07 Juin

6 installations d'art hors du commun à découvrir à Saint-Germain-des-Prés

 

Depuis jeudi dernier et jusqu'au 10 juin, le quartier parisien de Saint-Germain-des-Prés s'est enrichi d'une trentaine d'œuvres d'art contemporain installées dans les boutiques ou dans la rue. Découvrez 6 installations à ne pas manquer. 

  • Chen Weicai sur la place de Fürstenberg
  • Depuis 18 ans maintenant, le Parcours Saint-Germain invite l’art contemporain dans un quartier mythique de Paris. Pendant une dizaine de jours, des œuvres d’art contemporain vont orner les vitrines, les murs ou les sols des boutiques de luxe, chocolatiers, places, cafés ou d’autres lieux inattendus… Et cette année, Alice Gotheil, commissaire du projet, rejointe par Emily Marant, a invité une trentaine d’artistes à réfléchir sur le thème “L’art de la forme”, ou la façon dont images et volumes émergent et deviennent créations. 2018 est une année particulière puisque c'est la première fois que le Parcours Saint-Germain s’exporte. C’est à Chengdu en Chine (dans le district de Jinjiang, plus particulièrement) qu’aura lieu ce premier échange culturel. Pour l’occasion, les artistes Zhao Mi et Chen Weicai sont les invités d’honneur de cette édition parisienne. Découvrez le programme de cette 18e édition à travers 6 installations choisies par Numéro.

     

     

    Chen Weicai sur la place de Furstenberg

     

    Lors d’un voyage dans la ville de Luodai à 20 km de Chengdu, Chen Weicai ramène des tuiles grises vieilles de plus de 2000 ans provenant de maisons en démolition. Pour le Parcours Saint-Germain, l’artiste imagine une œuvre sur mesure, Palais, qui intègre la culture ancestrale chinoise – les tuiles – au sein de l’architecture typiquement parisienne – la place de Furstenberg.

    •  

       

      8, rue de Furstemberg, 75006 Paris

Zhao Mi sur le parvis de l’église Saint-Germain

Alice Guittard chez Longchamp

Zhao Mi sur le parvis de l’église Saint-Germain

 

Sur le parvis de l’église Saint-Germain, cet artiste originaire de Chengdu imagine une cascade fabriquée à partir de 600 bambous. Symbole du Sichuan (région de la ville de Chengdu), le bambou conjugue force, élégance et simplicité et est encore aujourd’hui utilisé en Chine pour construire les échafaudages des immenses tours chinoises. La chute d’eau s’inspire de celle que l’on peut admirer dans les estampes chinoises.

 

3, place Saint-Germain-des-Prés, 75006 Paris

 

 

Alice Guittard chez Longchamp

 

Lauréate du prix Révélations Emerige en 2017, la sculptrice/photographe/vidéaste Alice Guittard a conçu spécialement  pour Longchamp une œuvre où le marbre devient un support pour ses photographies. Sur un marbre en forme d’une carte du monde qui a chu, elle transfère une photographie d’un des Niobides en fuite sculptés par Baltus, dans les jardins de la Villa Médicis. Sur l’image, elle brode un texte extrait de La femme adultère d’Albert Camus. Une façon poétique de croiser les supports mais également les disciplines.

 

Longchamp - 21, rue du Vieux-Colombier, 75006 Paris

 

Evan Holloway chez Louis Vuitton

Mark Handforth chez Louis Vuitton

Evan Holloway et Mark Handforth chez Louis Vuitton

 

Très impliquée dans l’art, c’est sans surprise que la maison Louis Vuitton prend part au projet du Parcours Saint-Germain, et présente deux artistes stars installés aux États-Unis. Mark Handforth, né à Hong-Kong et élevé en Angleterre, qui vit désormais à Miami, confronte ses sculptures monumentales à des espaces urbains à travers lesquels il perpétue l'héritage des avant-gardes américaines du XXe siècle et croise ready-made, art minimal et pop art.

Evan Holloway, originaire de Los Angeles, questionne à travers ses sculptures la société contemporaine. Colorées et figuratives, ses œuvres sont déjà exposées au Whitney Museum, au Lacma ou au Smithsonian Hirshhorn Museum.

 

Louis Vuitton - 170, boulevard Saint-Germain, 75006 Paris

Tapis de Béa Bonafini et céramiques de Paloma Proudfoot

Sans titre par Marie Madec à l’Hôtel Louisiane

 

Depuis 2016, la curatrice Marie Madec sort l’art contemporain des galeries traditionnelles et présente la jeune garde dans des appartements privés ou des lieux plus inattendus. Pour cette édition du Parcours Saint-Germain, elle investit l’hôtel Louisiane, établissement de la rue de Seine qui a accueilli grands nombres d’artistes, d’Ernest Hemingway à Jean-Paul Sartre en passant par Quentin Tarantino. Au sein de trois chambres de l’hôtel, différents jeunes artistes mettront en scène trois personnages imaginés par le romancier Paul-Henry Bizon.

 

L’Hôtel Louisiane - 60, rue de Seine, 75006 Paris​

Sonia Sieff et Sinan Sigic chez L'Uniform

Sonia Sieff et Sinan Sigic chez L'Uniform

Sonia Sieff et Sinan Sigic chez L’Uniform

 

Pour L’Uniform, la photographe Sonia Sieff et l’artiste/plasticien Sinan Sigic s’associent autour d’un projet artistique qui détourne l’usage habituel de deux sacs en toile emblématiques de la maison – l’enveloppe à pain et le sac de reporter – et leur redonne leur fonction initiale. Photographiée par Sonia Sieff, la danseuse Aurélia Bellet exécute le Sacre du printemps façon Pina Bausch où la farine du sac remplace la terre. De l'autre côté, le sac de reporter, revenu de mission abîmé et troué, trône fièrement au milieu d’un amas de détritus rouge sang, entre onirisme et violence.

 

L’Uniform - 21, quai Malaquais, 75006 Paris

NuméroNews