées, s'initiant ainsi à la technique du tailoring. Enfin une collection automne-hiver 2018-2019 à la fois dramatique et glamour inspirée par l'ambiance film noir. Lentement mais sûrement la Britannique instaure une nouvelle ère chez Givenchy. 

  • Outre sa capacité à imaginer des vestiaires hautement désirables, Clare Waight Keller s'illustre également avec ses accessoires. Après une première collection de colliers pour chats (mais pas que), la designer anglaise dévoile sa première ligne de bijoux pour femmes. Fortement inspirées par les talismans, que ce soit par leur esthétique ou leur propriété ésothérique, les boucles d'oreilles et bagues Zodiac, modelées à la main, reprennent les douze signes astrologiques, chacun assorti d'une pierre naturelle adaptée. Avec leurs structures aux influence mi-art nouveau mi-baroques, ces bijoux précieux et chargés de sens s'imposent avec élégance et viennent s'opposer aux constructions graphiques et maximalistes actuelles. 

     

    Directrice artistique de Givenchy depuis 2017, c'est en douceur et en discretion que Clare Waight Keller transforme la maison parisienne. Une première collection printemps-été 2018 élégante et féline, à mille lieues du street-sexy de son prédecesseur Riccardo Tisci, mais également très éloignée de l'attitude romantico-sportswear qu'elle avait développée chez Chloé durant six ans. Une première collection haute couture faisant la part belle aux robes de soirées gracieuses ou au contraires aux allures plus structurées, s'initiant ainsi à la technique du tailoring. Enfin une collection automne-hiver 2018-2019 à la fois dramatique et glamour inspirée par l'ambiance film noir. Lentement mais sûrement la Britannique instaure une nouvelle ère chez Givenchy. 

  • Outre sa capacité à imaginer des vestiaires hautement désirables, Clare Waight Keller s'illustre également avec ses accessoires. Après une première collection de colliers pour chats (mais pas que), la designer anglaise dévoile sa première ligne de bijoux pour femmes. Fortement inspirées par les talismans, que ce soit par leur esthétique ou leur propriété ésothérique, les boucles d'oreilles et bagues Zodiac, modelées à la main, reprennent les douze signes astrologiques, chacun assorti d'une pierre naturelle adaptée. Avec leurs structures aux influence mi-art nouveau mi-baroques, ces bijoux précieux et chargés de sens s'imposent avec élégance et viennent s'opposer aux constructions graphiques et maximalistes actuelles. 

     

    Directrice artistique de Givenchy depuis 2017, c'est en douceur et en discretion que Clare Waight Keller transforme la maison parisienne. Une première collection printemps-été 2018 élégante et féline, à mille lieues du street-sexy de son prédecesseur Riccardo Tisci, mais également très éloignée de l'attitude romantico-sportswear qu'elle avait développée chez Chloé durant six ans. Une première collection haute couture faisant la part belle aux robes de soirées gracieuses ou au contraires aux allures plus structurées, s'initiant ainsi à la technique du tailoring. Enfin une collection automne-hiver 2018-2019 à la fois dramatique et glamour inspirée par l'ambiance film noir. Lentement mais sûrement la Britannique instaure une nouvelle ère chez Givenchy. 

  • Outre sa capacité à imaginer des vestiaires hautement désirables, Clare Waight Keller s'illustre également avec ses accessoires. Après une première collection de colliers pour chats (mais pas que), la designer anglaise dévoile sa première ligne de bijoux pour femmes. Fortement inspirées par les talismans, que ce soit par leur esthétique ou leur propriété ésothérique, les boucles d'oreilles et bagues Zodiac, modelées à la main, reprennent les douze signes astrologiques, chacun assorti d'une pierre naturelle adaptée. Avec leurs structures aux influence mi-art nouveau mi-baroques, ces bijoux précieux et chargés de sens s'imposent avec élégance et viennent s'opposer aux constructions graphiques et maximalistes actuelles. 

     

    Directrice artistique de Givenchy depuis 2017, c'est en douceur et en discretion que Clare Waight Keller transforme la maison parisienne. Une première collection printemps-été 2018 élégante et féline, à mille lieues du street-sexy de son prédecesseur Riccardo Tisci, mais également très éloignée de l'attitude romantico-sportswear qu'elle avait développée chez Chloé durant six ans. Une première collection haute couture faisant la part belle aux robes de soirées gracieuses ou au contraires aux allures plus structurées, s'initiant ainsi à la technique du tailoring. Enfin une collection automne-hiver 2018-2019 à la fois dramatique et glamour inspirée par l'ambiance film noir. Lentement mais sûrement la Britannique instaure une nouvelle ère chez Givenchy. 

  • Outre sa capacité à imaginer des vestiaires hautement désirables, Clare Waight Keller s'illustre également avec ses accessoires. Après une première collection de colliers pour chats (mais pas que), la designer anglaise dévoile sa première ligne de bijoux pour femmes. Fortement inspirées par les talismans, que ce soit par leur esthétique ou leur propriété ésothérique, les boucles d'oreilles et bagues Zodiac, modelées à la main, reprennent les douze signes astrologiques, chacun assorti d'une pierre naturelle adaptée. Avec leurs structures aux influence mi-art nouveau mi-baroques, ces bijoux précieux et chargés de sens s'imposent avec élégance et viennent s'opposer aux constructions graphiques et maximalistes actuelles. 

     

    Directrice artistique de Givenchy depuis 2017, c'est en douceur et en discretion que Clare Waight Keller transforme la maison parisienne. Une première collection printemps-été 2018 élégante et féline, à mille lieues du street-sexy de son prédecesseur Riccardo Tisci, mais également très éloignée de l'attitude romantico-sportswear qu'elle avait développée chez Chloé durant six ans. Une première collection haute couture faisant la part belle aux robes de soirées gracieuses ou au contraires aux allures plus structurées, s'initiant ainsi à la technique du tailoring. Enfin une collection automne-hiver 2018-2019 à la fois dramatique et glamour inspirée par l'ambiance film noir. Lentement mais sûrement la Britannique instaure une nouvelle ère chez Givenchy. 

  • Outre sa capacité à imaginer des vestiaires hautement désirables, Clare Waight Keller s'illustre également avec ses accessoires. Après une première collection de colliers pour chats (mais pas que), la designer anglaise dévoile sa première ligne de bijoux pour femmes. Fortement inspirées par les talismans, que ce soit par leur esthétique ou leur propriété ésothérique, les boucles d'oreilles et bagues Zodiac, modelées à la main, reprennent les douze signes astrologiques, chacun assorti d'une pierre naturelle adaptée. Avec leurs structures aux influence mi-art nouveau mi-baroques, ces bijoux précieux et chargés de sens s'imposent avec élégance et viennent s'opposer aux constructions graphiques et maximalistes actuelles. 

     

    Directrice artistique de Givenchy depuis 2017, c'est en douceur et en discretion que Clare Waight Keller transforme la maison parisienne. Une première collection printemps-été 2018 élégante et féline, à mille lieues du street-sexy de son prédecesseur Riccardo Tisci, mais également très éloignée de l'attitude romantico-sportswear qu'elle avait développée chez Chloé durant six ans. Une première collection haute couture faisant la part belle aux robes de soirées gracieuses ou au contraires aux allures plus structurées, s'initiant ainsi à la technique du tailoring. Enfin une collection automne-hiver 2018-2019 à la fois dramatique et glamour inspirée par l'ambiance film noir. Lentement mais sûrement la Britannique instaure une nouvelle ère chez Givenchy. 

  • Outre sa capacité à imaginer des vestiaires hautement désirables, Clare Waight Keller s'illustre également avec ses accessoires. Après une première collection de colliers pour chats (mais pas que), la designer anglaise dévoile sa première ligne de bijoux pour femmes. Fortement inspirées par les talismans, que ce soit par leur esthétique ou leur propriété ésothérique, les boucles d'oreilles et bagues Zodiac, modelées à la main, reprennent les douze signes astrologiques, chacun assorti d'une pierre naturelle adaptée. Avec leurs structures aux influence mi-art nouveau mi-baroques, ces bijoux précieux et chargés de sens s'imposent avec élégance et viennent s'opposer aux constructions graphiques et maximalistes actuelles. 

     

    Directrice artistique de Givenchy depuis 2017, c'est en douceur et en discretion que Clare Waight Keller transforme la maison parisienne. Une première collection printemps-été 2018 élégante et féline, à mille lieues du street-sexy de son prédecesseur Riccardo Tisci, mais également très éloignée de l'attitude romantico-sportswear qu'elle avait développée chez Chloé durant six ans. Une première collection haute couture faisant la part belle aux robes de soirées gracieuses ou au contraires aux allures plus structurées, s'initiant ainsi à la technique du tailoring. Enfin une collection automne-hiver 2018-2019 à la fois dramatique et glamour inspirée par l'ambiance film noir. Lentement mais sûrement la Britannique instaure une nouvelle ère chez Givenchy. 

  • Outre sa capacité à imaginer des vestiaires hautement désirables, Clare Waight Keller s'illustre également avec ses accessoires. Après une première collection de colliers pour chats (mais pas que), la designer anglaise dévoile sa première ligne de bijoux pour femmes. Fortement inspirées par les talismans, que ce soit par leur esthétique ou leur propriété ésothérique, les boucles d'oreilles et bagues Zodiac, modelées à la main, reprennent les douze signes astrologiques, chacun assorti d'une pierre naturelle adaptée. Avec leurs structures aux influence mi-art nouveau mi-baroques, ces bijoux précieux et chargés de sens s'imposent avec élégance et viennent s'opposer aux constructions graphiques et maximalistes actuelles. 

     

    Directrice artistique de Givenchy depuis 2017, c'est en douceur et en discretion que Clare Waight Keller transforme la maison parisienne. Une première collection printemps-été 2018 élégante et féline, à mille lieues du street-sexy de son prédecesseur Riccardo Tisci, mais également très éloignée de l'attitude romantico-sportswear qu'elle avait développée chez Chloé durant six ans. Une première collection haute couture faisant la part belle aux robes de soirées gracieuses ou au contraires aux allures plus structurées, s'initiant ainsi à la technique du tailoring. Enfin une collection automne-hiver 2018-2019 à la fois dramatique et glamour inspirée par l'ambiance film noir. Lentement mais sûrement la Britannique instaure une nouvelle ère chez Givenchy. 

NuméroNews